• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Décryptages

Décryptages

Je suis un passionné de la politique et des médias. Génétiquement de gauche. Militant dans l’âme. Centriste par conviction.
Assailli comme nous le sommes tous par un flot d’informations à la fois de plus en plus complexes et parfois de plus en plus simplistes, j’essaie de décrypter l’actualité.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2007
  • Modérateur depuis le 13/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 54 945
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Décryptages Décryptages 21 mai 2007 09:39

    C’est parti : la chasse est ouverte ... pauvres de vous !

    Fançois Hollande l’a dit Urbi Et Orbi : « Kouchner n’est plus membre du PS ». L’excommunication du French Doctor se fera donc très vite, le procès en sorcellerie droitière ayant été instruit dès les jours précédents son entrée dans le gouvernement hérétique de François Fillon.

    On est ainsi rassuré. La Confrérie des Eveillés chère à Jacques Attali n’infiltrera pas la sainte famille socialiste. La pureté des convictions est sacrée. Besson, Védrine, Hirsch, Kouchner, Allègre, Jouyet, Baylet : ce ne sont peut-être que des « aventures personnelles », mais tout de même, ça fait désordre. Et quand on ne comprend pas ou quand on ne veut pas comprendre, le bûcher politique est encore la meilleure arme. Exit les dangereux conspirateurs avec l’ennemi. Dehors les petits soldats de « l’ouverture ». Silence dans les rangs. Il y a encore quelques meubles à sauver du déluge sarkozyste, quelques sièges à conserver dans le raz-de-marée qui s’annonce, quelques éléphants à protéger pour maintenir autant que possible une bio-diversité politique au Palais Bourbon.

    En réalité, à gauche et au centre, c’est un désastre. Par compassion, je vais arrêter de tirer à boulets rouges sur ce pauvre PS dont la seule solution de survie semble être de canoniser définitivement Ségolène Royal et d’en faire son étendard pour les dix ans qui viennent.

    Mais que dire des Verts, qui avaient survécus tant bien que mal à leurs dérisoires batailles intestines et qui ont été achevés par la honteuse fausse-vraie campagne du démag-hulot. Et dont le rêve d’un vrai grand ministère de l’écologie se réalise sans eux.

    Mais que dire des Dons Quichottes de l’extrême gauche, communistes, trotskystes et autres alter-machins en tout genre, réduits en miettes par le vote utile et qui assistent médusés à l’entrée du président d’Emmaüs France dans un gouvernement sensé être l’incarnation même du diable.

    Mais que dire de ces radicaux radicalement déboussolés, noyés dans le magma socialiste, baillonnés par des accords électoraux pitoyables, alors même que celui dont ils sont sans aucun doute les plus proches est aujourd’hui Ministre de l’économie, des finances et de l’emploi.

    Mais que dire enfin de ce MoDem qui n’est connecté à rien et qui tente désespérement de garder le contact avec le monde politique réél. C’est un MoDem en mode WiFi. Mais par ici, ça ne capte pas très bien ... Un mouvement politique qui n’arrive pas à sublimer sa vocation d’écurie présidentielle d’un seul homme, fut-il providentiel, ne représente pas grand chose. Or, au MoDem, les rêves passent (celui de Quitterie Delmas par exemple, égérie bayrouienne du web pendant la campagne qui doit laisser sa place pour les législatives) et les manoeuvres politico-politiciennes reviennent vite au goût du jour. Que dire de ce MoDem dont l’ossature a disparue pour devenir une banlieue de l’UMP et dont le chef des parlementaires à troqué sa casaque orange contre un maroquin de ministre régalien. Que dire d’un parti dont l’espace se réduit chaque jour entre un PS méprisant et un Président qui se paie le luxe de faire ce que Bayrou pensait être le seul à pouvoir faire : réunir des personnalités de droite, du centre et de la gauche autour d’un même projet.

    C’est un champ de ruines. Excommunier n’y changera rien.



  • Décryptages Décryptages 21 mai 2007 09:36

    En réalité, à gauche et au centre, c’est un désastre. Par compassion, je vais arrêter de tirer à boulets rouges sur ce pauvre PS dont la seule solution de survie semble être de canoniser définitivement Ségolène Royal et d’en faire son étendard pour les dix ans qui viennent.

