• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

dissident_social

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • dissident_social 10 juin 2009 17:05

    @ l’auteur : merci pour cet article, je comprends parfaitement votre sentiment d’indignation face à la perte de votre nationalité et identité yougoslave et face à la diabolisation médiatique du peuple serbe.

    @ masuyer : merci pour vos mises au point qui étaient nécessaires, je rejoins parfaitement votre pensée. Réduire et transformer des conflit géopolitiques d’interet purement matériels (et aussi complexes que celui de l’Ex-Yougoslavie) en guerres de religion revient à faire le jeu de la propagande désinformatrice des médias occidentaux, qui cherchent à les faire passer pour tels. 

    La question de l’Ex-Yougoslavie et de la Serbie m’interessent particulièrement, car en plus d’etre ARABE (peuple également victime depuis des siècles du colonialisme puis de l’impérialisme occidental et des instrumentalisations politiques, ethniques, religieuses...etc qui en suivent), LAIQUE (pour une union des peuples qui aille au-delà des fossés religieux et ethniques, seul moyen de combattre l’imperialisme néo-colonial et l’injustice sociale dans le monde), et passionnée de GEOPOLITIQUE (seul moyen de comprendre les causes et les processus réels des confilts mondiaux et d’y trouver des solutions), je considère la guerre de Yougoslavie comme une question capitale pour comprendre le monde actuel, pour les raisons suivantes :

    Une grande majorité des gens en Europe, aux Etats-Unis et dans le monde, dont une grande partie d’intellectuels se disant de gauche et s’étant pourtant opposés à la guerre en Irak , en Afghanistan, au Liban ou en Palestine, continuent à penser à tort que les frappes de l’ONU et de l’OTAN contre la Serbie étaient une bonne chose. La guerre contre la Yougoslavie était pourtant tout sauf une guerre humanitaire, il s’agit bel et bien d’une guerre d’occupation. Cette guerre était la première étape d’un processus d’asservissement du monde « non-aligné » à la politique occidentale (euro-américaine).

    Je commencerai par répondre à la question d’albavox :

    Pourquoi la presse internationale s’acharnerait-elle contre un pays comme ca ? Quelle serait le motif et le but d’un complot aussi vaste, qui rassemblerait les pays du monde entier sauf la Russie et 2 ou 3 autres pays ?

    La réponse est pourtant évidente :

    Parce qu’en plus d’etre un paradis pour le développement d’activités économiques telles que le tourisme (Croatie, Slovenie, Monténégro) et pour l’implantation d’entreprises euro-américaines qui pourront exploiter la main-d’oeuvre moins chère de ces pays, les Balkans sont un point stratégique sur lequel les puissances occidentales ont des vues depuis très longtemps : implanter des bases militaires dans cette région ouvre une porte aux puissances comme les Etats-Unis et l’Europe sur des régions pétriolières comme le Caucase et le Moyen-Orient, et permet de déstabiliser leur grand adversaire qu’est la Russie.

    Des archives des documents de la CIA attestent que le plan de démantelement de la Yougoslavie était déjà prévu depuis les années 1970, et qu’il s’agissait de déclancher la guerre civile entre les différentes ethnies yougoslaves en soutenant financièrement (par le bias des services secrets et des gouvernements américain et européens) et idéologiquement (par le bias d’ONG pseudo-démocratiques qui se sont incrustées dans la région) les forces séparatistes nationalistes (de forme raciste) et intégristes religieuses crotates, bosniaques, albanaises et autres.

    Dans les années 1970, la Yougoslavie est atteinte d’une grave crise économique, et l’Allemagne et l’Autriche profitent de l’occasion pour déstabiliser le pays en soutenant les nationalistes Croates, ce qui aboutira au « Printemps croate » en 1970-1971, en sachant que ces pays (Allemagne et Autriche) ont investi de manière croissante dans le domaine du tourisme en croatie et n’étaient donc pas désinteressés.

    Ce mouvement nationaliste voire d’inspiration nazie (références aux Ustasa, alliés croates du régime nazi pendant la 2ème guerre mondiale) sera d’abord réprimé par le régime titiste, mais Tito sera contraint sous la pression internationale de signer la Constitution du 21 février 1974, qui offre à la Croatie et à la Slovénie ainsi qu’à la province du Vojvodine und autonomie importante.

