• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

emmanuel muller

emmanuel muller

Symboliquement Votre.

« Le symbole est un signe concret évoquant, par un rapport naturel, quelque chose d'absent ou d'impossible à percevoir. » (André Lalande)

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2009
  • Modérateur depuis le 22/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 270 213
1 mois 0 7 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 153 75 78
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • emmanuel muller emmanuel muller 21 mai 08:33

    @pallas

    L’illusion est l’existence du savoir.

    La connaissance concerne les faits.

    Par exemple j’ai créé mon avatar a partir du logo copyleft donc j’ai connaissance du fait que votre culture ne vous donne aucun savoir concernant son origine, c’est un fait.

    La culture c’est le contraire de la connaissance, c’est le magma génial et informe de cet article qui tente de combler par la logique de l’absence de connaissance, comme des conversations sur les match de l’OM. La culture c’est comme votre message, ce qui pousse en l’absence de savoir, c’est une tentative de pousser vers la lumière, c’est l’enracinement collectif dans le terreau de ce qu’on crois connaître pour essayer de savoir ce qu’on ne sais pas.

    La culture peut donc tout aussi bien être l’art de s’illusionner, comme on a su se faire culturellement croire que les bébé ne soufraient pas avant 1987. On les a opéré a cœur ouvert sans anesthésie, c’était pas virtuel, et maintenant qu’on en a connaissance, on refuse de le savoir, et notre culture ne l’intègre toujours pas, ou a peine.

    J’espère que ma réponse vous amuse

    Elle concerne précisément le rôle de Nicolas Hulot au gouvernement, celui d’orienter la culture vers la connaissance de ce qu’on aime pas voir de l’effet de nos actions.

    L’illusion de l’existence c’est Matrix. Trilogie qui traite précisément du même sujet.
    L’impossible a percevoir.


  • emmanuel muller emmanuel muller 19 mai 10:37

    C’est pareil a Marseille, On fait les match de l’OM avant qu’il se jouent, ça sert a rien mais ça fait toujours du bien de parler, ça permet de s’engueuler pour de faux ...

    En éthologie on explique que les séances d’épouillages servent surtout à créer des clans par affinité, et la présence de poux n’est pas en cause.

    La présence d’un sujet c’est comme les poux, c’est pas nécessaire pour tailler le bout de gras.

    La preuve je réponds !

     smiley


  • emmanuel muller emmanuel muller 19 mai 10:26

    @Trelawney

    « une femme qui n’y connait rien en économie »

    Haaa, ce monde manque tellement de gens qui savent !

     smiley


  • emmanuel muller emmanuel muller 19 mai 10:20

    Je précise que j’ai rebondis sur le propos, en objectant, mais ce n’est pas une critique.
    Il me semble que mon propos vas dans le même sens que le votre, celui de démonter les poncifs, mais a une autre échelle.


  • emmanuel muller emmanuel muller 19 mai 10:13

    Non, l’Allemagne ne va pas bien.
    L’Allemagne vas bien pour les suisses.
    Mais l’Allemagne vas mal pour beaucoup d’Allemand.
    En plus chacun sais qu’elle vas sur une mauvaise pente, qu’’elle n’a pas assez d’enfant pour assurer l’avenir de ces travailleurs actuelles qui sont encore plus souvent des travailleurs pauvres qu’en France.

    Quand on est du bon coté on peux croire que le pays vas mieux quand l’argent va mieux.
    Mais ce raisonnement est inepte si les richesses produites sont extraite pour accroître les rendements et par là bien souvent les inégalités.

    Or dans un monde où les inégalités s’accroissent, on pourrait presque affirmer que si l’argent d’un pays va bien ces habitants vont aller encore plus mal.
    Principe évident pour des pays africains plein de richesses.

    Donc on en était où déjà ?
    Ha, oui, l’Allemagne vas bien pour vous, car elle vas bien pour ceux qui profitent de l’économie.

    Mais sont-t-il encore majoritaires, ceux qui profitent de l’économie quant elle vas bien ?







Palmarès