• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elise Mark-Walter

Elise Mark-Walter

Journaliste engagée de la presse magazine et chroniqueuse de 27 ans. Bibliophile et viniphile curieuse du monde, de sa folie, de sa beauté. Après une agrégation de lettres modernes et des postes sans lien avec le journalisme, je me décide à servir cette vraie mission (im)possible : informer. La suite, je découvre le projet citoyen que défend, chaque jour, Agora Vox dans ses colonnes, et comme vous, j’ai envie d’y participer. A bientôt !

Tableau de bord

  • Premier article le 29/06/2006
  • Modérateur depuis le 11/07/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 97 981
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires


  • Elise Mark-Walter Elise Mark-Walter 7 décembre 2006 08:45

    Merci, Jade. En réalité sur notre unique point de désaccord, j’évoquais le cas de cadres qui faisaient des heures supplémentaires non comptabilisées sans les récupérer en RTT, a contrario d’un autre exemple qui nous a été donné ici de 60h avec 9 semaines de congés. Un cas de figure de fraude qui existe malheureusement, et je le pense, fréquemment, dans les petites entreprises. Avec des mécanismes de compensations aléatoires (primes) quoique censés ne pas l’être, et dans le meilleur des cas un intéressement au bénéfice. Et je vous épargne le cas des indépendants rémunérés en volume et non à l’heure, où il s’agit là souvent d’une auto-exploitation mais pas toujours. smiley


  • Elise Mark-Walter Elise Mark-Walter 5 décembre 2006 13:11

    L’ingérence en sous-main des grands groupes dans la politique, ce n’est pas un phénomène neuf mais qui s’intensifie et qui plus est globalement, sans aucun doute. Tu as raison, Jade, il faut en finir avec le défaitisme et revaloriser le travail ne veut pas dire exiger qu’un salarié travaille plus pour gagner à peine plus qu’aujourd’hui tout en étant plus facilement éjectable après avoir assoupli le droit du travail.


  • Elise Mark-Walter Elise Mark-Walter 5 décembre 2006 13:05

    Bonjour, je vous fais un papier coller plus bas de l’une de mes réponses qui, mystérieusement, a disparu de ce forum. Jean-Christophe, tout à fait légalement vous avez maintenu votre rythme en récupérant vos heures sup en semaines de congés sans perdre en pouvoir d’achat. Bref, tout bénéf. Au sein d’un groupe du poids de LOréal, c’était le minimum. Côté répercussion sur l’emploi, par contre, je ne suis pas certaine que ce soit très probant. vous avez raison d’insister sur le décalage entre les 35h chez les cadres de grosses entreprises et 35h sur les bas salaires.

    Parenthèse, le programme de Nicolas Sarkozy rendrait-il raymond Barre visionnaire ? _-----------

    Depi, il s’agissait en effet d’un accord. Les syndicats ont signé mais ça sentait le chantage.

    Les 35h marchent généralement très bien dans les grandes et moyennes entreprises et beaucoup moins - sans surprise - dans les petites entreprises. Mais vous avez raison, Depi, la réalité est autrement plus complexe que le blanc ou noir où vous souhaitez nous réduire puiqu’on voit des chefs d’entreprise et dirigeants défendre les 35h et des salariés s’en plaindre croyant à la terre promise des heures sup’ ad libitum. Votre père est certainement son propre patron, comme le souligne Odlhp, auquel cas, cela procède d’un choix. On voit cependant nombre de de cadres faire facilement leur soixante heures sans que les heures sup’ soient comptabilisées. ce n’est ni normal ni légal mais à l’heure où nous sommes tous - même à un niveau important de responsabilités - si facilement remplaçables, comment avoir la force, ne serait-ce que d’en aviser le syndicat de l’entreprise s’ il en existe un.


  • Elise Mark-Walter Elise Mark-Walter 4 décembre 2006 18:24

    Les 35h à l’origine de la débâcle de la gauche aux présidentielles de 2002 ? Je vous semble peut-être partisane mais, vous, vous n’êtes pas sérieux, Gabriel ? Quant à la fraude banalisée, elle vous indiffère peut-être mais elle est bel et bien illégale. Fred, Raymond Barre en effet a vu juste, ce qui n’était peut-être que bon mot ou étrillade est en passe de devenir réalité.


  • Elise Mark-Walter Elise Mark-Walter 4 décembre 2006 17:35

    Je te rejoins, Jade. :)

    Depi, il s’agissait en effet d’un accord. Les syndicats ont signé mais ça sentait le chantage.

    Les 35h marchent généralement très bien dans les grandes et moyennes entreprises et beaucoup moins - sans surprise - dans les petites entreprises. Mais vous avez raison, Depi, la réalité est autrement plus complexe que le blanc ou noir où vous souhaitez nous réduire puiqu’on voit des chefs d’entreprise et dirigeants défendre les 35h et des salariés s’en plaindre croyant à la terre promise des heures sup’ ad libitum. Votre père est certainement son propre patron, comme le souligne Odlhp, auquel cas, cela procède d’un choix. On voit cependant nombre de de cadres faire facilement leur soixante heures sans que les heures sup’ soient comptabilisées, et il n’y a pas de quoi pavoiser. ce n’est ni normal ni légal mais à l’heure où nous sommes tous - même à un niveau important de responsabilités - si facilement remplaçables, comment avoir la force, ne serait-ce que d’en aviser le syndicat de l’entreprise s’ il en existe un.







Palmarès



Agoravox.tv