    Tito avait développé l’industrie et le tourisme en Slovénie et en Croatie (il fallait bien les développer quelque part) dans le but que leur économie profite à l’ensemble du peuple yougoslave et pas seulement à ces deux provinces, et tout à coup celles-ci réclament l’autonomie. Imaginez que la région parisienne, région la plus industralisée de France, proclame son indépendance, je ne pense pas que le reste de la France apprécierait !!

    "En 1979, le BND (CIA allemande) envoie à Zagreb une équipe d’agents secrets. Mission : soutenir Franjo Tudjman, raciste qui propage activement la haine ethnique et prône l’éclatement de la Yougoslavie. L’Allemagne soutient et finance ce Le Pen croate, et lui enverra des armes avant la guerre". (source :  http://www.michelcollon.info/index.php?access=VRAI_OU_FAUX&id_tm=2 )

    Au début des années 1990, la Slovénie et la Croatie proclament leur indépendance, non sans violence contrairement à ce que nous ont fait croire les médias occidentaux. C’est le début de l’effet « boule de neige » qui s’étendra jusqu’au Kosovo, en passant par la Bosnie-Herzégovine.

    Peut-on encore nier le complot après cela ?

    Pour ce qui est du Kosovo, l’UCK est une organisation terroriste et mafieuse, soutenue par des mercenaires venus tout droit de l’Arabie Saoudite (un des plus grands alliés des Etats-Unis), et financée et armée par les gouvernements et services secrets américains, européens et israeliens ! L’UCK a exercé la terreur sur son propre peuple, en interdisant aux albanais de communiquer avec leurs voisins serbes (voir les témoignages d’albanais ayant fui le Kosovo pour avoir été chassés de chez eux et dont des membres de la famille ont été tués par l’UCK pour avoir refusé de participer au massacre de serbes). L’UCK, avec le soutien de l’OTAN et de la CIA, a massacrés et expulsé non seulement des milliers de serbes mais aussi des roms, ainsi que turcs, gorans (pourtant musulmans !) et autres du Kosovo. Pour reprendre les propos de Slobodan Despot (éditeur), si un seul des dirigeants serbes avait le CV d’atrocités, de crimes et de violences du leader de l’UCK Hasim Tachi, il serait aujourd’hui jugé devant le tribunal de la Haye. Tachi lui, après avoir purgé une courte peine, se retrouve aujourd’hui premier ministre au Kosovo ! Il ya donc bien deux poids deux mesures dans les décisions et les jugement du tribunal international, et le TPI est bien évidemment une arnaque au service de l’impérialisme occidental.

    Quant à Milosevic, son seul crime a été de tenter de préserver l’intégrité de la Yougoslavie (ou de ce qu’il en restait en 1989) et de résister à l’impérialisme occidental qui dévastait son pays de l’intérieur par le biais des forces séparatistes terroristes, mafieuses et intégristes. Il n’a jamais prononcé de discours raciste ni parlé de grande Serbie, contrairement à ce que les médias ont tenté de nous faire croire. Bien au contraire, dans son discours de 1989 il affirmait que le pluri-ethnisme était un avantage énorme et nécessaire pour la Yougoslavie, meme s’il a été contraint vers la fin de son mendat de s’appuyer sur une forme de patriotisme serbe, les autres l’ayant pour la plupart laché et les serbes étant les seuls à avoir résisté jusqu’au bout contre l’occupation.

    En 1989, Milosevic avait compris que l’intégrité et la souveraineté de son pays était menacées de l’interieur, et a tenté d’une manière légitime de supprimer le statut d’exception dont bénéficiait le Kosovo, en sachant que le fait que cette province soit autonome signifiait qu’elle profitait de l’économie yougoslave sans rien y apporter en retour. Je considère que Tito avait fait une erreur en accordant cette autonomie au Kosovo et en refusant le droit de retour aux réfugiés serbes, en sachant que cela a permi aux organisations mafieuses et aux ONG occidentales pilliers de la CIA de s’y développer en toute impunité, en échappant au controle du gouvernement yougoslave. Les réformes des institutions kosovares de 1989 n’impliquaient rien de plus qu’une suppression des manuels scolaires affirmant que le Kosovo a été colonisé par les serbes et l’instauration de quelques heures de cours de serbo-croate obligatoires par semaines. En réponse à cela, les albanais, soutenus encore une fois par les ONG bien évidemment, ont boybotté les universités publiques du Kosovo.

