• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

dde

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Dedal 24 avril 2007 23:53

    Qui avez vous voulu diaboliser ? Sarkozy en utilisant Hayek ou Hayek en utilisant Sarkozy ? Autant je peux être d’accord avec votre critique de Sarkozy autant accuser Hayek d’être opposé à la justice sociale...

    Hayek est opposé à la justice sociale d’ETAT car c’est un farouche opposant du marxisme qui à l’époque où il a écrit la route de la servitude avait encore de beaux jours devant lui. Il n’a jamais été contre la société, le social et encore moins la justice qui était son sujet de départ.

    Quant aux thèses obscurantistes de Sarkozy sur la génétique pourriez vous nous expliquer en quoi elle le font se rapprocher des théories de Hayek ?


  • Dedal 23 avril 2007 17:55

    Apparemment vous connaissez bien Keynes et Hayek mais ne voulez pas donner l’ensemble des éléments qui permettraient aux lecteurs de juger. Les deux hommes étaient amis et Hayek a toujours regretté que son amitié l’ait empèché de critiquer les théories de son confrère au moment où elles ont été utilisées. S’était pourtant facile : la dette augmentait et la création d’emploi était artificielle et susceptible de s’effondrer à chaque instant. Et puis Pearl Harbor est passée par là, dans le nouveau monde post WWII le New Deal n’avait plus de raison d’être et Keynes n’a été réfuté qu’à partir du moment où les ralentissements de l’économie américaine rendait difficile la victoire contre l’URSS.

    Quant à la France, sa tradition jacobine en faisait une terre idéale pour la propagation des idées keynésiennes et des institutions comme l’ENA avaient tout intérét à promouvoir l’étatisme constructiviste pour donner une légitimité au pouvoir de ses hauts fonctionnaires. Promotion fortement relayé par l’éducation nationale, et tout ça malgré les réfutations des théories keynésiennes par les néo-classiques. D’où la difficulté que nous avons aujourd’hui à faire entendre des auteurs majeurs comme Hayek.


  • Dedal 19 mars 2007 22:16

    « Je n’ai pas compris en quoi le libéralisme peut arranger les choses. La réponse que vous avez faite à Philippe n’était qu’une succession de constats : »les gens sont pauvres, les gens des quartiers sont pas contents, etc...« je ne conteste pas ces observations (au contraire), mais on les retrouve chez tous les candidats, ça n’explique pas comment on fait pour arranger les choses. »

    Vaste programme... je vous renvoi donc sur le site d’Alternative Libérale et particulièrement son programme électoral : http://www.alternative-liberale.fr/chantiers/programme.htm

    C’est un peu long mais bien présenté et vous pouvez toujours m’envoyer un mail pour toute question.

    « Autre chose : le libéralisme n’est pas aimé par les français car ils le considèrent (et ils n’ont pas tort) responsable des dérives et des problèmes dans le monde. Pour faire avancer la philosophie libérale, il faudrait s’efforcer de prendre ses distances avec le système actuel, de montrer en quoi ce dernier diffère du »vrai« libéralisme, quelles sont les mesures à prendre pour s’en rapprocher et les bénéfices que cela apporterait. Pour beaucoup de français, si vous dites que vous êtes un libéral, ils vous prennent pour le grand méchant loup sans même écouter vos arguments. »

    C’est l’analyse de tous les libéraux effectivement... et le seul vrai remède et de discuter, échanger, expliquer,... jusqu’à ce que les choses changent. Et l’article de Jip en est une bonne occasion.


  • Dedal 9 mars 2007 16:48

    Bien dit, et puisque DSK ne veut quitter ses amis (et leur superbe titanic, tout d’or et de caviar construit), je propose Kouchner comme premier ministre.







Palmarès



Agoravox.tv