• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

emiliano

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • emiliano 17 janvier 2010 10:14

    J’avoue ne pas avoir connaissance des positions auxquelles vous faites allusion. Le site auquel vous renvoyez n’est pas forcément d’une totale objectivité sur la question et on peut souvent tourner et retourner des bouts de phrases, des passages comme un éric besson pour leur faire dire ce que l’on veut. Surtout qu’ils sont en total contradiction avec ce qu’il écrit dans la théorie générale.Mais je note quand même pour vérif.
    Cela dit, entre des commentaires douteux sur un système politique et une participation active àl’élaboration de politique économique avec une dictature militaire il y a quand même une grosse nuance. il me semble.



  • emiliano 16 janvier 2010 22:33

     Milton Friedman était doctrinaire au point de prendre des libertés avec ses séries de données pour obtenir les résultats que l’idéologie, plus que les faits, lui inspirait (voir travaux de JF Vidal, de mémoire). Ce qui n’était pas le cas de JM Keynes. Heureusement ses théories ineptes, se sont quand même faite rattraper par la réalité.

    Mais c’est aussi l’individu, qui a osé se mettre au service, avec ses « chicago boys » de la dictature de pinochet considérant probablement que la « liberté économique » valait plus que la liberté politique des chiliens. Je n’ai pas connaissance que JM Keynes se soit compromis avec quelque dictature que ce soit.

    Milton Friedman a terminé, influencé par son fils,  en baba cool libertarien. Ses chemises àfleurs ont fait forte impression dans les derniéres conférences auxquelles il a assisté. C’est le seul souvenir qu’il mérite de laisser en économie.



  • emiliano 16 janvier 2010 19:16

    Vous confondez visiblement les monétaristes pour lesquels effectivement l’argent ne sert qu’à huiler les rouages de l’économie et qui considèrent donc qu’il est vain de l’utiliser comme moteur de relance économique et les keynésiens qui pensent qu’une politique monétaire, dans certaines conditions données peut avoir un impact sur la croissance économique. Je vous suggère, avant d’écrire un article sur un auteur essentiel dans l’histoire de la pensée économique, de ...le lire...cela vous apprendrait surement des choses et en plus vous montreriez que vous avez un peu le respect de vos lecteurs !!!alors sans aller jusqu’à lire la théorie générale, offrez-vous au moins le petit que sais-je sur Keynes

    Non seulement votre maitrise de l’économie est plus que douteuse, mais en plus vous montrez n’avoir pas une meilleure connaissance de l’évolution des politiques monétaires dans les 30 dernières années !! (s’il s’agissait encore d’une évolution récente !) et de la perte totale d’hégémonie des idées keynésiennes dans les politiques monétaires occidentales (à l’exception peut être des américains qui sont un peu moins dogmatiques que les européens !).
    Le choix de l’indépendance des banques centrales dont l’ objectif premier est de maitriser l’inflation est due à l’influence monétariste et certainement pas à une influence Keynésienne !!!

    C’est comme si vous disiez que Charles Darwin était à l’origine du créationnisme !!!



  • emiliano 28 décembre 2007 12:54

    Est-ce que Chavez ne peut rien faire pour TF1 ? est-ce que la « disparition » de cette chaine constituerait une atteinte à la liberté d’expression ? (en dehors de celle de Bouygues)

    Est-ce qu’une télévision privée est plus libre qu’une télévision publique ? Pourquoi en serait-il ainsi ? IL est bien évident qu’une télé publique controlée par un pouvoir en place va tendre (plus ou moins selon les régimes) à défendre le pouvoir en place. Mais une chaine privée n’a-t-elle pas elle aussi des intérêts à défendre ? ne les défend-elle pas ? une télévision privée est-elle attachée à la défense de la démocratie et de la liberté d’expression ou à la défense de ses intérêts économiques et politiques ? Peut-on considérer qu’en France, qu’aux Etats-Unis qu’au Mexique qu’au Brésil(pour ne citer que ceux que je connais bien) la télévision privée préserve la liberté d’expression et la démocratie ? les télévisions privées américaines ont-elles protégé la liberté d’expression durant la dernière guerre en Irak ? Les télévisions privées françaises ont-elles protégé la liberté d’expression durant les élections de 2002 ? les télévisions mexicaines ont-elles fait preuve d’une quelconque impartialité lors des élections au mexique de 2006 ?

    Lorsque vous pensez (je suppose) défendre la liberté d’expression, la démocratie, vous défendez la liberté d’expression des médias privés, donc des groupes économiques privés. Cette « liberté » d’expression n’a pas plus à voir avec la liberté d’expression démocratique (idéale) que lorsque l’on a affaire à une chaine publique.







Palmarès