• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Docteur Spin

Jeune vivant dans le milieu associatif quelque part en France avec de modestes pretentions a l’ecriture et un fichu clavier qwerty ou je trouve pas les accent. Vous avez vraiment besoin d’en savoir plus ?
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Docteur Spin 4 mai 2007 23:37

    MARIANNE ET LE LAPIN BLANC

    Je ne comprendrais vraiment pas que les gens qui soutiennent Nicolas Sarkozy n’aient pas ouvert les yeux à la suite de ce débat. Quelles sont leurs attentes d’un peuple envers un président ? Quelles sont les valeurs de ces electeurs qui se disent citoyens modeles ? Je suis d’autant plus inquiet que, comme tout le monde, j’en trouve dans ma propre famille !

    La droite a puisé ses racines dans le Gaullisme et pourtant ses valeurs d’aujourd’hui n’en ont jamais été aussi éloignées. Je ne suis pas un historien de la cinquième république mais j’avais un grand-père qui avait participé activement à la résistance durant la guerre pour me rabâcher les grandes lignes du Général. Feu le vieux était pourtant, comme beaucoup de personnes âgées, très réac à la limite de l’extrême droite. Je suis certain que dans son envie « d’emmerder le monde » il aurait préféré voter Le Pen que Sarkozy au premier tour et choisir Mme Royal ou le vote blanc au second. Pourquoi ? Malgré le dégoût que je porte, comme beaucoup de gens vivant en milieu cosmopolite, pour le FN, je crois que la personne la plus désabusée, la plus cynique et la plus fataliste, s’il lui reste un brin d’humanisme, se reconnaîtra plus en monsieur Le Pen qu’en monsieur Sarkozy. Le Borgne a des idées mauvaises et d’un autre âge mais il a tout de même une envie de grandeur de la France sincère et ses électeurs veulent de la morale encore plus que de la justice. Or explicitement le discours du petit Nicolas fait de la France un pays suiveur de la mondialisation là où tous les autres candidats de l’extrême droite à l’extrême gauche en font un pays qui montre l’exemple au monde, comme elle l’a fait au cours de son histoire.

    Et c’est là que j’en viens à Mme Royal en laquelle je ne croyais pas trop avant ces quinze derniers jours et force est d’admettre que j’ai trouvé son discours cohérent et son programme clair. Certes sa politique est ambitieuse et les mauvaises langues d’en face diront qu’elle propose une utopie irréalisable. Mais les évènements majeurs sont souvent considérés comme des utopies avant qu’ils ne se produisent, n’en est-il pas ainsi de la révolution française ! Remarquez que pendant la guerre, un bon paquet de poules mouillées pensaient la libération impossible et prenaient la domination allemande comme une fatalité. Il y en avait certainement de pareils en RDA qui croyaient que le rideau de fer entacherait à jamais le paysage et qu’il faudrait s’y résigner. En ce sens monsieur Sarkozy est soutenu par ceux qui profitent du chaos actuel et ceux qui ont baissé les bras à l’idée de le combattre. Explicitement, monsieur Sarkozy n’est pas un artisan de la rupture, et même pas de la fracture, il fait partie de ceux qui cultivent le cancer de la France en la faisant aller de l’arrière. Certains disent qu’un autre monde est possible, mes potes et moi pensons qu’il est inévitable et qu’il est déjà là. Je n’attends pas d’un président qu’il soit fataliste.

    Alors on peut bien critiquer, dire que la politique de la mère Royal est irréalisable. Moi même, je ne suis pas convaincu mais elle a le mérite d’exister et demander aux citoyens des efforts de concertation là où celle de monsieur Sarkozy souhaite leur imposer des efforts de rendement. Sans stigmatiser cette vieille France réactionnaire, je persiste à croire que même monsieur Le Pen a un sens du dialogue social plus accru que celui de monsieur Sarkozy. S’il faut parler de mineurs délinquants, lui même doit juger meilleur un encadrement militaire qui « foutrait un bon coup de pied au cul de quelques petits cons » est meilleur pour un jeune que l’isolement, l’inactivité et l’inutilité carcérales. Il ne faut pas dire que les RTT et les 35 heures empêchent les français de partir en vacance faute de salaires suffisants et ensuite épiloguer sur les petite retraites et l’abandon des personnes âgées. Quand on bosse 35 heures, on a peut être pas de quoi se payer souvent des vacances mais on a le temps d’amener ses enfants voir leurs grands-parents. Et d’ailleurs ce n’est pas en renforçant la peur des vieux et la frustration des jeunes que ça fera des familles unies et heureuses. Dieu (s’il existe) sait pourtant combien les personnes âgées peuvent avoir un rôle fondamental dans l’éducation des jeunes et leur apprentissage du respect.

