• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elefan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Elefan 28 septembre 2007 17:59

    Je suis lecteur d’AV depuis deja quelques temps, et j’apprécie la qualité du ton des commentaires et des articles. Si je saute le pas aujourd’hui, c’est parceque le sujet ci dessus me touche de très près. Je sais que ce qui suis va déclencher un tollé, mais il est nécessaire d’être clair : Oui, je suis passé par une prépa, oui, c’était une classe prépa HEC, et oui, je veux que l’on conserve, et préserve ce système.

    Ceci étant dit, on peut se pencher sur les raisons de ce soutien. J’étais un élève normal dans un lycée normal (pas de zep, et pas de zone archi favorisée), et la classe prépa m’a permis de faire en deux ans une véritable découverte : Avec le travail et la volonté, on est tous capables de grandes choses. Il faut savoir que ce système est dur, fatiguant, et même usant psychologiquement. Mais il permet en deux (parfois trois) années de se connaitre réellement. Et c’est ce qui, à mon gout, manque dans l’enseignement secondaire le plus : on ne peut pas développer suffisamment ses capacités propres, on reste sur un « nivellement ». Je ne prétend pas que cela est « tout mauvais », et que les CPGE sont « tout bien ». Je veux simplement dire que les CPGE sont un espace où il est possible de connaitre ses propres limites personnelles, tant physiques (stress, fatigue, pression, hygiene de vie) qu’intelectuelles (il y aura toujours quelqu’un de meilleur qui travaille moins que vous dans une prépa).

    Proner le rattachement et la refonte des prépas dans l’université, très bien, excellent idée ! Mais encore faut-il savoir ce que l’on veut faire de ce système : abroger la compétition de tous les instants au nom de l’égalitarisme, ou bien permettre au plus grand nombre d’y accéder ? Alors, avant toute chose, il faut revoir le système universitaire français en général, pour y apporter une bonne dose de modernisme, et le remettre en ligne avec la « vraie vie ». En faire un système éducatif cohérent et efficace, qui amène les étudiants au sommet de leurs capacités, pour qu’ils puissent choisir leur avenir, et non pas s’en laisser imposer un par le diplome qu’ils possèdent(ce qui est à peu de choses près la situation actuelle).

    Et surtout avoir de l’audace, ne pas laisser un élève de terminale baisser les bras et se dire « ce n’est pas pour moi ! ». Les études supérieures doivent simplement nous apprendre à être autonomes et à se donner les moyens d’arriver aux buts que l’on se fixe

    Ce n’est pas encore une bataille gagné, mais prépa ou université, de toute façon, il faut remettre tout ca à plat !







Palmarès