Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

dodiese

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par dodiese (---.---.---.228) 3 février 22:12

    Oups ! mauvaise manip c’était en réponse à Logan

  • Par dodiese (---.---.---.228) 3 février 22:06

    Je suis d’accord sur « La république et la démocratie restent à construire » donc demandez-vous ce que vous défendez qui n’est, selon vos propres dires, ni la République, ni la démocratie... car que je sache, le chômage, l’insécurité, la pollution, les cancers et Fukushima ce n’est pas la faute à Le Pen.

    A part ça « On sait que... » « on se doit de... » Votre vie doit être intéressante.

  • Par dodiese (---.---.---.228) 3 février 21:47

    Ça se tient (yin yang c’était plus court smiley ) et ça a sûrement sa place dans un cursus de philo ou de sociologie, mais pas dans les crèches et les grandes sections de maternelle, le problème ici n’étant pas ce que l’on dit mais où on le dit et à qui (et accessoirement dans quel but).
    Cordialement.

  • Par dodiese (---.---.---.228) 3 février 21:15

    Article très bien écrit, documenté et cohérent.
    Je me suis régalé à le lire.

    Je n’étais pas venu sur agoravox depuis 2 ans car, à l’époque, ce genre d’article aurait été censuré (je sais, j’ai essayé). Cela me rassure que ce Média (re)devienne enfin un vecteur d’échange, de dialogue et de libre expression.
    En outre, et c’est révélateur, la plupart des commentaires, qu’ils soient pour ou contre, sont également d’un bon niveau, une chose en entraînant une autre. 

    Bien sûr il y a des exceptions et je suis admiratif de l’infinie patience dont vous faites preuve en répondant, de façon argumentée, à de pauvres hères (un en particulier) qui, voyant leur paradigme simpliste s’effondrer de toutes parts, paniquent et refusent obstinément de voir la vérité en face. C’est marrant cinq minutes de les voir s’empêtrer dans leurs contradictions, mais cela finit par devenir triste.

    Il ne s’agit même pas de mauvaise foi ; c’est juste un réflexe de survie pavlovien pour éviter de sombrer dans la folie qui les guette suite à la perte brutale de toutes leurs certitudes. Quand ça ressemble à une saucisse, que ça a la couleur d’une saucisse, l’odeur d’une saucisse et le goût d’une saucisse, il y a de fortes chances pour que cela soit une saucisse ; saucisse qu’ils refusent de voir mais qu’ils se prennent dans le fondement sans le minimum de matière grasse nécessaire à lubrifier la chose.

    Quand ça a la forme, le goût, l’odeur et la couleur du Gender, on a beau l’appeler différemment, il y a de fortes chances que ce soit du Gender et tout le monde n’apprécie pas de se faire introduire contre son gré des objets contondants (fussent-ils conceptuels) dans l’orifice anal, chose qui arrive d’autant plus facilement quand on adopte la position de l’autruche la tête dans le sable et les fesses en l’air au mépris du sacro-saint « principe de précaution ».

    Il est d’ailleurs amusant de constater que le pourcentage de ceux qui n’aiment pas votre prose, se rapproche de ce celui de ceux qui font confiance à Hollande (même si dans ceux qui approuvent se trouvent également, en proportion au moins égale, leurs alter egos qui donnent la bonne heure par hasard comme une horloge arrêtée le fait deux fois par jour, mais prêts à revoter Sarkozy au prochain coup de balancier).

    Il est vrai que sortant de ce monde en noir et blanc vendu par les médias, si confortable tant qu’on peut encore retirer des sous au distributeur, où les méchants ont un étiquette et un œil en moins pour bien qu’on les reconnaisse, on a du mal à comprendre la relation entre un « ennemi de la république » qui n’a jamais été aux affaires et le chaos ambiant qui est bien, pourtant, de la faute de quelqu’un.

