• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

democradirect

democradirect

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2011
  • Modérateur depuis le 15/12/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 210 213
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • democradirect democradirect 22 mai 2012 21:36

    Pourriez-vous obtenir de Mélenchon qu’il prenne l’engagement metionné ci-dessus :

    « Si je suis élu, je m’engage, durant la première année de mon mandat, à cosigner une proposition de loi pour l’introduction du droit de référendum d’initiative populaire suivant : si une proposition de modification de la Constitution est soutenue par un million de signatures de citoyennes et de citoyens inscrits sur les listes électorales réunies en 18 mois, alors cette proposition devra obligatoirement être soumise en une votation populaire dont le résultat s’imposera aux élus. De plus, toute modification de la Constitution – même voulue par les élus – devra obligatoirement être soumise en une votation populaire dont le résultat s’imposera aux élus ».



  • democradirect democradirect 9 mai 2012 21:27

    Vous êtes pessimistes, mais heureusement pas au point de renoncer à essayer.

    1) Oui, il faut se désintoxiquer. Le lancement d’un label ou d’un mouvement peut participer à se processus de désintoxication.

    2) Il faut bien tirer parti des législatives. Certes, les professionnels de la politique ont pour eux l’art du mensonge, mais nous avons la vérité et la justice : cela devrait plus que compenser.

    3) Selon un sondage de l’IFOP (voir ici), une large majorité des Français veulent davantage de démocratie. Et ceci quelque soient leur sexe, classe d’âge, profession, région et tendance politique.



  • democradirect democradirect 8 mai 2012 21:11

    Nous sommes d’accord sur l’essentiel. Quelques remarques toutefois :

    a) dépôt de la proposition.
    OK. L’association peut être ad hoc (un comité référendaire se forme pour lancer un référendum d’initiative populaire). Je n’aime pas les « etc... ».

    b) validation de la proposition.
    OK, sous réserve de la sécurité informatique et d’une alternative papier pour les citoyens qui n’ont pas internet. Pour 1 millions de signatures, on peut prévoir un délai de 18 mois.

    c) le référendum.
    OK, sauf que je ne mélangerais pas les votations sur des sujets et les élections des représentants (pour éviter tout ce qui pourrait transformer un référendum en plébiscite). De plus, le nombre de votations sur des sujets sera probablement plus élevé que le nombre d’élections. Et pourquoi attendre la prochaine élection ?



  • democradirect democradirect 8 mai 2012 20:42

    Vous dites : « un mouvement démocrate […] qui ne peut pas se réduire à cette seule exigence trop partielle par rapport à la question politique globale ». Le problème, c’est que l’introduction d’une véritable démocratie n’est jamais prioritaire parce qu’elle est submergée par d’autres questions (typiquement les questions gauche/droite). Le peuple se divise entre la gauche et la droite, et ne parvient pas à se rassembler pour imposer la démocratie à ses élus. Donc si l’on crée un mouvement démocrate qui intègre aussi des positions sur d’autres questions, la même paralysie va se reproduire au niveau de ce mouvement démocrate. C’est pourquoi un unique mouvement démocrate doit avoir pour unique but l’introduction d’une véritable démocratie.

    L’alternative serait de créer deux mouvements démocrates : les démocrates de gauche et les démocrates de droite (voir ici). Le but serait qu’à terme les démocrates de gauche domineront la gauche et les démocrates de droite domineront la droite.

    Mais les législatives c’est pour bientôt. Dans ce délai, ce qui est raisonnable c’est la création d’un mouvement démocrate visant uniquement l’introduction d’une véritable démocratie en France, et des labels pour favoriser les démocrates aussi dans les partis existants.



  • democradirect democradirect 8 mai 2012 20:28

    C’est vrai que les démocrates avaient déjà perdu le 1er tour. Ils auraient quand même pu obtenir que les deux candidats (antidémocrates) qui restaient au second tour s’engagent pour la démocratie, comme on peut se nettoyer deux mains sales en les frottant l’une contre l’autre (voir ici). Car les deux candidats étaient en compétition pour obtenir les suffrages populaires.

    Oui, les abstentionnistes, blancs et nuls auraient pu changer la donne au second tour (en fait les votes blancs et nuls auraient été suffisants). Il aurait fallut qu’ils disent « je voterai pour n’importe lequel des deux candidats en présence qui s’engagera fermement et précisément à introduire une véritable démocratie en France ». Sarkozy s’y serait engagé (car il aurait préféré un pouvoir réduit que perdre le pouvoir). Hollande s’y serait ensuite aussi engagé pour gagner l’élection (sauf s’il pensait avoir suffisamment d’avance sur Sarkozy pour gagner contre lui aussi dans le scénario où Sarkozy se serait engager pour la démocratie et pas Hollande). Selon toute probabilité, le vainqueur du second tour aurait alors pris cet engagement.

    Et ensuite, soit le président tient son engagement et la France entre en démocratie, soit il ne le tient pas, et cela pousse à un soulèvement populaire. En effet si l’engagement était ferme et précis, on saurait sans l’ombre d’un doute s’il a été tenu ou pas. Et, contrairement à d’autres promesses, aucun prétexte ne pourrait être invoqué pour ne pas le tenir (même une profonde crise économique n’empêche pas d’introduire un véritable droit de référendum d’initiative populaire).

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès