Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Dzan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1420 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 2 0

Derniers commentaires

  • Dzan (---.---.---.53) 30 novembre 2014 16:50

    Trash
    Pourquoi, vu votre érudition, vous n’avez pas pondu un article ???
    Morice, je vous plusse, mais arrêtez de vous énerver avec vos contradicteurs.
    Cooooool mec !

  • Dzan (---.---.---.53) 30 novembre 2014 16:33

    En 1989, à 43 ans, une amie a été licenciée économique.
    Malgré une soixantaine de CV envoyés, aucune réponse positive.
    remarque pour 3 réponses : Vous ètes trop agée pour le poste.

  • Dzan (---.---.---.53) 30 novembre 2014 16:30

    Garance
    Le tort qu’a eu Flamby, c’est de ne pas virer tous les employés de Sarko
    Le ver est dans le fruit
    Ceci se passe dans beaucoup de pays. Quand le gvt change, le personnel aussi.
    Précision, je ne suis pas Hollandolâtre, ni quoi que ce soit. Simplement un observateur de la vie contemporaine.
    Question : A votre avis qu’aurait fait Matamore le petit dans le cas inverse ???

  • Dzan (---.---.---.53) 30 novembre 2014 16:17

    Reçu d’un ami, mais sans me préciser la source

    QUI A PIÉGÉ QUI ?

    Le contexte : samedi 22 novembre, Alain Juppé avait prévu de faire une apparition au meeting de Nicolas Sarkozy à Bordeaux.
    Deux interprétations : la première, celle de 20Minutes « Alain Juppé hué, Nicolas Sarkozy acclamé » et de Metronews « Meeting de Sarkozy à Bordeaux : Juppé hué sur ses terres. »
    « En réalité, les militants bordelais étaient très minoritaires. Pour leur démonstration de force, les réseaux sarkozystes avaient rameuté, à grand renfort d’autocars, de toutes les régions du Grand Ouest, du Pays Basque jusqu’en Bretagne. » …
    La seconde, Nicolas Sarkozy, une fois de plus, dépassé par ses ouailles.
    Rappelons-le, à ce meeting, Sarkozy était « l’hôte » et Juppé «  l’invité ». Par conséquent, l’ex président se devait de « tenir ses troupes » et de leur imposer le respect de son invité.
    Or, pendant que Juppé se « débrouillait » seul au micro ; que faisait Sarkozy ?
    Il s’est recroquevillé sur sa chaise, le visage sombre, les yeux fuyants, ne sachant pas
    quoi faire de ses doigts croisés. En bref, il était visiblement embarrassé limite tétanisé.
    Ce n’est qu’après coup, que le prétendu leader a repris le micro pour y tenter une, très oiseuse, « récupération » de l’incident : «  Avoir un homme de la qualité d’Alain Juppé ; c’est un atout. Ce n’est pas un problème »…
    Conclusion ? Sarkozy : réactivité zéro, courage zéro, leadership zéro et courtoisie zéro. Si Alain Juppé avait voulu démontrer sa «  supériorité » ; il ne s’y serait pas
    pris autrement…

  • Dzan (---.---.---.53) 30 novembre 2014 16:05

    @ Oncle Archibald
    Casque à pointe ?
    Le 21 Octobre 1916 l’as Italien ( allié aux Français) abat un avion Teuton. Le pilote est tué, mais l’observateur, est fait prisonnier.. Il s’appelait Kalman Sarközi de Nagi- Bocsa
    Ref : Au temps des As Editions Ouest France ;







Palmarès



Agoravox.tv