• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

é-cop-on

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • é-cop-on 15 juillet 2009 11:37

    Ce qui est souligné bien sur c’est "une rationalisation des structures entraînant par définition une réduction des coûts d’ensemble"...
    Voilà ce qui me rend pessimiste dans ce 4 pages !!!... qui par ailleurs se révèle en effet être un très bon état des lieux du champ de l’orientation...


  • é-cop-on 15 juillet 2009 11:25

    Cela mérite un lien : <http://www.cereq.fr/pdf/b264.pdf>
    Et un petit extrait :
    "s’il est aujourd’hui délicat d’apprécier les effets d’un décloisonnement des segments de l’orientation sur la qualité, son impact en termes financiers semble assuré, une rationalisation des structures entraînant par définition une réduction des coûts d’ensemble. En outre, la proximité géographique ne s’impose plus comme unique solution avec le développement des nouveaux services à distance, de type plateformes téléphoniques ou portails-Internet. Cette voie ouverte par le développement des TIC et la prise en compte des besoins accrus d’information dans une société de la connaissance interroge la proximité comme garante de la qualité et invite à recentraliser et unifier les services. Cependant, les besoins d’orientation ne se résument pas au seul accès à l’information. Les besoins en conseil et accompagnement personnalisés – indispensables pour les personnes les moins autonomes face à l’information – continuent à nécessiter une différenciation des services, adaptée à la diversité des publics".

    Même si le Cereq nous met en garde par rapport à la diversité des publics à accompagner et qui demanderait le maintien d’une différenciation des services, ce qui est souligné sera certainement la priorité retenue par les décideurs qui ne pensent actuellement qu’à une économie d’échelle...


  • é-cop-on 15 juillet 2009 01:56

    Dans ma colère après ce vieux CO qui m’en rappelle malheureusement d’autres (...), et qui, avec cette actuelle remise en question de nos compétences de psychologue - alors que « tenir conseil » auprès de personnes en demande... cela semble pourtant évident (!) - se retrouvent ainsi ressortis du placard ...à dire qu’ils avaient raison ces vieux « CO »... de refuser le « P » en 91 en fait (91 et non 81... erreur de ma part dans le post précédent...) , maintenant j’en oublie l’intérêt principal : cet article !!!...
    Il semblerait que les missions locales seraient confortées dans leur rôle irremplaçable d’observatoire de l’ensemble de la classe d’âge 16-25 et ne seraient plus menacées de fusionner avec le pôle emploi...que par contre les CO-P n’auraient de l’avenir que s’ils sortent du giron de l’éducation nationale (dans laquelle ceux-ci deviennent aussi des boucs émissaires bien pratiques pour régler l’incurie de l’encadrement...) en rejoignant ce SPOT (quid alors des CIO...) et qu’enfin le réseau info jeunes à travers l’implantation des PIJ deviendrait moins dépendant des potentats locaux ... en se rapprochant eux aussi de ce service public territorialisé...
    Que de paramètres pour faire travailler ensemble des personnels !!!...
    D’un point de vue management, cela fait plus penser malheureusement à la recherche d’une économie de type ergépépé (...) avec recherche de recouvrement de missions et donc d’élimination dans un 2ème temps des plus « fragiles », qu’à un service enrichi de toutes les composantes professionnelles qui se retrouvent sur le champ de « l’orientation tout au long de la vie »...voir le Bref n°264 du CEREQ à ce propos...
    Que dire de plus !!!
    Dans le contexte actuel, je reste pessimiste sur le devenir des services non marchands...


  • é-cop-on 14 juillet 2009 15:54

    Eh bien il y a toujours des brebis galeuses dans un corps de métier...Mais là bravo ! On a là affaire à un vieux cop qui rend son tablier (pas très loin de la retraite ?...) et qui n’a jamais su ou pu s’adapter à l’évolution du métier autour du conseil (les techniques d’entretien ce n’est en effet pas donné à tout le monde !!!)...J’ai l’impression de le reconnaître à travers son pseudo ...ce jak2pad... ce qui veut dire que j’ai déjà rencontré malheureusement en tant que COP ce profil de personne qui en effet plombe sérieusement la profession !!!...C’est que maintenant , à l’image de ces soixante-huitards qui attendent la retraite (pas fous !) avant de balancer du « après moi le déluge » , cet élégant personnage cherche tout bonnement à être « le dernier des mohicans »...l’irremplaçable !!!
    Quant à Christian Bensi qui recherche ici tout bonnement et sans parti pris à faire travailler ensemble les bonnes volontés dans ce champ complexe de l’orientation (et il y en a ...des bonnes volontés !!!) il n’a pas à se coltiner ces vieux CO qui se sont toujours refusés à devenir psychologues en 81...Ces propos tenus nous viennent d’une personnalité morbide et arrogante qui « se sent irremplaçable »...Bon vent dit-il !
     Eh bien moi je dis dégage vite fait !!!
    Quant à accorder les violons sur ce champ professionnel « politiquement » sensible qu’est l’orientation, c’est tout de même symptomatique d’une incapacité à faire travailler ensemble le local, le régional, le national...et le niveau européen !!! le public et le privé !!! l’adéquationniste et l’interactionniste !!! les vieux (surtout ce jak2) et les jeunes ensemble !!!
    On est toujours mal barré... même avec ce M.Hirsch qui posent enfin les bonnes questions sans stigmatiser en effet mais qui n’a pas pour autant encore les bonnes réponses et surtout les bons soutiens politiques...


  • é-cop-on 7 juin 2009 12:06

    Pour les nombreux problèmes qui se posent dans nos universités, on ne peut pas dire non plus qu’il n’y a pas en son sein des filières de qualité... et en cela il ne faut pas non plus être binaire en étant pour le <tout BTS> qui a vraiment ses limites (...) et penser entre autres que les master pro sont inadaptés aux besoins des entreprises...
    Mais ceci est un sujet bien complexe et ancien maintenant, c’est d’avoir fait aussi le choix en France de créer des grandes écoles qui a rendu la concurrence complètement déloyale et inégalitaire...
    Quant au statut de fonctionnaire que vous semblez avoir dans le collimateur, cela reste pour moi la meilleure garantie d’une indépendance par rapport à des lobbies professionnels... Pour vous en convaincre, je vous donnerai l’exemple de la mission locale de mon coin, en mal chronique de financements, et qui pour se sortir de là fait appel justement au lobbying du secteur agroalimentaire très influent politiquement...Je ne vous fais pas un dessin quant aux politiques de formation et d’insertion des jeunes dans mon coin...
    A part cela, je ne vous ai pas attendu pour travailler en complémentarité avec les autres professionnels que vous listez...pour avoir d’ailleurs aussi été avant d’être Copsy, Conseiller-bilan et formateur Greta ou encore animateur MGI...Cela s’appelle s’arquebouter ?!







Palmarès



Agoravox.tv