• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

delsha

Citoyenne française, maman célibataire, je vis et travaille en Suisse depuis plus de 16ans. Consciente d’avoir une situation relativement privilégiée vis-à-vis d’une majorité de Français, je me sens très concernée par les problèmes de notre société.
De part mon métier, gestionnaire de fortune, je cotois un grand nombre de richissismes, ceux qui ont fait fortune au cours de longues années de travail et les "nouveaux riches" qui ont bénéficiés d’opportunités et ont connu la fortune en moins d’une décennie. Le métier n’est plus le même, les rapports changent et il est de plus en plus difficile de pratiquer sa passion : Concerver ses valeurs (respect, intégrité, culture) face au profits toujours plus immédiats, toujours plus gros (spéculation, dérèglement du système, fuite en avant). On investis sur tout sans prendre en compte les effets secondaires. Tout devient "matière" à faire du profit...
Je continue à rêver que la fin de cette ère est proche, cependant les propos entendus quotidiennement depuis la crise des"subprime" ne me présage rien de bon du côté de la finance et de ces acteurs, la prise de position de nos politiques au pouvoir un peu partout sur cette planète, pas d’avantage....ceci dit, autant nous devenons nombreux à dénoncer ce qui se passe dans le milieu de la finance et du "private banking", autant les prises d’opposition se font entendre dans les différentes sociétés...alors pour continuer à y croire et pour l’avénir, j’ai décidé de prendre la plume, parfois, même si la parole est mon premier "outil"

Tableau de bord

  • Premier article le 13/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 50 28
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • delsha 23 janvier 2012 12:25

    « Extrême » Mélenchon ?

    Oui, pour tous ceux qui nous balladent et abusent en pernanence de la naïveté des gens, avec de « belles phrases creuses », qui continuent inlassablement dans la voie du « tout marché », du « tout libéral » sans remettre en question leur doctrine, au risque de nous enfoncer toujours plus dans les crises, les recessions et au final, la violence.

    Il est le seul à tenir un discours vrai aux Français, il est le seul à expliquer ce qui se trâme à Bruxelles, il est le seul à expliquer ce que cette politique économique libérale entraîne comme résultat : tjrs plus d’exclusion, tjrs plus de pauvreté et donc de violence.

    Il y a clairement un lien entre la pauvreté qui se généralise, les crises multiples et la politique libérale de « libre échange globalisé », où la compétitivité se joue sur le rapport de force entre travail et capital.

    Faire croire aux Français que l’austérité est nécessaire, que les étrangers sont un pb, est prendre les Français tjrs plus pour des « glands ».

    Dès qu’il s’agit de critiquer le « système », on voit une horde de « beaux parleurs » crié « extrême ».

    La France peut renverser la vapeur en 2012 en s’unissant derrière le FDG (qui fait des ramitification partout, même en Allemagne avec Die Linde) et son candidat commun : Mélenchon

    Son programme tient la route, tant au niveau social qu’économique (notamment avec la plannification écologique pour amener la société vers sa mutation obligée) et politique.

    Cela inclus un changement radical de « politique » et de « façon de penser », ce qui n’est de toute évidence pas donner à tout le monde, et notamment pour les adeptes de « l’économie de marché » à tout prix, de la croissance sans fin et de la création de « richesse » par création de « dettes ».

    Faire peur aux gens pour que rien ne change, voilà ce qui est extrême, et étrangement, ce discours ne vient pas de Mélenchon, mais des protagonistes du « mensonge » et des « petites phrases » toutes faites.

     

     


  • delsha 18 février 2008 14:35

    Bonjour Têtuniçois,

     

    Il y a beaucoup à dire sur la Russie et sur l’action de Poutine, mais c’est un autre sujet.

    Quant à l’homophobie, c’est ne pas vouloir reconnaître ce qui existe (de manière naturel pour certains) depuis la nuit des temps. Je suis guère surprise ou étonnée que les esprits les plus étroits en font leur cheval de bataille....bataille perdue d’avance mais qui cause de nombreux tords à ceux qui vivent différemment. Il y a pourtant bien des sujets plus inquiétants ou sérieux. Laissons libres chacun de choisir sa vie et/ou sa sexualité.


  • delsha 14 février 2008 12:54

    Bonjour Pallas,

    Ce qui est instinctif : c’est respirer, manger et boire...pour le reste ça s’apprend ou ça se réapprend, pour ceux qui prennent pour "argent comptant" toutes les inepties que l’on nous raconte. Si par le biais du net, d’Agora, de son entourage et de ses rencontres nous pouvons amener des personnes à avoir cette envie, alors tout n’est pas encore perdu, et le lobby pourrait tomber.


  • delsha 14 février 2008 12:18

    @ Dogen

    On peut être pour ou contre, d’avis différent mais il faut au moins savoir de quoi on parle et ne pas dire ou écrire n’importe quoi.

    Les OGM n’existe pas depuis des siècles. C’est avec la découverte de la structure ADN (et de la biologie moléculaire) en 1953 que prendra naissance les OGM. Il faudra attendre 1983 pour que les premières cultures OGM voient le jour (tabac).

    Je suis d’avis de certains "grands sages" : Notre planète nous offre tout ce dont nous avons besoin, si les OGM étaient si vitaux, nous ne serions pas là aujourd’hui vu leur apparition si tardive.

    Si on cessait de tout mélanger, de tout confondre : Production de masse, non pas pour nourrir 6Mds de personnes mais pour enrichir une poignée.

    Consommation de masse : Non pas pour être plus heureux mais plus dépendants

    A côté de ça, des gens meurent tous les jours car ils n’arrivent plus à produire pour ganger leur vie, quand ils y arrivent, ils se rendent vite compte qu’à terme ça ne marchera plus !


  • delsha 14 février 2008 11:50

    Merci à toi Flash.

    Sans vouloir donner de connotation "politique" (puisque cette phrase est d’’une certaine Ségolène R. ) mais "il y a des colères qui sont saines", et la tienne, partagée par beaucoup, l’est !

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Environnement Economie Santé OGM






Palmarès