• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

domini canus

domini canus

prêtre catholique romain

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 35 96
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires


  • domini canus domini canus 17 juin 2010 18:09

    La réflexion que je mène est personnelle et la votre se réfère à un dogme, du coup les règles du jeu du dialogue ne sont pas les mêmes pour chacun de nous. Vous pouvez sortir le dogme de chapeau.. joker permanent pour vous !

    La discussion serait plus intéressante si vous parliez de votre rapport au dogme plutot que du dogme lui-meme, mais c’est votre choix.

    Mon cher Hermes, vous vous moquez de moi. J’ai donné ma vie au Seigneur, et vous affirmez que ce n’est pas le fruit d’une réflexion personnelle, mais le résultat mécanique d’un dogme ?

    - je ne peux pas comprendre le célibat consacré car je pense que ce royaume est une vue de l’esprit. Exact.

    Ce dont acte. Mais alors il faut en tirer les conséquences. Et tout ce qui suit dans votre « réflexion personnelle » est disqualifié. Ce qui vous est demandé non pas de comprendre mais de respecter, c’est que la dimension religieuse des êtres humains est au moins aussi réelle que leur dimension sexuelle. 

    Ce que non seulement vous devez respecter mais pouvez comprendre, c’est que l’Eglise est libre de demander à ceux qui se présentent comme candidats au sacerdoce la continence parfaite.

    Ce que vous pouvez constater de vos yeux, c’est que depuis deux mille ans, des millions de prêtres se sont engagés dans cette voie en y trouvant leur plein épanouissement et bonheur.

    - je ne vous ai pas attribué de dieu pervers, je me suis déjà expliqué sur votre affirmation et je de plus ne vous prend pas pour Mr Météo. Ne tounez pas en dérision mon analogie si vous ne souhaitez pas la prendre en compte. Elle est très simple, je l’admet, mais la réalité est souvent très simple.

    Je vous ai simplement montré que votre comparaison ne tient pas la route.

    - Le sexe est sacré autant que tout ce qui nous constitue. Mais fondamental. Une activité sexuelle régulière est un gage de bonne santé psychologique. Je ne parle pas de recherche effrénée du plaisir entendons nous bien.

    C’est ça. Et ceux qui y renoncent par amour (eunuques pour le Royaume) sont tous des névrosés, c’est ça ? Et ceux qui n’y renoncent pas et qui font en libre usage sont par contre tous au septième ciel. Ben voyons ! Attention aussi à une conception purement hygiéniste de la sexualité, dont le sens profond n’est pas de s’épanouir soi-même (quel égoïsme !) mais de faire le bonheur de l’autre.

    - L’acceptation catholique, s’exprime parfaitement dans votre phrase : "Je suis témoin de Jésus mort, ressuscité, vivant à jamais, avec nous chaque jour jusqu’à la fin du monde."

    Bravo !

    Pour moi la spiritualité est une recherche dans le présent sans dogme a priori. Cela requiert beaucoup d’attention à ce qui se passe vraiment, et non l’idée qu’on s’en fait, autant que des images que l’on a de soi. Il y a des trésors dans le présent, et vous semblez

    Il y a dans vos raisonnements beaucoup d’idées qui ressemblent pourtant fort à des idoles...

    - Non, non, non je n’imagine pas de dieu pervers non plus pour vous. Tout mécanisme psychologique illusoire est l’affaire de la personne qui le vit. Il y a des contextes propices à créer des mécanismes illusoires de dépendance, et la religion me semble être un de ces contexte. Mais je ne préjuge pas de votre vécu qui est peut-être autre... puisque vous le revendiquez comme tel.

    « mécanisme psychologique illusoire » : ça, c’est vous qui le dites. Ramener toute la dimension religieuse de l’homme à un mécanisme psychologique illusoire, voilà votre erreur fondamentale (votre dogme !). Libre à vous d’y persévérer. Mais alors vous vous mettez dans l’impossibilité de comprendre le début du commencement du célibat consacré.

