• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Decrolier

Nationalité : Belge
Né le 23/02/1947 à Katumba Rwanda
1953 arrivée en Belgique
 études techniques en belgique
1969 vit en Israel. Kiboutz
1975 retour en Belgique
1975 > 2003 Voyage en travaillant dans toute l’Europe comme spécialiste CAO & DAO Conception & Dessin Assisté par Ordinateurs.
2003 rentre à kigali pour soigner sa mère malade
2004 décès de sa mère , mais reste au Rwanda.


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 17 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Decrolier 30 décembre 2008 00:02

    La fin d’ une Hypocrisie ?

    Pas du tout. Tout l’ article n’ est d’ ailleurs que l’ expression de cette mème hypocrisie.
    Camouflée, avec d’autres argumentaires pseudo scientifiques.
    Il n’ y a qu’ une espèce humaine....
    Les variations existantes ne sont , que des adaptations que la vie a voulues, pour assurer la survie de notre humanité.

    Celles ci ont dévellopé des caractérisques issues de leurs évolutions diversses qui sont des + pour l’ humanité.

    Le coté mercantile et pervers de certaines civilisations ont cherché sur les bases de ces critères, a justifier l’injustifiable pour s’absoudre de leurs démarches criminelles.

    Le coté intellectuel est totalement indépendant des facteur physiques.
    Si la grandeur ou la grosseur du cerveau (ou autres critères) avaient de réelles incidences sur nos facultés intellectuelles : Einstein serait un crétin. (il avait une petite tète).

    Sur le facteur intellectuel, personne actuellement ne peut déterminé la frontière entre l’ inné et l’ acquit.
    Un enfant papou élevé en scandinavie, aura les mèmes facultés intellectuelles qu’un scandinave.
    Un enfant scandinave abandonné dans la foret et élevé par les loups aura un comportement d’ animal loup.

    Mais si nous devons rentré dans des caractéristiques zoologiques....les éleveurs savent très bien que la paleur des couleurs est un signe de dégénéressence physique de l’ espéce dans beaucoup de cas.....

    Pour ceux qui regarde la nature.
    Ils pouront constater que la nature recherche les mélanges...
    Si l’ homme ne mettait pas son grain de sel, bien des races animales domestiques disparaitraient...Il n’y aurait que des batards. Comme ce fut le cas du cheval américain.
    Dans un pré, le taureau noir est plus attiré par une vache blanche...c’ est une attraction faite pour augmenter la richesse des possibilités génétiques. il n’ y a pas qu’ avec la race bovine, mais également dans les autres espèces interfécondables et ayant les mème rites nuptiaux.

    Quand à la perte d’ interfécondité en dizaines de milliers d’ années, je crois qu’il serait nécessaire d’ y ajouter quelques zéros....

    J’ ai eu un ami,pronant la pureté de la race....il avait une fille qui a marié a son grand désapointement un Français d’ origine sénégalaise....Il se rend compte à présent de la vanité stérile de ses anciennes opignons....

    Il est éttonant de voir actuellemnt l’ augmentation croissante de ces batards dans les places de choix et ce ce dans tout les domaines.
    Ces batards pour survivre doivent déployé plus d’ ingéniosités, d’ intelligence, de force, de volonté que ce qui est demandé normalement....
    Cela en fait des ètres un peu hors normes....Pas pour des questions génétiques ou raciales, mais par ce qu’ ils sont placés dans des contextes tels...que pour réussir ils doivent donner le meilleur d’ eux-mème.

    Sans ce racisme hypocrite, ils ne seraient pas forcer d’adopter cette attitude de dépassement.


  • Decrolier 10 décembre 2008 15:46

    Un leure.......
    Cet article me fait vomir par son inhumanité...
    Je me tate pour tenter de comprendre le but de cet article.

    Quel est la proposition donnée par cet article...
    Son résultat.....rechercher.... Une démotivation de la solidarité humaine...... ?

    Doit-on laisser ces familles crever dans la misère sous le prétexte que c’ est l’ affaire de l’ état ?
    La solidarité humaine essaye de palier aux carences d’ un système pourri, que l’ on s’obstine à trouver parfait.
    Perfection totalement inexistante au vu des innombrables misères qu’ elle génère...

    Au lieu de chercher les vrais causes, les origines de ces innaceptables états de fait.
    Nous avons ici une analyse poussant aux démotivations de la solidarité humaine, jouant sur les clichés éculés des conditionements visuels qui n’ apportent rien à personne.

    Je souhaite à cette personne de se retouver tributaire dans une semblable situation.
    Déjà qu’ a Paris un travailleur est dans l’ incapacité de se loger décement avec le salaire que lui donne son travail......

    Que dire si le travail n’ est permet plus d’assurer la subsistance du travailleur.
    N’ y a t il pas là un mal que nous refusons de voir.....
    Cet ultra capitalisme ne nous fait il pas revenir en arrière....
    A l’ époque du siècle dernier ou le cocher dormait avec les chevaux dans les écuries en compagnie de la petite domesticité.......

    C’ est ce passé excécré, que ce super capitalisme veut nous proposer comme avenir.

    Je crache mon mépris sur de tels aveuglements, sur une telle insensibilité, sur une telle ignorance des mécanismes qui génèrent les misères actuelles et les font prospérer.

    Voyez le clip vidéo de Paul Grinon sur l’ Argent dette.
    Ce sont des faits que tout citoyen responsable devrait impérativement connaitre avant de discourir.