    Je n’épiloguerais pas sur les idées de monsieur Sarkozy en matière de développement durable ou de recherche. Je crois là aussi que sa concurrente a prouvé qu’elle avait le dossier bien en main malgres cette boulette des chiffres sur le nucleaire. Je n’attends pas d’un president qu’il me repete des chiffres appris par coeur. Madame Royal m’a convaincu de la logique de son raisonnement concernant les enjeux économiques et écologiques de la recherche et donc de l’éducation. Le manque de connaissance ou d’intérêt du candidat de l’UMP sur ces dossiers est parfaitement effrayant et au-delà, il faut y comprendre que pour lui, la lutte contre le réchauffement global n’est pas une priorité mais juste un sujet qu’il faut vaguement évoquer avec la mine concernée, avant de s’attarder sur la fiscalité ou sur l’adhésion de la Turquie à l’Europe. Là aussi il y a dialogue en cours et ça prendra le temps qu’il faudra mais la brutalité ne résoudra rien. Une démocratie sans dialogue où seule la productivité compte, ça s’appelle une république bananière.

    Cela me fait penser à la façon dont le candidat Sarko, mal à l’aise, a sorti son argument « plan alzeimher » sur la question des retraités. Mais est-ce que c’est un argument ? Pense-t-il vraiment être le seul des candidats à avoir cette priorité ? Pourquoi ne pas aussi dire « le Sida et le Cancer sont des problèmes graves ! Y avez-vous pensé madame Royal ? » On peut bien critiquer son coup de gueule sur les enfants handicapes, la saine colere n’est peut etre pas la sienne mais belle et bien celle de ses electeurs, de l’ensemble de la gauche et visiblement de pas mal de monde au centre. Sa colere n’est pas justifiable ? Et celle du gnome et de ses partisans qui applaudissent l’appel au Karsher ?

    Remarquez qu’on peut douter de la sincérité de Monsieur Sarkozy concernant la détresse des personnes âgées. Il est l’exemple même du carriériste dans tout ce que cela implique d’opportunisme et d’égoïsme. N’a-t-il pas compris que le mot important c’est pas JE mais NOUS ? Il nous a fait la démonstration de ses capacités à la façon d’un matraquage publicitaire pour des crédits à la consommation. Remarquez que la pub pour l’endettement de ceux qui peuvent pas payer cash fonctionne tres bien. Cependant les publicités, elles tournent en boucle trois semaines et après il y en a d’autres. Le matraquage publicitaire « Nicolas Sarkozy - tête de gondole » dure depuis 1995 ! Et dire qu’il n’a même pas hésité à venir au 20heure pour s’expliquer sur ses problèmes de couples. Crois-t-il vraiment que les Français lui demandaient des comptes sur sa vie privée quand on se rappelle à quel point les histoires de secrétaire du président Clinton les faisait sourire. Je suppose que Jean Marie Bigard, Dominique Farrugia, Laurent Gerra et Christian Clavier, ses ardents soutiens, trouveront là quelques idées comiques à mettre en Scène. Grâces à sa médiatisation, on la connaît sa vie privée, on la connaît son enfance et sa jeunesse et bon sang, qu’est-ce qu’on s’en moque ! Certes Ségolène Royal est elle aussi une enfant de la com et comme tous les annonceurs, on peut juger de la qualité du produit. La photo sur l’emballage est toujours plus sympa à regarder que le produit mais là encore, elle nous vend du dialogue là où l’autre nous vend de la peur. En tant que citoyen consommateurs que nous sommes, nous devons choisir entre de la lessive pour laine et de l’eau de javel. En attendant, la miss nous propose un contrôle accru de la publicité pour les crédits à la consommation et de celle destinée aux enfants. Nicolas Sarkozy ne propose pas cela !