    - Il me semble difficile de nier qu’il existe un système moral, non exprimé comme tel, bien sur, associé à la religion catholique.

    Loin de vouloir le nier, je l’affirme ! Pas de dogme sans morale ...

    - Vous parlez de sacrifice de votre personne ?

    J’ai parlé du don de moi-même, oui, et donc d’un renoncement, et donc d’une souffrance, mais une souffrance qui a un sens, une fécondité. Et alors ? Encore un mécanisme psychologique illusoire ?

    - Ah ? le royaume est présent ? Bien. Sans doute une expérience particulière du présent non ?

    Présent pour ceux qui croient. Fable pour ceux qui refusent d’y croire.

    Pour que deux être humains se comprennent il faut qu’ils se dépuillent de leurs a priori et qu’ls se souviennent qu’ils ne peuvent avoir totalement raison, aucune de leurs interprétation n’étant parfaite.

    Vos a priori psycho-philosophiques sont pourtant légion... La foi, elle, n’est pas un a priori dont on pourrait se dépouiller, une simple opinion intellectuelle qu’on pourrait mettre entre parenthèses sur commande.

    Je vous souhaite bonne soirée.

    Merci. A vous aussi.


  • domini canus domini canus 17 juin 2010 17:05

    « J’ ignorais totalement que vous étiez marié à Jesus »

    Ha ha ... vous n’aviez pas reçu le faire-part ... smiley


  • domini canus domini canus 17 juin 2010 17:01

    « Le monde est donc vraiment petit ! »

    Ah oui alors ! smiley 


  • domini canus domini canus 17 juin 2010 04:05

    "mon père,
    qui a t-il a voir ? qu’ avez-vous vu de si particulier pour être si heureux ? « 

    Heureux les pauvres, le Royaume de cieux est à eux.

     »J’ aime trop ma liberté pour vouloir me laisser enfermer dans un carcan d’ idées si rigides et ma foi, peu conformes à mes convictions. « 

    La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu’on veut, mais à vouloir ce que Dieu veut.

     »Que pensez des religieuses toutes mariées à un seul homme ? Ne pouvez-vous en tant que prêtres vous marier avec la maman de Jesus ? « 

    Les noces dont vous parlez sont spirituelles. Le fait que Jésus soit mon Epoux (et pas la Vierge Marie, qui n’est pas Dieu) ne fait pas de moi un homosexuel. J’ai pour la Vierge Marie une tendre affection et une filiale dévotion, mais c’est son Fils qui est mon Epoux.

     »J’ espère que vous reviendrez sur AV pour y mettre d’ autres articles car j’ aurais plaisir à venir vous ennuyer ou parfois aussi poser des questions.
    Il y a eu ici pas mal d’ articles concernant la religion, mais jamais encore (du moins je le suppose) écrits par des professionnels de la soutane. Je gage ne jamais recevoir votre absolution, étant bien trop impertinente lorqu’ il s’agit de votre sacerdoce. « 

    Vous serez la bienvenue. Vous pouvez aussi venir m’ennuyer sur mon blog Praedicatho.

     »Bonne nuit. Il sera bientôt l’ heure d’ aller prier à Matines."

    Bonne nuit et bonnes Matines ! smiley


  • domini canus domini canus 17 juin 2010 03:56

    "Je vous demandais de me pardonner pour le péché que j’ allais commettre en écrivant mon commentaire et surtout pas pour des péchés que j’ ai commis et qui ne regarde que moi. « 

    Chère Dominitille, on ne demande pas pardon pour un péché qu’on va commettre (ce ne serait pas sincère), mais pour un péché qu’on a commis.

     »Je ne faisais référence qu’ à la seule église catholique, car les protestants ont l’ air d’ avoir compris le problème du célibat depuis longtemps. « 

    J’avais bien compris que vous faisiez référence à l’Eglise catholique. Mais pour le coup, je ne comprends pas la suite de ta phrase.

     »Une question : êtes-vous vraiment prêtre ?"

    Oui.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Religions






Palmarès