• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

DiogenePasCynique

DiogenePasCynique

J’ai pris l’initiative de tenir la chronique de ce qui ressemble à une restructuration soft en cours dans la filiale d’un groupe américain (Newell Rubbermaid). Je m’interesse à l’action citoyenne et à l’oeuvre de Pierre Bourdieu (pour laquelle je dois avouer un manque d’esprit critique tant elle participe de ma compréhension du monde et de ses enjeux). Ma formation est plutôt technique, je suis arrivé à écrire assez tard, par necessité pourrait-on dire. Comme j’ai pris goût à l’écriture à cette occasion, je ne suis pas contre quelques piges...

Tableau de bord

  • Premier article le 29/06/2006
  • Modérateur depuis le 12/12/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 9 60
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires


  • DiogenePasCynique DiogenePasCynique 6 décembre 2008 13:30

    Bonjour,

    Le journalisme libre et les journalistes doivent effectivement être défendus. Malheureusement, Reporters Sans Frontières n’est pas nécéssairement une organisation sans tache. Tout à été fait pour que le seul ouvrage critique et doccumenté sur le sujet ne puisse être connu : Voir cet article. Après une démission, M Menard s’est trouvé un sinécure au Qatar au Centre for Media Freedom, à Doha. Je crois que M Menard n’est qu’un toutou du pouvoir et je souhaite que Reporters Sans Frontières se ressaisisse, notamment en adoptant un financement plus independant ... Il est en effet important qu’une telle organisation, avec ses buts revendiqués, soient exemplaire.
    Ne prenez pas cela pour une critique personnelle, je suis toujours heureux que des citoyens prennent la plume smiley

    Bien cordialement.

    ..


  • DiogenePasCynique DiogenePasCynique 12 décembre 2006 14:44

    Sur l’aspect coûteux du travail occidental, il reste toujours la question des causes, des fins et des moyens. Je reste, d’une façon certainement trop innocente sans doute, persuadé que l’économie ne doit pas imposer aux hommes. Il n’est pas de lois naturelles à ce niveau là, il n’y a que la volonté politique, comme on l’a pu voir au sortir de la seconde guerre mondiale. Actuellement, sur le site de l’usine, les préoccupation sont avant tout psychologiques. Car c’est aussi, j’insiste, la casse du lien social et c’est salement douloureux, voire insupportable. Evidement qu’on n’est sans doute ni assez bon, ni assez mobile et consort. Mais est-ce que c’est ça la vie ? Je pense que si la nature a sélectionné un mode de vie grégaire pour les population humaines, c’est certainement que cela s’est avéré plus efficace. Je constate que la justification du monde actuel est basée sur l’individualisme pur et dur. cela ne fonctionne tout simplement pas, à moins que l’on aille au bout de cette absurdité, mais on se prépare alors à des carnages (fussent-il industriels).


  • DiogenePasCynique DiogenePasCynique 5 septembre 2006 09:20

    Bonjour, Je suis vraiment désolé que cela se soit mal passé pour vous, mais comme vous le dites, il ne faut pas généraliser. J’espere en tous cas que vous avez trouvé mieux depuis.Je crois que vous n’êtes pas tombé sur les bonnes personnes.

    Cdlt.


  • DiogenePasCynique DiogenePasCynique 19 juillet 2006 08:10

    Bonjour,

    Pouvez vous me faire parvenir une référence ou une copie de cet article SVP. Si cela est plus commode pour vous, via cet email : infodiogene@trashmail.net. Merci d’avance.


  • DiogenePasCynique DiogenePasCynique 18 juillet 2006 08:25

    Que la mondialisation soit un fait, soit ! Mais ce n’est certainement pas une fatalité. Il existe des dispositions légales qui permettent la mondialisation, et cela, c’est une volonté politique. Il faut cesser de croire (oui, croire) que l’on n’y peut rien, que c’est comme ça. C’est comme ça parce que certain le veulent, et d’autres laissent faire. Pour ce qui est de la capacité à faire un autre metier, l’accès à la formation etant ce qu’il est (plus on est formé, mieux on peut se former !), c’est un peu comme l’argent qui appelle l’argent ...







Palmarès



Agoravox.tv