    Voici le lien : A VOIR IMPERATIVEMENT.....

    http://vimeo.com/1711304

    Après posez-vous la question : Cette misère n’ est elle pas voulue et programmée ?
    Peut-ètre pas par nos élus.., mais surement avec leur complicité active....
    A moins qu’ils ne soient atteints de crétinisme, ou avariés par les corruptions....

    Ces situations ne relèvent plus des discours philosophiques du café du commerce......
    Celà serait une injure aux souffrances qui ne font que croitre autour de nous.
    Les précarités engendrées par ces dérives inniques financières (voulues, calculées et programmées), ne mettent personne à l’ abri de ces misères.



  • Decrolier 6 décembre 2008 13:56

    Pour agrementer mon discours voici 2 liens.
    Le plus important est sur les transactions financières (hélas long)
    Mais il est primordial de savoir cela.

    Attac n’est pas un parti politique.
    Il est une association de citoyens ne croyant plus en la politique.
    Attac est APOLITIQUE.
    C’est un courant international de gens en ayant marre d’ ètre manipulé et voulant de vrais solutions.

    http://www.france.attac.org/spip.php?article152&decoupe_recherche=Volume%20transactions

    http://archive.attac.org/indexfr/index.html


  • Decrolier 6 décembre 2008 13:39

    Superbe article, mais un peu naif.
    Les structures actuelles rendent incontournables les banques.
    Pour avoir un travail il faut un conte en banque.
    La presque totalité des paiements par virements banquaires.
    Le chèquier lui mème est remplacé par la carte de crédit.

    Mais il est vrai que c’ est là ou le bas blesse.
    Mais la meilleure façon pour moi de lutter est de lire ces 2 liens
    C’ est un peu long, surtout celui sur les transactions financières.
    Mais c’ est le plus important.
    Après les avoir lu.
    Ecrivez à vos élus et demandez leur pourquoi on ne fait rien dans ce sens ?
    Plus vous écrirez, plus il tiendra compte de votre pensée d’ électeur.
    Plus il y a de chances pour que le silence hypocrite disparaisse.
    Il ne le fera pas pour nous, mais pour se faire réélire
    Cela pourrait ètre plus qu’ efficace.
    http://www.france.attac.org/spip.php?article152&decoupe_recherche=Volume%20transactions
    http://archive.attac.org/indexfr/index.html

    Attac n’ est pas un mouvement politique.
    C’est un mouvement citoyen totalement APOLITIQUE, et international.
    Des citoyens n’ayant plus confiance en la politique.


  • Decrolier 6 décembre 2008 12:34

    Pour moi cet article est complètement nul.
    Les raisons me semblent exister dans l’analogie de départ.
    Les comparaisons faites avec le monde animal sont plus que caricaturales, et montrent des conceptions de la nature et des animaux totalement fausses et dignes de nos arrières grands parents.

    Ces lois appelées de la Jungle, ont elles aussi des crises, comme des sécheresses, des pandémies etc...
    De plus, les relations entre les animaux suivent des protocoles très stricts.

    Les analogies sont mauvaises, car elles n’éclairent que d’une façon nébuleuse, l’arrivée des crises.

    La meilleure analogie à faire sur les problèmes actuels serait de comparer notre société à un corps vivant.
    Chaque être étant une cellule, faisant partie du tout et assurant l’équilibre du tout.
    L’argent étant le sang et devant normalement approvisionner la totalité des cellules en énergie.

    Les crises étant un mauvais fonctionnement de l’organisme.
    Dans le cas actuel, le sang est retenu par des cellules qui oublie leurs fonctions et retiennent ce sang dans des réseaux ne profitant plus à l’organisme.

    Cet état de fait n’est pas nouveau, et toute l’histoire de l’humanité est un historique de cet endémique déséquilibre.
    Les guerres, les fléaux humains ont souvent ce point pour origine.

    Chaque cellule a sa fonction spécifique dans l’organisme.
    Certaines n’ont pas la fonction de produire, mais ont d’autres fonctions.
    Vouloir que chaque cellule soit aux niveaux financier et commercial rentable, est une aberration de l’équilibre biologique. 

    On veut placer chaque cellule dans l’obligation de produire.
    Mais on finit par oublier que la finalité de l’ensemble de l’organisme n’est pas une productivité sanguine, mais une croissance de la totalité du corps.

    Les systèmes anciens et actuels ne voient l’humanité que dans ces équations commerciales et financières.
    Ce sont les vrais raisons des crises.
    Une cellule non approvisionnée ira chercher chez la voisine la nourriture manquante.
    Raison majeure des guerres.
    Cela était acceptable dans des concepts partisans du passé
    Mais nous sommes à une époque de mondialisation ou ces attitudes sont totalement dépassées.

    Le sang existe en suffisance dans l’organisme, mais sa recirculation n’ a jamais été économiquement envisagée.
    Jamais l’ argent n’ a été soumis à l’impôt démocratique.
    Il est donc devenu par ce fait parasite. (Montant mais ne recirculant plus)
    Les systèmes financiers devenant des pompes à fric, rendant exsangue l’ organisme.

    Voilà clairement les vrais raisons des crises.
    Ceci fut traité par un prix Nobel d’économie qui proposa une taxe planétaire sur les transactions financières.
    Taxe connue en France par le nom de son inventeur " Taxe Tobi".

    Le reste est de la Tartuferie.







Palmarès



Agoravox.tv