Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

emmanuel muller

emmanuel muller

Symboliquement Votre.

« Le symbole est un signe concret évoquant, par un rapport naturel, quelque chose d'absent ou d'impossible à percevoir. » (André Lalande)

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2009
  • Modérateur depuis le 22/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 265 220
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 153 75 78
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 29 octobre 2013 10:18
    emmanuel muller

    Extrait choisi d’une autre source : L’ocytocine, hormone du sacrifice

    La preuve par l’expérience : les chercheurs néerlandais ont fait inhaler à des dizaines d’hommes des doses d’ocytocine ou d’une substance placebo. Une demi-heure plus tard, ils ont associé les sujets de façon aléatoire par petits groupes de trois afin de leur faire passer le test du dilemme du prisonnier. Dans l’arène, deux équipes : chaque individu reçoit une somme d’argent – 10 euros – qu’il peut garder ou distribuer selon des règles précises. Résultat, comme escomptés, les individus ayant pris de l’ocytocine sont plus altruistes et distribuent deux fois plus leur argent que les autres.

    L’hormone ne montre sa face obscure que lors d’un deuxième test. Là, les chercheurs ajoutent une règle supplémentaire au jeu initial. Une règle qui laisse envisager, à chacune des équipes, la possibilité d’une perte importante d’argent si la partie adverse décide de ne pas coopérer. Fini l’altruisme, devant l’éventuelle menace, les individus sous l’emprise de l’ocytocine adoptent une position défensive, préférant refuser la coopération et nuire à la partie adverse plutôt que de lui faire confiance et de chercher à maximiser leurs propres gains. Une posture radicale que les individus placebo n’adoptent pas.

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 29 octobre 2013 10:08
    emmanuel muller
    C’est quoi « aimer la France » ?

    La réponse est dans le Science et vie intitulé « La molécule de l’amour. Elle est également celle de la guerre » (N°1120 de janvier 2011, p104)

    Notre corps crée une molécule de l’attachement qui est aussi celle du rejet de ce qui est extérieur au groupe. Appelé molécule de l’amour, on a découvert récemment qu’elle est aussi celle de la cohésion du groupe et du rejet de ce qui lui est extérieur, qu’elle est aussi la molécule de la haine donc.

    Aimer la France c’est un moyen de canaliser ça a l’échelle d’une nation, ce qui est en soit plutôt positif a priori, d’élargir le cercle d’inclusion, sauf que tant que ce cercle préserve une frontière avec l’indésirable, il ne fait qu’amplifier le problème.

    C’est ça aimer la France, c’est être contrôlé par ces hormones.

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 26 septembre 2013 16:08
    emmanuel muller

    Ceux qui prétendent savoir qu’il n’y a aucun problème sont aussi fou que ceux qui prétendent pouvoir prédire l’inverse.

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 26 septembre 2013 16:01
    emmanuel muller

    +1 pour la soupe à l’oseille smiley

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 26 septembre 2013 15:59
    emmanuel muller

    Au la vache, la découverte du siècle !

    Et le prochain article c’est sur le fait que les gens qui ont du pouvoir on tendance a en abuser, non ?







Palmarès