• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

  • Premier article le 29/06/2007
  • Modérateur depuis le 04/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 7 125
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Ekmek 9 juillet 2007 11:34

    Un grand merci pour cette mise au point.

    C’est ce genre d’informations et de raisonnement clair et précis qui font la richesse d’Agora Vox et qui permettent de faire évoluer sa vision des choses.

    « Le capitalisme est la conséquence des droits de l’homme, il est donc parfaitement éthique. »

    Je dirais plutôt universellement éthique tant qu’on y est.

    Il fallait oser.



  • Ekmek 7 juillet 2007 11:51

    Vive la révolution de salon et à bat les élites arrogantes et prétentieuses qui nous pervertissent en flattant nos égos....

    Votre commentaire n’évoque en rien le contenu du texte qui n’est qu’un prétexte pour vous laissez aller à des propos hors de propos....



  • Ekmek 4 juillet 2007 23:49

    Ce n’est pas parcequ’il est hors de propos de chercher à imposer une finalité morale à l’activité économique (je suis d’accord pour l’exemple de l’Eglise) que toute décision économique doit s’affranchir de la prise en compte de ses conséquences éthiques, sociales ou environnementales. Il vaut mieux éviter l’angélisme néolibéral qui consiste à fermer les yeux sur les effets pervers dévastateurs de l’ultralibéralisme (qui transformerait le vice en vertu...).



  • Ekmek 4 juillet 2007 22:35

    Je ne cherchais pas à stigmatiser l’ESSEC (qui est plutôt une bonne école avec des cursus originaux : associations mais aussi chaire de management public ou entrepreneur social) mais plutôt à rendre compte d’un schéma de pensée quoi qu’on en dise plutôt dominant dans ce cursus type « Ecole de commerce » et qui renvoie fondamentalement à une peur d’être décroché en termes de performance et de compétitivité dans le monde des affaires : l’efficacité économique exigerait pragmatisme et donc nécessairement un affranchissement vis à vis de la question du sens.



  • Ekmek 4 juillet 2007 14:04

    La question est justement de se demander si la recherche de compétitivité et d’efficacité économique impose par définition le « sacrifice » des consciences ou si elle peut être au contraire stimulée par une finalité extra-marchande qui dépasse l’utilitaire pour lui donner du sens à un autre niveau.







Palmarès