• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Durine Anna-Lise

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Durine Anna-Lise 17 novembre 2009 09:59

    Bon faudrait pas non plus trop pleurnicher sur son sort de privilégié, il y a des coups de pied au derrière qui se perdent... Je suis moi-même gérant d’une « entreprise innovante » (ha ! la bonne blague) et il faut bien reconnaître que les subventions pour ce genre d’entreprise devraient être vécues comme un vrai viol par la population.

    En particulier, au banc des accusés, le CIR (crédit impôt-recherche) qui fait subventionner par l’État une part importante des salaires des « chercheurs ». La définition des travaux de recherche est suffisamment large pour qu’une très grande partie du personnel de l’entreprise soit concerné (et pas juste un poignée d’hirsutes farfelus en blouse blanche). En plus c’est un dispositif dont la générosité s’accroît au fil des années, que du bon je vous dis !

    N’oublions pas non plus les petits bonus dont vous n’auriez jamais rêvé, venus d’OSEO (association de l’ANVAR et de la BDPME), l’autre bras armé de l’État. Citons par exemple les prêts à taux 0 % remboursables uniquement en cas de succès du « projet innovant »...

    J’en passe, et des meilleures. Vous avez remarqué que je mets les mots innovation, recherche entre guillemets, parce que pour moi il s’agit quand même d’une vaste fumisterie. Non pas parce que ça n’apporte rien de nouveau, mais parce que cette nouveauté est généralement très contestable d’un point de vue social. Le but de ces innovation n’est JAMAIS discuté sur un plan éthique ou politique, ni par les instances en charge d’attribuer les subventions, ni par la population en général, celle-ci même qui devra s’adapter de gré ou de force aux merveilleuses trouvailles de nos cerveaux embrumés. Le problème, c’est qu’il s’agit généralement d’innovation dans les moyens toujours plus sophistiqués d’asservir les êtres humains à l’échelle planétaire (informatisation tous secteurs, parcellisation du travail, contrôle social, domaines militaire ou sécuritaire, extension du domaine de l’économie, etc.)

    À côté de ça, les maraîchers de mon AMAP galèrent, quasiment sans aucune subvention (et pourtant le monde agricole est plutôt gâté dans ce domaine, mais ce sont toujours les plus nuisibles qui raflent tout), et pourtant on ne peut pas dire que son activité soit socialement inutile ou que ça ne soit pas un truc innovant. Mais bon, nourrir une population à partir des ressources locales, en impliquant celle-ci dans le travail de production, sans intermédiaire et avec une industrie réduite à sa portion congrue, forcément, ça n’est pas un très bon plan pour les parasites de tout poil...







Palmarès