    S’il faut évoquer la culture, on peut se demander qu’est ce que cela évoque à Monsieur Sarkozy quand on voit la détérioration des programmes télévisés depuis le 1er Loft Story qui correspond O Coincidence aux 5 années de pouvoir de l’UMP. Certes les soutiens de Ségolène Royal ne sont pas folichons... Emmanuelle Beart est une quiche et je n’ai jamais vu un film pas casse pied avec Charles Berling. Question de goût personnel. que les centristes se rassurent, j’aime pas non plus Vincent Lindon. Je trouve que Grand Corps Malade est carrément rasant mais franchement, les gens qui votent Sarkozy savent-ils qui est Doc Gyneco ou Steevy du Loft ? Je passait mon bac en écoutant du vrai rap à l’époque où Doc Gyneco chantait « Je dois sacrifier un Poulet » sur des instrus pourries, depuis il traîne son regard défoncé sur les plateaux de télé et fait des cassettes vidéos porno pour ressembler aux rappeurs de Los Angeles. Une bien belle image de la culture et de la jeunesse ! En tout cas, pour un futur président qui dit vouloir karsheriser les racailles, il s’est acoquiné avec un sacré stéréotype !

    C’est pour toutes ces raisons que je ne peux pas croire que cet homme sera notre président parce que là encore, c’est une question de morale et que si madame Royal n’est pas parfaite, elle mérite plus que lui ces hautes responsabilités. Bon sang, au début je n’étais pas chaud mais vous l’avez entendue parler de la place de la France dans le monde là où son adversaire lui lançait des piques à propos de sa visite en Chine ? Voilà une voix qui va se faire entendre et Georges Bush et ses potes un peu partout sur la planète pourraient bien se faire redresser les bretelles. Vous croyez vraiment que Georges Bush se rappelle qui est Nicolas Sarkozy. Il a dû lui trouver un surnom sympa comme à tous ses lèches bottes. Vous imaginez Nicolas Sarkozy prendre la parole au micro des nations unies ? Vous l’imaginez réconcilier Israéliens et Palestiniens ? Vous l’imaginez présider une conférence pour la paix ou contre le rechaufement global ? Vous imaginez sa tête dans les livres d’histoires ? Le seul livre où je vois sa tête, c’est Télé 7 Jours.

    Dites moi que Ségolène va passer et que nous oublierons vite ce monsieur Sarkozy qui a de toutes façons déjà manqué le rôle de sa vie : celui d’un président qui redonne de l’espoir et de la fierté dans le cœur d’un peuple. Qu’il se rassure, qu’il devienne président ou pas, il est déjà rentré dans la mémoire collective des français comme l’homme trop pressé. Alice au Pays des Merveilles avait le Lapin Blanc, la France aura eut Sarkozy.



  • Docteur Spin 4 mai 2007 23:13

    Je reconnais que pour une fois elle aurait pu faire attention mais franchement je m’en moque. Sa sainte colere est beaucoup plus generale et nous sommes nombreux a la partager ! Une colere bien plus saine que celle partagee par le pere Sarkozy et ses electeurs quand on parle des racailles, des chomeurs, des fonctionnaires et des grevistes !

    Vous seriez 53% a ne pas vous sentir en securite en France ? Nous, c’est avec vous et vos prejuges qui nous rassurent pas !



  • Docteur Spin 4 mai 2007 22:43

    \Pourquoi donc seraient-ils déçus, ceux-là, puisque leur champion aura remporté la victoire suprême ?\ mais bon sang ! La presidence de la republique c’est pas un jeu et un president, c’est pas un champion. Desole mais les meilleurs presidents qui ont participe a l’image de grandeur de la France sous la Veme Republique, De Gaulle, Mitterand et Chirac avaient tous plus de tenue que le Candidat Sarko et surtout plus de retenue.

    Ceux qui auront soutenu leur champion seront decu parce qu’ils vont vite voir qu’il leur a vendu son programme comme un credit Cetelem.

    Une fois élu, Sarkozy sera juste un peu plus nationaliste et libéral que s’il était un président de gauche. C’est tout.

    C’est tout ? Ben ca fera bien craignos dans les livres d’histoires ! Et je ne parle meme pas de ce que ca pourrait donner lors d’une reunion a l’ONU !

    Parce qu’il sera un peu plus président, donc pragmatique, que candidat, et qu’il ne veut pas avoir à gérer des banlieues qui brûlent et un mouvement social très dur.

    Le probleme, c’est pas lui, c’est les 53% qui pretendent partager ses valeurs !!







Palmarès