• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Entropiste

Aujourd’hui, je suis étudiant en géographie à Grenoble
Je suis également militant, pour une autre démocratie et une réappropriation des savoir contre la pensée unique.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 7 96
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Entropiste 28 février 2008 19:59

    « Mais je ne pense pas qu’ils aient inventé l’impopularité du président. »

    M’est avis que ce sont bien les médias qui ont fabriqué la popularité de Sarkozy. Donc ce ne serai pas abusé de dire qu’ils sont également responsables de son impopularité. A moins que l’on considère que sa popularité ne soit devenue insoutenable.


  • Entropiste 10 février 2008 00:06

    Encore un point de détail, mais néanmoins important ! Le post l’est d’autant plus qu’il n’adopte pas un ton aussi méprisant que le précédent (cz).

    Sinon, perso, que la casquette appartienne à tel ou tel corps de l’armée allemande m’interpelle un peu moins. Le retour de ce genre de symbolique par le biais du champs d’action commercial de la mode ne me laisse pourtant pas indifférent, et c’est là que mon propre point de vue entre en compte. À ce moment, nous pourrions débattre de la pertinence de la critique de cette réintroduction (et ça ne serait surement pas inintéressant)

    La présence de l’étoile rouge ne contredit pas cette cette thèse, quoique pose des questions. Nottament sur les dogme que véhiculerait éventuellement cette affiche (élargir aux thèses communes du communisme - de quel genre ? - et du nazisme ?). En matière de marketing, la casquette n’a surement pas la même fonction sur l’affiche que le masque à gaz. Sont-ils en complémentarité ? A ce moment-là, mieux vaut s’interroger sur la nature globale du buste représenté. C’est là que l’esthétique cyberpunk entre en jeu. Peut-on déceler un caractère cyberpunk dans la danse de la tecktonik ?


  • Entropiste 9 février 2008 23:46

    En définitive, il ressort de cette vaste discussion un questionnement :

    On sait que ce ’mouvement’ nait d’une politique propagandiste. Il contribue également à une formatisation de la jeunesse et à sa standardisation (esthétique : recherche du corps parfais...) au point de la priver de regard critique sur le monde social et politique. Le rapport de la symbolique véhiculée avec différents régimes impérialistes européens ne laisse pas non plus de marbre.

    En placant ces éléments en rapport avec le contexte actuel, peut-on parler de jeunesses ’sarkozystes’ ou ’occidentalistes’ qui vont dans le futur remplir les rangs des électeurs des vingt prochaines années ?


  • Entropiste 9 février 2008 23:35

    Voilà une remarque tout à fait pertinente, et je dois admettre mon erreur : l’aigle héraldique est une représentation impériale provenant des romains. Il a été récupéré par différents régimes impérialistes européens.

    Cependant, le ton de ce commentaire était véritablement condescendant et aurait pu être très mal pris. Ce message parait par ailleurs constructif une fois épuré de sa malfaisance.

    Cordialement, Nathan Blanckaert


  • Entropiste 8 février 2008 12:21

    C’est bien pour cela que je propose la lecture de ce livre, crois moi les moyens de propagande développés par les-pires-gauchistes-anticapitalistes-anarcho-autonomes est bien loin de celle aux mains du pouvoir économique, médiatique et politique.







Palmarès