• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

edelaub

edelaub

J'ai vécu des années passionnanes dans 3 pays d'Amérique latine (zone caribéenne et cône Sud), et je milite pour le rapprochement de l'Union européenne et de l'Amérique latine.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2007
  • Modérateur depuis le 05/09/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 17 40
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • edelaub edelaub 3 janvier 2010 21:42

    Frères, le Chili et le Pérou ? Sûrement, mais rien de tel que deux frères pour se crêper le chignon sur une question de partage de territoire. Il faut reconnaître que le Chili a un contentieux frontalier séculaire avec ses 3 voisins limitrophes : le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. 

    « Par la raison ou par la Force » (Por la razón o la fuerza) dit la devise du pays : tout un programme ! 


  • edelaub edelaubier 7 juin 2009 21:32

    A lire les extraits parus dans la presse au sujet de l’affrontement Bayrou - Cohn Bendit du 4 juin 2009, je m’étais d’abord demandé : mais quelle mouche a piqué Bayrou ? Puis j’ai lu les insupportables souvenirs de l’ancien éducateur écolo auprès de jeunes enfants, sur la biographie Wikipédia de Cohn-Bendit. J’ai également apprécié que dans une conférence de presse, Bayrou replace ce vif échange dans le contexte de fin de campagne tout en conservant un sens profond et en assumant son rejet, sans cocession ni prescription, de pratiques pédophiles.

    Malheureusement, ce lent cheminement intellectuel sur le net, indispensable pour retrouver le sens des choses, exige du temps, un temps que beaucoup n’ont pas pu (ou voulu) prendre. D’où le résultat décevant de ce soir aux élections européennes. Mais le MoDem s’incrit dans la durée, et ce n’est pas une étoile filante comme Cohn-Bendit qui nous détournera de notre chemin. On continue avec François Bayrou !


  • edelaub edelaubier 10 juin 2008 23:51

     Dans ses Mémoires, Louis XIV explique à sont petit-fils comment il doit régner :

    "Ne vous laissez pas gouverner ; soyez le maître ; n’ayez jamais de favoris ni de Premier ministre ; écoutez, consultez votre conseil, mais décidez : Dieu, qui vous a fait roi, vous donnera les lumières qui vous sont nécessaires tant que vous aurez de bonnes intentions."

    Extrait des Mémoires de Louis XIV (Jean Longnon, Taillandier, 1978, cité dans manuel Histoire Géographie Ateliers Hachette CM1). 

    Ca ne vous fait penser à rien ?

    Espérons que les intentions de Qui-vous-savez resteront bonnes aux yeux du Très-Haut !



  • edelaub edelaubier 27 mai 2008 22:05

    Un département français noyé dans l’immensité sudaméricaine, ça paraît à première vue incongru. C’est pourtant ce qui permet à deux mastodontes régionaux, l’Union européenne et à l’Unasur, d’avoir aujourd’hui une frontière physique commune. La présence de ce confetti de territoire européen inséré dans l’immensité sudaméricaine autorise les projections les plus folles vers l’avenir, comme par exemple la fusion des unions européenne et sudaméricaine au sein d’une seule et même fédération transatlantique : voilà qui devrait forcer le respect des géants étasunien, russe et chinois ! Soyons fous !



  • edelaub edelaubier 27 mai 2008 17:36

    Oui, chère collègue, sortons du dialogue de sourds entre partisans de "l’éducation à la citoyenneté" (à notre gauche) et défenseurs de "l’instruction civique et morale" (à notre droite), car au bout du compte nous savons vous et moi que l’enseignant transmettra du mieux qu’il peut quelques notions de civisme, malgré un programme alourdi et 10 % d’heures de classe en moins.

    Cette empoignade idéologique dissimule les vrais problèmes de l’Education Nationale, par exemple : l’absence de priorités clairement et durablement établies (notamment en ce qui concerne les élèves handicapés) ; la gestion hypercentralisée de ressources humaines par nature disséminées dans les communes, et conjuguée à l’absence d’interlocuteurs hiérarchiques clairement identifiés sur le terrain (d’où l’indispensable mais partiale cogestion des syndicats) ; l’écart entre les mesures annoncées (récent rapport "e-duc" préconisant le développement du cartable électronique) et les réalités (le ministre a beau jeu de conseiller, mais ce sont les maires, inégalement dotés, qui seront les payeurs).

    En élisant N. Sarkozy, les Français ont choisi de ne pas s’attaquer au fond des problèmes, mais de se payer de mots. Le salut viendra non pas de la seule voie syndicale, mais du combat politique pour que la page people de M. Sarkozy se tourne définitivement en 2012. Je travaille à ce que le Mouvement Démocrate de F. Bayrou soit alors présent pour offrir une alternative crédible.







Palmarès