• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

deejay

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 31 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • deejay 15 décembre 2008 21:55

    Aujourd’hui le monde peut voir 2 choses :


    Les usa sont une machine à sous pour quiconque sait contourner la loi ou corrompre les bonnes personnes


    Les usa ont comme moteur le pentagone. Sans ce rouleau compresseur ce pays fait pschiiittt. D’ailleurs, depuis la fin des années 90, la machine s’est usée, plongée dans des conflits internes entre ceux qui veulent réformer et ceux ,mégalo, qui veulent bomber le torse et pulvériser tous les vilains méchans existant ou imaginaires.
    Entre ces 2 clans, il y a les opportunistes qui veulent simplement se faire du fric

    Maintenant ça fait psscchhhiiittt, les mégalo ont peur d’affronter les affaires intérieures.

    Le désarroi social est énorme.

    La crise qui couvait depuit au moins 1998 vient de péter au grand jour.
    Les conflits en afghan et irak n’ont fait que retarder l’éclatement qui devait avoir lieu en automne 2001
    car la presse économique attendait les données sur le remboursement par Goldman Sachs (la Banque de Henry Paulson, ex directeur et actuel patron du... trésor US) et ses associés d’affaires d’un emprunt d’environ 300 milliards de $ en bonds à l’état. Les $ n’ont pas été remboursés car les attentats sont tombés 24h avant la divulgation officielle des données.
    La banque ne pouvait de toutes manière pas les rembourser et encore moins si l’on prend en compte les intérêts, on le sait aujourd’hui. Affaire étouffée.

    l’affaire ENRON a faillit tout faire péter. le patron Kenneth Lay est mort rapidement juste après la sentence. Un des Banquiers de la Banque royale d’Ecosse RBS Neil Coulbeck qui travaillait avec ENRON s’est ’suicidé’ ?

    ENRON avait comme partenaire, entre autre Arthur Andersen (qui s’est cassé la gueule seule alors qu’aujourd’hui on sait que toutes les entreprises de son secteur maquillent les comptes), Citigroup, JP Morgan, Merrill Lynch (HS), et la Banque Barclays qui eux aussi subissent des difficultés et profitent de l’escroquerie généralisée du "BAILOUT" US et du 10 downing street

    l’affaire de l’ANTHRAX qui est sortit des laboratoires militaires US (cf : journaux US) et qui jusqu’à présent a aidé a aidé a redonner de la vigueur à plusieurs grosses entreprises biomédicales liées au pentagone qui étaient dans le rouge.

    Aujourd’hui, le pentagone est obligé de verser des sommes aux taliban pour acheminer sa logistique alors qu’ils sont supposés les combattre. Voyez le bordel...
    La guerre en Iran serait suicidaire car les Iraniens et d’autres pays vont cibler non pas les avions et navires US mais les circuit d’approvisionnement logistique US dans la région. Voyez le bordel...bis

    Maintenant il n’est pas étonnant que le serpent de mer de l’effondrement US resorte d’autant que les faits ne montre pas une franche vigueur du pays....lapalissade...

    Les Usa font pschitt. C’est une grande puissance. Point. Le MYTHE de du "phare de la liberté" et autre escroquerie sur le "model à suivre" s’effondre et choc ceux qui ont gobé la propagande diffusée depuis des décennies.

    Le meme mythe s’est effondré pour les communistes lorsque le drapeau rouge est tombé en direct à la tv.
    aucun sympathisant communiste ou fervent admirateur pouvait imaginer que l’URSS pouvait faire pschitt.

    les ENRON vont se multiplier pendant des années, les gens vont perdre leur retraite éconnomisée depuis des décennies etc. les militaires les plus extrêmistes ne voudront pas lâcher un seul kopek de leur super budget pour les nouvelles armes super high-tech inutiles dignent de star trek pour financer les affaires sociales et voudront pousser à l’affrontement encore et toujours.

    Les bulles vont se multiplier. En ce moment c’est la bulle de "l’économie de l’environnement" qui gonfle, gonfle, gonfle...

    Cet étirement va accélérer la fragilité du pays. les friqués planqueront encore plus de fric dans des paradis fiscaux .

    C’est ça l’effondrement des USA, La Californie (Etat aussi, sinon plus, puissant que la france) est en faillite, d’autre vont suivre www.lefigaro.fr/economie/2008/12/12/04001-20081212ARTFIG00311-la-californie-peine-a-financer-ses-services-publics-.php

    Les gens dans le monde ouvriront un peu les yeux : les usa sont un pays comme tous les autres, pas un paradis. c’est ça l’effondrement. Au point de vue de la constitution, le pays s’est déjà effondré avec le PATRIOT ACT I et II





  • deejay 2 décembre 2008 12:47

    J’apprécie cet article pour 2 raisons :


    - La qualité du développement. Clair, on ne tourne pas en rond.
    Il y a une ligne directrice. 
    Même s’il peut y avoir une tentation de parler plus, l’auteur se discipline.