    L’implication de Milosevic dans les massacres de Srebrenica n’a également jamais été prouvée, étant donné que ces massacres, perpétrés non seulement sur des bosniaques musulmans (dont les victimes ont été multipliées par 10 par les medias) mais aussi sur des serbes, ont été orchestrés par l’ONU et l’OTAN qui ont observé passivement le drame au cotés des journalistes et caméramans (CNN, TF1 et autres) prets à l’assaut pour cette opportunité en or d’alimenter la propagande anti-serbe en occident.

    La Yougoslavie de Tito n’était pas parfaite car la liberté d’expression n’y était pas respectée, mais elle reste tout de meme un exemple en matière d’égalité sociale (tout le monde avait du travail, un toit et à suffisement de quoi se nourir) et d’entente entre les différentes ethnies et communautés religieuses, qu’on est loin d’égaler dans nos pays occidentaux pseudo-démocratiques. Tito avait fait quelques erreurs, comme offrir un statut autonome au Kosovo ainsi que signer la Constitution yougoslave du 21 février 1974 (ce qu’il a plutot fait sous la contrainte), et Milosevic a tenté de réparer tant bien que mal ces erreurs (mais il était déja trop tard) et tenté de préserver l’héritage de Tito. C’est ce qui lui a vallu l’acharnement de communauté internationale et la diabolisation médiatique.

    Si les puissances internationales n’étaient pas intervenues depuis le début en Yougoslavie, ce pays aurait pu se démocatiser au cours des années et développer un Etat fort et résistant à l’impérialisme mondial, mais c’est évidemment ce qu’elles cherchaient à tout prix à éviter.

    Et une dernière réponse à Bulgroz : votre histoire de la Serbie n’est pas fausse mais je me permets d’y émettre une critique non négligeable : vous utiliser le terme musulman lorsque vous parlez des albanais, alors que tous les albanais sont loin d’etre musulmans et les albanais, que ce soit pendant la période ottomane, nazie ou communiste, ont toujours commis des massacres et des explusions sur tous les autres peuples du Kosovo et pas seulement les serbes (turcs, gorans, roms...etc).

    Tant que vous continuerez à réduire et à déformer les conflit mondiaux en conflits religieux, vous n’aurez toujours rien compris à l’histoire et vous jouerez le jeu de la propagande occidentale. Pour comprendre un conflit il faut chercher où se cache l’interet et à qui profite la guerre, ainsi vous trouverez le vrai coupable. Les seuls coupables de la guerre de Yougoslavie sont les américains et leurs sbires européens (qui ramassent toujours les miettes), avides de pouvoir, d’argent et d’influence sur le reste du monde. Ils trouveront toujours des pantins locaux pour servir leur cause, qu’ils soient catholiques, musulmans, orthodoxes, juifs, ou autres. La religion n’est que de la poudre aux yeux pour détourner le peuple des vrais objectifs de la guerre.

    Je trouve cela dommage que les seuls opposants actuels à l’ordre impérialiste mondial faisant entendre leur voix soient des intégristes religieux de touts bords qui n’ont d’autre but que d’imposer la domination de leur religion ou de leur ethnie sur les autres.

    Vive la nation Arabe, Slave, Latino-Americaine, Asiatique (et tous les autres qui souhaitent les suivres) unis dans un front de résistance contre l’impérialisme occidental au delà des différences religieuses et ethniques, pour la construction d’un monde égalitaire et juste !

    Voici quelques liens pour ceux qui souhaitent avoir une information alternative, vous comprendrez peut-etre après les avoir vus pourquoi je suis convaincue de l’innocence de Slobodan Milosevic. Comme tous les hommes il n’était pas parfait, mais ce n’était en aucun cas ni un raciste ni un génocidaire !

    http://www.youtube.com/watch?v=tZSYYnFPYE4&feature=PlayList&p=1C0EE63A94236B2E&playnext=1&playnext_from=PL&index=40

    http://www.youtube.com/watch?v=72DbdSOte9g

    http://www.youtube.com/watch?v=7FusfOqCtqc

    PS : dommage que j’arrive aussi tard pour répondre à cet article, mais j’espère que mes propos seront lus par quelqu’un.







Palmarès