• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Didine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Didine 29 mai 2007 13:30

    Je trouve votre article limite. Je comprends qu’on puisse chercher à trouver des excuses à un artiste qui a temps marqué une génération, c’est humain. Mais Bertrand Canta est lui aussi humain, et comme nous tous, il doit payer ses fautes, en l’occurence son crime. La justice l’a condamné et quoique j’en pense au fond de moi, elle l’a fait à la hauteur de ce qu’elle estimait juste. Nous n’avons pas à commenter la durée de la peine ou la légitimité de demander une remise de celle-ci si nous voulons dépassionner le débat. Quant à dire si Bertrand Canta est un monstre, loin de moi cette idée mais pas plus que vous je ne sais ce qu’il s’est passé réellement pour qu’il en arrive à la frapper. C’était peut-être la première fois de sa vie. ça ne change rien. Il n’avait pas le droit de le faire. Dire qu’il le paye cher c’est indécent. Il le paye et ce n’est que justice. J’admirais beaucoup Bertrand Canta et je n’ai pas hurlé avec les loups quand j’ai appris la nouvelle. J’ai juste été prise de nausée et d’un profond malaise, tant son acte meurtrier était en opposition avec les idées qu’il défendait. C’est sans doute ça aussi qui a déchainé les passions, on ne peut hélas pas être médiatique que quand ça nous arrange. L’humain et ses paradoxes... En france, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon. Lui au moins n’a pas été lapidé et c’est temps mieux. Feriez vous autant preuve de compassion pour un inconnu qui aurait tué sa femme sous les coups ? Je réponds aussià Yannick J « Je me rappelle du regard et du visage de marie trintignant de son vivant et de la réputation dont elle était plus que connue, maniaco-dépressive, parfois hystérique, et excusez du peu mais vous rappellez vous de son regard ? un regard plein de vie et de joie de vivre peut-être ? ? ? » C’est très grave de dire une chose pareille, ça rappelle le vieil argumentaire dans les procès pour viol, insinuer que la fille a des moeurs légères, ou que sa tenue vestimentaire est provocante, et donc ce qui devait arriver, arrive... Vous dites donc que Marie était folle alors...elle l’a cherché, c’est très nauséabond.







Palmarès