    Mais que dire des Verts, qui avaient survécus tant bien que mal à leurs dérisoires batailles intestines et qui ont été achevés par la honteuse fausse-vraie campagne du démag-hulot. Et dont le rêve d’un vrai grand ministère de l’écologie se réalise sans eux.

    Mais que dire des Dons Quichottes de l’extrême gauche, communistes, trotskystes et autres alter-machins en tout genre, réduits en miettes par le vote utile et qui assistent médusés à l’entrée du président d’Emmaüs France dans un gouvernement sensé être l’incarnation même du diable.

    Mais que dire de ces radicaux radicalement déboussolés, noyés dans le magma socialiste, baillonnés par des accords électoraux pitoyables, alors même que celui dont ils sont sans aucun doute les plus proches est aujourd’hui Ministre de l’économie, des finances et de l’emploi.

    Mais que dire enfin de ce MoDem qui n’est connecté à rien et qui tente désespérement de garder le contact avec le monde politique réél. C’est un MoDem en mode WiFi. Mais par ici, ça ne capte pas très bien ... Un mouvement politique qui n’arrive pas à sublimer sa vocation d’écurie présidentielle d’un seul homme, fut-il providentiel, ne représente pas grand chose. Or, au MoDem, les rêves passent (celui de Quitterie Delmas par exemple, égérie bayrouienne du web pendant la campagne qui doit laisser sa place pour les législatives) et les manoeuvres politico-politiciennes reviennent vite au goût du jour. Que dire de ce MoDem dont l’ossature a disparue pour devenir une banlieue de l’UMP et dont le chef des parlementaires à troqué sa casaque orange contre un maroquin de ministre régalien. Que dire d’un parti dont l’espace se réduit chaque jour entre un PS méprisant et un Président qui se paie le luxe de faire ce que Bayrou pensait être le seul à pouvoir faire : réunir des personnalités de droite, du centre et de la gauche autour d’un même projet.

    C’est un champ de ruines.



  • Décryptages Décryptages 8 mai 2007 23:30

    Une question s’impose 48 heures après l’élection de Nicolas Sarkozy. Qui est anti-démocratique ? Qui refuse le verdict des urnes ? Qui est violent ?

    François Hollande appelle à utiliser les urnes et non la violence mais, après les étranges propos de la candidate socialiste avant le deuxième tour, il y a comme un mauvais doute qui subsiste.

    Comme dans ce site par exemple : www.vivreavecsarkozy.com (initiative que même Thierry Crouzet trouve stupide) où l’on peut lire : « Pas sur que la violence soit la meilleure des solutions... »

    Ah bon, pas sur ? Mais pas sur non plus du contraire ?



  • Décryptages 8 mai 2007 23:29

    Une question s’impose 48 heures après l’élection de Nicolas Sarkozy. Qui est anti-démocratique ? Qui refuse le verdict des urnes ? Qui est violent ?

    François Hollande appelle à utiliser les urnes et non la violence mais, après les étranges propos de la candidate socialiste avant le deuxième tour, il y a comme un mauvais doute qui subsiste.

    Comme dans ce site par exemple : http://www.vivreavecsarkozy.com (initiative que même Thierry Crouzet trouve stupide) où l’on peut lire : « Pas sur que la violence soit la meilleure des solutions... »

    Ah bon, pas sur ? Mais pas sur non plus du contraire ?



  • Décryptages Décryptages 8 mai 2007 23:27

    Une question s’impose 48 heures après l’élection de Nicolas Sarkozy. Qui est anti-démocratique ? Qui refuse le verdict des urnes ? Qui est violent ?

    François Hollande appelle à utiliser les urnes et non la violence mais, après les étranges propos de la candidate socialiste avant le deuxième tour, il y a comme un mauvais doute qui subsiste.

    Comme dans ce site par exemple : http://www.vivreavecsarkozy.com (initiative que même Thierry Crouzet trouve stupide) où l’on peut lire : « Pas sur que la violence soit la meilleure des solutions... »

    Ah bon, pas sur ? Mais pas sur non plus du contraire ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès