Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Elisa

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 29/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 421 111
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0





Derniers commentaires

  • Par Elisa (---.---.---.154) 12 janvier 2013 16:13

    @Schwitters

    Nous ne parlons pas de la même chose : je ne confonds pas les écoles artistiques avec le marché de l’art. Ce que l’on peut négocier à la FIAC n’a rien à voir avec l’ouverture dont vous parlez. Il s’agit avant tout de marqueurs sociaux dont la possession prouve l’appartenance à une élite provinciale qui englobe Qatar, New-York, Shangaï et quelques quartiers parisiens ou berlinois pour ne citer que quelques zones représentatives de ce microcosme.

    Nous sommes hélas trop réduits à deux types de relation à l’art contemporain :
    -subir des oeuvres bidons, laides et monumentales achetées par des régions, Etats ou municipalités sans aucun avis des populations concernées.
    -intérioriser la culpabilité de ne pas « goûter » des objets ou des productions décrétées artistiques à proportion de leurs caractères abscons.

     

  • Par Elisa (---.---.---.154) 12 janvier 2013 11:54

    Relisez un vieil ouvrage de Pierre Bourdieu, la Distinction, et vous aurez une clef fabuleuse pour décoder l’art conceptuel contemporain.

    Il s’agit en fait de produire le maximum de distance par rapport au sens commun afin qu’un entre-soi qui réunit une élite culturelle et financière auto- proclamée puisse se constituer en arbitre exclusif de l’art et de la culture.

    Plus une « oeuvre » est opaque, décalée, disons le, laide, plus elle sera emblématique d’un « goût » esthétique qui ne se forge que par la séparation d’un public qui sera sommé de le reconnaître parce que justement, il doit s’en sentir exclu. Comme si l’art n’existait qu’en créant le rejet afin de mieux souder une élite qui a pour seul mérite de spéculer et de s’enrichir de ce vide et de cette insignifiance.

  • Par Elisa (---.---.---.154) 2 janvier 2013 18:32

    Malgré une introduction alléchante, l’auteur révèle la nature fondamentale de son propos : camoufler sous l’étiquette d’« anti-système » son idéologie raciste et sa peur des étrangers.
    Il est d’ailleurs significatif que sa seule problématique politique concerne l’immigration considérée comme le risque majeur pour la France.

    Nous sommes ici en plein « choc de civilisation » pour faire oublier la réalité du système dominant : un casino planétaire qui permet de s’enrichir sans aucun état d’âme.

  • Par Elisa (---.---.---.154) 9 novembre 2012 17:53

    Les « constituants »ont loin d’avoir tort. Mais il sont victimes d’une illusion fondamentale : croire qu’une instance juridique peut instituer un pouvoir politique.

    Une constitution est l’expression juridique d’un rapport de force, elle ne peut en être l’élément moteur.

    Pour qu’une constitution vraiment démocratique permette au peuple d’avoir le pouvoir, il faut des circonstances historiques qui en provoquent la mise en oeuvre.

    Par quel « miracle » le tirage au sort pourrait-il être décidé sans un mouvement populaire qui en prenne l’initiative ?

    On ne se battra jamais pour le tirage au sort. Un peuple se bat pour une vie meilleure et c’est dans la dynamique de ce combat que surgissent des initiatives organisatrices, voire constituantes.

    Croire que l’on pourra déclencher un processus révolutionnaire par le seul biais d’un chantier constitutionnel est illusoire : la constitution n’est pas le départ mais l’aboutissement du combat pour que le peuple s’approprie le pouvoir.

  • Par Elisa (---.---.---.154) 22 octobre 2012 15:29

    PS : c’est évidemment à Lenormand que je m’adresse.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Tribune Libre Société


3285 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Cet homme est dangereux
  2. Français réveillons-nous !
  3. La manipulation sécuritaire




Palmarès



Agoravox.tv