• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Dubrovac

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 33 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Dubrovac 30 avril 2009 14:24

    Bonjour à tous. Je la sens pas cette grippe. J’ai l’impression qu’il y a anguille sous roche.


  • Dubrovac 23 mars 2009 19:37

    Assimiler les Croates aux oustachas prouve que vous ne valez rien de mieux que vos amis terroristes serbes pour qui croate = ustasha. C’est parce que vous n’avez AUCUN argument à opposer à vos adversaires que vous faites l’équation croate = ustasha. Cela s’appelle le point Goldwin ! Vous l’avez franchi à la vitesse de la lumière ! Pauvre type que vous êtes ! Vous en faites quoi des centaines de milliers de victimes du terrorisme serbe ? Vous vous en foutez tout simplement parce qu’ils sont croates, bosniaques et albanais, c’est-à-dire non-orthodoxes. Vous êtes un raciste pro-serbe tout simplement. L’état terroriste serbe incarné par Milosevic a été vaincu par les croates en 1995 et par les occidentaux en 1999, pour le plus grand bonheur de tous ceux qui veulent voir la civilisation triomphé de la barbarie. Zivjela Hrvatska ! smiley


  • Dubrovac 23 mars 2009 19:14

    Vive le Kosovo albanais indépendant ! Vive la Krajina croate libre ! Je n’oublierai jamais ce que les terroristes serbes ont fait à mon pays entre 1991 et 1993. Ils voulaient la Grande Serbie ethniquement pure, c’est-à-dire sans croates, sans bosniaques, sans albanais. Finalement, grâce à Dieu, ils ont eu une petite Serbie moribonde. Le prix de leurs crimes ! Naprijed Hrvastka ! smiley


  • Dubrovac 18 mars 2009 11:56

    Quoi que fasse Sarkozy, les Français ne bougeront pas parce qu’ils n’existent plus !!! Il n’y a plus de peuple en France, mais 60 millions de chacun pour soi. Réveillez-vous, ça fait belle lurette qu’il n’y a plus de nations. Sarkozy l’a compris et c’est pourquoi il fait tout ce qu’il veut. Il est là encore 3 ans !


  • Dubrovac 24 février 2009 14:14

    Ce sont les Serbes eux-mêmes qui se sont enfoncés les clous dans leur cercueil comme vous dites avec leur impérialisme criminelle des années 90 fomentés par Slobodan Milosevic en Serbie et Radovan Karadzic en Bosnie, sans oublier Milan Babic en Croatie. Ce sont les Serbes eux-mêmes qui ont placé au pouvoir des dirigeants criminels (Slobodan Milosevic, Radovan Karadzic, Milan Babic) qui mirent à feu et à sang la Slovénie, la Croatie, la Bosnie et le Kosovo durant toute la décennie 90. On dirait que vous avez tous la mémoire courte et sélective concernant les crimes massifs commis par les Serbes de Zagreb à Pristina, en passant par Vukovar, Sarajevo, Dubrovnik, Sebrenica et j’en passe. La communauté internationale n’a rien fait entre 1991 et 1995 pour sauver les Croates et les Bosniaques victimes du terrorisme serbe, heureusement pour les Kosovars la communauté internationale a fait pour eux ce qu’elle aurait du faire pour les Croates et les Bosniaques : à savoir libérer les non-serbes de la terreur criminelle de la Serbie de Slobodan Milosevic. Mais qu’est-ce qui a popussé les Serbes à mettre la Slovénie, la Croatie, la Bonsie et le Kosovo à feu et à sang ? Leur appétit colonialiste, plus communément appellé politique "grand-serbe" qui es tle rêve de tous les nationalistes serbes de créer une Grande Serbie ethniquement pure, entendez par-là vidée de toutes les populations non-serbes. Dieu merci, les nationalistes Serbes ont échoué dans leur projet criminel. Mais leur délire criminel a eu un prix que tous les Serbes n’ont pas fini de payer : indépendances successives de la Slovénie, de la Croatie, de la Bosnie, du Monténégro et du Kosovo ! Mais fallait réfléchir avant au lieu d’agresser à tout va les non-serbes !!! Je vous précise que dans mon pays le prix de l’agression serbe a couté la vie à 20 000 personnes, il y a toujours plus de 2000 disparus, des villages entiers ont été rasés, des centaines d’églises ont été incendiés, des monuments et des villes historiques (Zadar, Dubrovnnik) ont été saccagé. Nous ne sommes pas prêts ni d’oublier ni de pardonner aux Serbes leurs crimes. C’est pourquoi je comprends aussi les Bosniaques et les Kosovars vivtimes eux aussi comme nous du terrorisme grand-serbe dans les années 90.







Palmarès