    De même quand on réalise qu’il existe des musulmans instruits et ouverts au dialogue quand ces mêmes médias n’ont braqué leurs caméras que sur les racailles, les djihadistes et les femmes voilées. Il ne manquait plus qu’un nazi noir pour compléter le tableau des absurdités et des faux ennemis désignés par les vrais. A cœur vaillant rien d’impossible, ils n’ont pas eu honte, ils l’ont fait. 

    Ça craque de partout et la réalité (chômage, violence) va se charger de rattraper les trépanés médiatiques qui continuent à danser sur le pont du Titanic. 

    Les gens commencent à réaliser que si clivage il y a, il est entre ceux qui s’en foutent plein les fouilles (de toutes races, couleurs politiques, sexes et religions) et les autres. Ils commencent à comprendre qu’ils ne sont pas si différents et se mettent à chanter la Marseillaise ensemble redécouvrant voire réinventant ce que signifie « la nation » et la force qu’elle confère à ses enfants.

    Il ne s’agit pas, bien évidemment non plus, de béatifier Soral, Dieudonné, Belghoul (et d’autres) lesquels en dignes représentants de l’espèce humaine ne sont sûrement pas parfaits, mais quoi que les fouilleurs de m... arriveront à trouver ou leur attribuer, à tort ou à raison, cela n’enlèvera rien à ce qu’ils ont réalisé (au prix de procès, d’agressions, contrôles fiscaux, censure...) et qui est absolument admirable.

    Merci, donc pour cet article qui, s’il ne convaincra pas ceux qui ne veulent pas être convaincus (qu’il amènera peut-être à se poser des questions) éclairera les autres.
    Bien à vous.

  • Par dodiese (---.---.---.124) 15 juin 2012 22:58

    C’est marrant j’ai eu à peu-près la même analyse sur mon blog :

    "J’ai déjà eu l’occasion de dire que j’aime bien notre première «  ??? ». Le scud d’anthologie qu’elle a envoyé à Ségolène Royal a été, après la tête décomposée et hirsute de Mélenchon, le deuxième rayon de soleil de ma semaine. Comment tuer quelqu’un en 22 mots ou 135 caractères.

    Au-delà de l’hypothèse, hélas pas totalement irréaliste, d’une bataille pour garder la télécommande de la poupée président, qui parle et qui fait pipi, et de celle, qu’on voudrait nous vendre, d’un crêpage de chignon pour le cœur du bel adonis frappé par la foudre à défaut de la grâce, je m’interroge.

    Hollande ne pouvant pas désavouer officiellement la mère des quatre enfants qui lui sont attribués tout en pouvant difficilement envisager de passer 5 ans avec les noisettes entre le marteau et l’enclume (je laisse à chacun le soin de déterminer qui est qui) on pourrait aussi imaginer qu’il a vaillamment chargé Walkyrie Valérie de prendre les coups à sa place.

    Il n’a pas objectivement d’image à défendre, il y a longtemps que le ridicule a renoncé à le tuer et globalement cet épisode lui confère un côté plutôt sympathique. Notre première «  ??? » n’est ni une collégienne, ni une imbécile, quant à notre bien-aimé président … il ne faut pas forcément se fier aux apparences. Je le crois donc tout à fait capable d’avoir organisé le coup.

    Qui plus est, il faut à tout prix distraire l’opinion encore quelques jours et détourner son attention des nouvelles catastrophiques qui nous viennent des marchés. La droite aussi est contente car ça lui évite de trop s’étendre sur sa position vis-à-vis du FN. Les journalistes aussi sont contents de ce gros poisson qui vient se jeter tout seul dans leur épuisette. Les gens aussi sont contents parce que ça les fait marrer et qu’au contraire de l’économie et de la politique voilà au moins un sujet qu’ils comprennent. Que dire de Martine Aubry qui voit s’éloigner une empêcheuse de trafiquer les décomptes en rond dans les votes internes au PS ? Même les petits oiseaux sont contents à la perspective de cet immense perchoir vide à l’assemblée nationale.


    Bref, à part Ségolène qui de toutes façons n’est jamais contente, tout le monde est content."

    http://lamitedanslacaverne.blogspot.fr/







Palmarès