• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Domaguil

Je suis docteur en droit public, juriste dans une association. En août 2001, j’ai créé un site internet d’information, consacré à l’actualité de l’Union européenne et du droit communautaire, et complété, depuis octobre 2005, par un blog. 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 6 39
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires


  • Domaguil 10 mai 2008 10:51

    Respublikan

    Relisez-moi sans parti pris (si cela vous est possible) et vous verrez que nulle part je ne parle de la « France éternelle » de Clovis et de Jeanne d’Arc, mais du fonctionnement de la Vème République que je compare à celui de l’UE puisque l’une et l’autre sont nées au même moment (1957 pour la Communauté économique européenne, 1958 pour la Vème Rép.). Lisez la Constitution française au lieu de vitupérer et de chercher des critiques qui n’ont pas lieu d’être.
     

    "le TCE remanié dans une mouture simplifiée et donc supposée« plus » abordable , , par les Parlements Nationaux des pays concernés, lorsqu’elle reprend à la virgule prêt le texte constitutionnel déjà rejeté ?"
    C’est faux. J’explique pourquoi sur mon site pour ceux que cela intéresse.
     

    Pour ce qui est du « docteur en droit autoproclamé », je ne suis pas autoproclamé (e), je suis effectivement docteur en droit public . Je ne m’en excuse pas. Au contraire (je sens que je vais vous énerver là !) j’en suis fière et même très fière ! Car je sais le travail que représente ce diplôme. Je sais aussi d’où je viens, en l’occurrence d’une famille d’exilés politiques (des républicains espagnols). Mes parents sont entrés en France sans rien posséder d’autre que leurs vêtements, mon père était maçon et ma mère au foyer. Chez nous on respectait la culture les livres, l’Histoire et la Démocratie car mes parents et mes grands parents en connaissaient le prix. Je suis un produit de ces valeurs et de cette école républicaine pour laquelle j’ai beaucoup de gratitude. Et je n’ai pas l’intention de faire profil bas et de renoncer à ma liberté de ton parce qu’un contradicteur s’imagine m’impressionner en m’attaquant personnellement.

    « pour nous imposer avec un tel mépris et une telle condescendance l’Europe Politique "A

    Ai-je les moyens de vous imposer quoi que ce soit, même si je le voulais ? Vous me prêtez des pouvoirs extravagants. Ce qui vous dérange n’est-il pas tout simplement que je m’exprime et que vous n’ayez rien à m’opposer que les ombres du passé ? A la France de 1500 ans je préfère celle d’aujourd’hui, de l’avenir, de l’union et de la coopération des êtres humains et non d’une nostalgie vaine qui conduit certains à prôner la fermeture, le rejet de l’autre et à vouloir faire taire tous ceux qui ne pensent différemment. L’Histoire, il faut en tirer les leçons, pas la ruminer. C’est mon avis du moins. Je n’épiloguerai pas davantage. La polémique pour la polémique ne m’intéresse pas.
     


  • Domaguil 9 mai 2008 19:09

    L’Europe est une théocratie ? Décidément je n’ai pas perdu ma journée. Il y a des scoops sur ce forum.
    C’est bizarre mais moi qui suis une laïque convaincue je ne m’étais pas aperçue que l’église était au pouvoir. J’ai du louper un épisode.
     


  • Domaguil 9 mai 2008 19:07

    Je n’y comprends rien : ma réponse s’affiche obstinément sous le commentaire de dup alors qu’elle devrait l’être sous le votre. Dernière tentative !


  • Domaguil 9 mai 2008 19:05

    Je me suis trompée : j’ai posté la réponse à votre commentaire sous celui de dup (plus bas,donc). Excusez-moi.


  • Domaguil 9 mai 2008 19:03

    Nous nous sommes déja croisés ? (sur le blog d’edgar, non ?).
     

    "Le Président de la Commission est choisi par les gouvernants et seulement ensuite, le Parlement a le droit de dire oui ou non"
    Différence avec le système français, svp ? 
     

    Il n’a toujours pas la possibilité de proposer des lois. C’est un monopole de la Commission toujours non élue". Situation en France, svp ?
     

    "C’est une violation du principe démocratique de base : un citoyen = une voix.".
    Parce qu’en France toutes les circonscriptions électorales sont également peuplées ? C’’est nouveau, ça. Et vous faites comment pour accomplir cette prouesse arithmétique ?
     

    "Si par extraordinaire il lui prenait l’envie de renverser la Commission"
    Il l’a fait, je vous signale : en contraignant la Commission à la démission le 16 mars 1999
    "il lui faudrait 66% des voix et non la majorité simple".
    Oui, c’est un peu plus facile en France. Il n’empêche que ce n’est pas plus utilisé (une seule censure dans toute la Vème Rép. En 1962). Pourquoi ?
    Question : le parlement français est-il maître de son ordre du jour c’est à dire maitre de décider sur quoi il va légiférer ? Non. Alors à quoi lui sert le droit d’initiative ? A RIEN.
     

    "Vous soulignez également l’inanité du fumeux droit d’initiative qui n’oblige en rien la Commission à agir. Et si vous croyez qu’ignorer un million de signatures gêne la commission, je vous invite à regarder comment elle s’est assis sur le résultat de deux référendums où bien plus d’un million de personnes avaient exprimé leur refus".
    La Commission n’a aucun pouvoir pour proposer un traité et a plus forte raison pour décider de faire ou non adopter un traité. Seuls les états (le Conseil) sont compétents. Donc, si le traité de Lisbonne a remplacé le traité constitutionnel, c’est aux états que nous le devons et à eux seuls.
     

    "Et s’il fallait une preuve supplémentaire du côté anti-démocratique de l’union européenne, la façon dont le traité de Lisbonne est adopté (surtout pas de référendum !) montre d’ailleurs bien que l’UE est maintenant une menace pour les démocraties".
    Tous les mois des traités internationaux sont adoptés sans referendum en France, comme la Constitution française le permet. Et je ne parle pas des règlements pris par le Gouvernement sans que le Parlement n’ait son mot à dire. Alors, à mon avis, il va falloir que vous campiez dans la rue jour et nuit si vous voulez y mettre fin. De même pour dénoncer la « dictature française » puisque, il résulte de vos critères que le système français est …moins démocratique que le système européen. Et ce sera aussi assez drôle s’il faut que nous allions voter tous les jours en application de la démocratie directe. On se donne rendez-vous ?

     







Palmarès