• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Denis

habitant montagnard, mais travailleur citadin.

Tableau de bord

  • Premier article le 15/11/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Denis qui vit la haut 16 novembre 2006 14:33

    Toute la difficulté pour déterminer la cause d’une avalanche, c’est qu’il y a trois déclenchements possibles : La surcharge, l’onde de choc et le fluage, l’un n’excluant pas les deux autres. Dans le cas de la surcharge à la Clusaz, il est déjà difficile de dire si le groupe des skieurs en dessous n’est pas tout aussi responsable du déclenchement puisqu’il est sur la même pente et que les deux groupes étaient séparés de seulement 50 mètres. Pour l’onde de choc, c’est encore pire, car les vibrations peuvent se déplacer très loin sous le manteau neigeux. En haute montagne, il n’est pas rare qu’une grosse avalanche fasse s’effondrer une autre avalanche sur la montagne en face. Deux surfeurs font moins de chocs que le groupe de six ou sept skieurs. En plus les chocs sont mauvais pour les ancrages de la plaque à vent qui ne sont pas au niveau de la rupture mais plus bas, c’est à dire plus près des skieurs que des surfeurs dans le cas présent. Enfin le fluage est une cause purement naturelle de déclenchement : le poids du manteau neigeux mou le fait très légèrement glisser jour après jour comme un glacier, ce qui peut casser petit à petit les ancrages du manteau et finir par lâcher tout seul. Dans le cas de la Clusaz, il était une heure de l’après midi et le soleil chauffait pas mal, ce qui a pour conséquence de rendre plus plastique les couches supérieurs et accélérer un peu le fluage. D’ailleurs le service des pistes venait de fermer une piste pas loin, exposé à des couloirs, à cause de ce réchauffement. Dire que les surfeurs sont la cause du déclenchement n’est pas si évident. En plus, d’après un pisteur que j’ai appelé et qui a fait le secours et vu la trace des surfeurs, la rupture ne s’est pas produite en dessous des surfeurs mais à coté d’eux, une bonne quinzaine de mètres à leur droite. En fait, il remontait en faisant une trace vierge un peu plus haut que le col mais déjà de l’autre coté du col pour chercher une partie en neige pas tracée. Donc géographiquement, ils étaient du coté combe de Bellachat et l’avalanche est partie du coté combe Balme. Ça veux dire qu’il n’ont peut être même pas vu que l’accident. Cela expliquerait qu’il ne se soient rendu compte du drame qu’après et qu’en bon citoyen ils ne se soient présenté à la gendarmerie que plus tard. Ce qui m’étonne dans le jugement, c’est qu’au final, le cause si elle vient des surfeurs est forcément partielle, très indirecte et loin d’être prouvée. C’est dans ce sens où j’ai parlé d’une « jurisprudence pot de fleur » (ou future jurisprudence car il peut y avoir appel) car le juge n’a retenu que la différence d’altitude entre les deux groupes pour établir la cause de l’accident. C’est simpliste et simplificateur. Si le principe est retenue, on se retrouve dans une situation juridique où le plus haut sur la montagne est le « présumé coupable ». Les juges ont tout intérêt à tomber dans cette solution de facilité. C’est quand même des fonctionnaires ! Mais le pire c’est les média. Ce qu’ils en ont tiré c’est en substance que : « si tu pars en hors-piste sans un pro t’es un inconscient, alors qu’avec un pro t’es protégé. La preuve : quand c’est arrivé à un guide, c’était la faute à des touristes qui n’ avait pas la connaissance nécessaire ». Bravo ! Méfiez-vous cet hiver lorsqu’on vous parlera d’autres drames. Avec un public qui ne peut pas comprendre un milieu aussi compliqué, le prétexte est trop excellent pour faire passer ce qui serait une diffamation autrement. Un exemple ? Dans cette affaire même : « d’habitude on ne retrouve jamais les coupables car ils s’enfuient.... ». Putains de hors-la-loi ces salauds de surfeurs !

    PS : trois liens presse sur le jugement

    http://www.lefigaro.fr/france/20061114.FIG000000044_deux_surfeurs_condamnes _pour_une_avalanche_mortelle.html.

    http://www.tdg.ch/tghome/toute_l_info_test/geneve_et_region/avalanche__14_1 1_.html

    http://permanent.nouvelobs.com/societe/20061113.FAP4036.html?2133

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté Drame Justice Citoyenneté Sport






Palmarès