    - L’ auteur ne cherche pas à développer de ce qu’il ne maîtrise pas. Il se contente de montrer que le sujet peut être délicat à cerner mais abordable et compréhensible pour qui veut s’y intéresser.
    On ne s’embourbe pas dans une multitude d’hypothèse.


    Le silence dans ce type d’histoire est assourdissant.
    Tous ceux qui suivent avec attention peuvent comprendre ou supposer quels sont les entités qui peuvent intervenir et tirer bénéfice.
    Le silence fait généralement son apparition lorsqu’il s’agit de l’exécution de l’opération.

    Le silence des uns s’assure du silence des autres.




  • deejay 28 novembre 2008 15:59

    Mon sentiment est celui de plusieurs

    Plus certains en parlent dans les médias, plus ça excite les "journalistes" et autres chroniqueurs et plus ça les pousse à la faute.

    Je prend mon pied à les entendre dénigrer et massacrer une personne qui exprime ses doutes.

    Je me dis que plus on en parle dans les médias, plus ceux qui n’y faisaient pas attention ou qui acceptaient l’histoire officielle on une occasion de saisir les incohérences.

    Mais aussi, moins les journalistes veulent en parler, plus ça attire l’attention aussi.

    Les médias se sont piégés eux même à un tel point qu’il n’arrivent même pas à dire "OK, on nous a pas tout dit, mais on ne peut pas se permettre d’accuser qui que ce soit sans certitudes / preuves"

    Je trouve la réaction de bigard sur canal+ il y a quelques semaines très réfléchie.

    En insistant sur le nombre de victime et sur le fait que certains ont menacé sa femme et qu’il faut en parler avec des spécialistes sur un plateau tv, et que des dizaines de millions d’américains doutent de l’histoire (exit la théorie de l’antiaméricanisme...) etc.

    et en finissant par quelque chose comme :

    "Lorsque qu’un vous encule, il ne faut pas bouger, parce que sinon il prend son pied. Il faut rester statique et il se retirera de lui même"

    J’attend le prochain lynchage de personnalité presqu’avec impatience.



  • deejay 6 novembre 2008 18:56

    Si, aux usa seulement

    Avant les résultats il disait aux journalistes que Obama est intelligent et va gagner facile mais qu’il ne ferait rien d’extraordinaire.

    Lorsque les journalistes demandèrent pourquoi, il répondit sèchement : "CORPORATES" (Multinationales)

    voici le lien :

    www.dcexaminer.com/opinion/blogs/YeasandNays/Nader_Not_all_pols_are_ta lkers.html




  • deejay 4 novembre 2008 04:52

    Niveau idée reçue

    J’en retiens qu’un passage une : l’Abolition de l’esclavage.

    L’esclavage a été abolie au nord pour avoir de la main d’oeuvre bon marchée en plus grand nombre et mobile. L’abolition au nord avait comme première raison : l’économie et l’usage de l’outil-machine et qui nécessitait d’avoir des gens très actifs et pouvant se déplacer facilement pour faire vivre l’économie protectionniste qui s’industrialisait.

    Le Sud vivait d’exportation des produits comme le coton vers l’étranger et même vers d’autres états de la fédération, il avait besoin de gens sur place, non mobile : de la force de travail pure, pas besoin de machine couteuses et dures/chères à entretenir

    Cette histoire de guerre pour mettre fin à l’esclavage est un cache - sexe. c’est l’économie qui était l’objectif #1

    Le nord voulaient vendre des machines au sud et à l’ouest, et c’était impossible tant que le sud avait une économie basé sur l’export et l’emploi de bras disponible pas cher et donc n’avait pas besoin d’acheter des machines.

    Le sud et le nord voulaient donc s’assurer chacune le soutient de l’ouest.

    Le nord mis donc la pression grace à des tarif douaniers désaventageux pour les produits venant du sud et empêcher que l’esclavage soit adapté de la même manière à l’ouest car sinon s’était l’asphixie.

    A la première embrouille, le nord avait son prétexte : l’esclavage ce n’est pas bien blablabla alors que tous connaissons la suite avec la ségrégation du nord au sud du territoire...

    Il y a ni gentils, ni méchants. Que des intérêts. Business first.

    Je me permet donc de reprendre la citation :

    « Les idées reçues sont des maladies contagieuses. » (Esther Rochon, romancière québécoise née en 1948)

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès