• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Decouz

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 183 0
1 mois 0 32 0
5 jours 0 8 0

Derniers commentaires



  • Decouz 20 août 08:53

    Récit intemporel se déroulant sur l’astéroïde B 612, le conte de Saint-Ex regorge pourtant de références à la vie de l’écrivain. Le renard rappelle le fennec que le romancier avait apprivoisé à cap Juby, dans le Sahara ; le célèbre mouton serait inspiré du caniche de Silvia Reinhardt ; le businessman doit sans doute beaucoup au magnat de l’aviation Pierre Latécoère, pour lequel Saint-Ex travailla à ses débuts ; enfin, après de longues controverses, on s’accorde à penser aujourd’hui que la rose figure bien Consuelo, sa fantasque épouse. D’ailleurs, cette rose tousse, comme l’asthmatique Consuelo.

    http://www.lexpress.fr/culture/livre/les-dix-mysteres-du-petit-prince_777691.html



  • Decouz 19 août 15:22

    Parce que historiquement l’islam s’est trouvé allié à des mouvements de libération dans le Tiers-Monde, et également aux USA avec les noirs musulmans.
    Vrai ou faux, l’islam pouvait passer comme étant du coté des dominés et des exclus.
    Pour les marxistes, l’Eglise était complice des pouvoirs dominants, ils n’avaient pas à considérer, d’un point de vue pratique, que l’islam pouvait aussi jouer un rôle « réactionnaire » dans les pays musulmans, dans la mesure où le sunnisme, comme les courants majoritaires du christianisme, prescrit la soumission aux autorités en place et non la révolte ( par contre la critique est admise), autorités en place dans les pays musulmans et admises parce que musulmanes, lorsque les occidentaux sont arrivés, armée, marchands et religieux, les attitudes ont été plus partagées, il y a eu la lutte initiale de certains, les alliances sincères ou intéressées des autres , et une soumission générale devant la force, en pensant que lorsque le temps serait venu les Français (ou les autres) devraient partir.
    Pour les musulmans aussi, vu de loin, le marxisme pouvait présenter l’image d"une société idéale sans classes. Les bouddhistes aussi ont été séduits un temps par le marxisme.



  • Decouz 19 août 12:57

    Dans ce document, il n’y a pas de quoi fouetter un mouton. Il n’est question que de l’aspect culturel et je n’y vois rien d’illégal selon les critères de nos sociétés. Et il y a d’autres « civilisations » qui cachent leur volonté politique sous des aspects culturels, comme Hollywood a véhiculé une certaine image de l’homme et des modèles de comportements qui se sont imposés au monde entier.
    Toutes les religions prosélytes d’autre part, dont le christianisme, ont des plans plus ou moins explicites pour convertir à leur vision particulière qu’elles pensent bonne pour l’humanité entière.
    Sur le plan de l’image et de la com, l’islam souffre d« un handicap, en plus de son aspect méchant et répulsif que véhiculent les intégristes, c’est l’interdiction de représenter Mohammed.
    Ainsi dans le film ’Le messager », si des acteurs au physique hollywoodien peuvent incarner les compagnons, le prophète lui-même est invisible, la seule compensation, c’est que le spectateur lui-même est ainsi appelé à se situer lui-même à la place de Mohammed, comme un roi africain dont les griots célèbreraient la gloire, procédé il me semble plus littéraire que cinématographique.



  • Decouz 17 août 14:20

    Dans le livre « Tête de turc » le journaliste allemand Günter Wallraff qui s’était déguisé en immigré pour vivre de l’intérieur la situation de cette communauté, s’attachant surtout à l’aspect du racisme et du travail clandestin dans les métiers dangereux profitant à quelques escrocs, raconte quelques anecdotes savoureuses quand il feint de vouloir se convertir : les pasteurs ou prêtres sollicités, quand ils ne ferment pas la porte de leurs demeurent bourgeoises par peur de cet indésirable, ne sont guère intéressés, que ce soit par peur de faire un mauvais exemple vis à vis de l’islam, ou par doute de sa sincérité, quand ce n’est lui qui est rebuté par la difficulté et la longueur des démarches qu’il doit subir pour rentrer dans cette communauté charitable.



  • Decouz 17 août 14:04

    Je comprends vos exigences de précision, mais il me semble que le lien entre Eve et le fleuve, la déesse du fleuve ou ses habitantes aquatiques pourrait malgré tout se comprendre  :

    -dans les langues sémitiques, le lien sémantique Eve-Vie-Serpent apparait nettement dans la phonétique : Hawa, Hayat, Hayyat, arabe ou hébreu quelques variations mais les lettres racines sont les mêmes, enfin pour ma part je ne peux m’empêcher de voir cette association, étant entendu que le symbolisme n’est jamais univoque mais se prête à plusieurs lectures.

    -Le fleuve et les eaux, leur caractère ophidien, le fleuve qui fait des méandres, l’eau qui fait des ondes, les ondines, l’eau qui vivifie etc

    Mais sans trancher cette question d’interprétation, regardez cette figure d’un déesse serpente ou anguille de Bretagne, ce qui est curieux c’est que comme dans votre figure, elle tient dans sa main un fruit arrondi et la forme de la chevelure est la même :
     

    https://matricien.files.wordpress.com/2014/01/dc3a9esse-serpente-de-sizun-sirc3a8ne-cueille-larbre-de-vie.jpeg

    Tiré de cet article :

    https://matricien.org/matriarcat-religion/christianisme/serpent/

    Nul doute que le symbolisme procède par analogie et sur un mode poétique, je ne peux écarter que dans l’esprit d"un artiste ou de ses spectateurs il puisse y avoir des fusions qui n’ont pas un caractère strictement scientifique.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès