Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

epicure

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3736 0
1 mois 0 58 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par epicure (---.---.---.107) 8 novembre 18:16

    @Par eric (---.---.---.56) 8 novembre 17:55

    Non non à quoi ?

    Quel rapport avec les réfugiés ?

    Avoir l’avis de personnes qui ont un intérêt idéologique à assimiler des adversaires, même si ces adversaires sont adversaires entre eux ?
    Ton seul argument c’est donc les ennemis de mes ennemis sont mes amis, dnc tous mes ennemis sont ennemis entre eux ?
    Mais c’est le niveau zéro de al pensée que tu poses là.

    Vas te forger des outils intellectuels avant de me répondre.
    J’ai clairement exposé pourquoi le ,nazisme c’est bien l’extrême droite et est opposé à la gauche, et donc pourquoi si le stalinisme est proche du nazisme , il ne peut pas être de gauche. C’est de la simple logique.

    Les idées de gauche c’est l’individualisme universaliste, et staline et tous ceux que tu cités n’en ont pas les idées.
    celles du libéralisme c’est l’individualisme particulariste
    la droite, ( conservateurs, réactionnaires, nazis , fascistes, nationalistes ) c’est l’autoritarisme particulariste
    théoriquement le stalinisme, le maoïsme etc... c’est l’autoritazrisme universalsite, mais dans la pratique c’est un autoritarisme qui mixe particularisme et aspects universalistes.

    Et donc staline est bien plus proche de l’extrême droite que de la gauche qui a toujours être opposée au nazisme.

    En fait il te faut faire un choix :
    soit il le stalinisme est de gauche, cela veut dire qu’il s’oppose sur de nombreux points au nazisme, notamment sur al forme du pouvoir etc...
    Soit le stalinisme a de nombreux points communs avec le nazisme , et donc il n’est pas de gauche puisque le nazisme lui incarne les valeurs de l’extrême droite, et a comme seuls enfants légitimes des mouvements d’extrême droite.

    Sorti de ces deux alternatives cela veut dire que tu parles dans le vide : avec des mots dénuées de sens, que tu arranges comme cela te chantes pour manipuler le débat. L’ignorance des gens n’est pas une argumentation.

  • Par epicure (---.---.---.107) 8 novembre 18:02

    C’est toi qui n’a même a^s les outils intellectuels pour savoir différencier des mouvements politiques aux idéologies opposées.

    En fait c’est toi qui preuve l’absence d’outils intellectuels en alignant une liste à la Prévert de mouvements de pensées politiques de différentes familles idéologiques , pour les mettre dans le même sac.

    QUe les nazis et fascistes soient autoritaires c’est normal, ils sont d’extrême droite. Leurs idéologies repose sur les mêmes princiers que l’extrême droite classique française : l’autoritarisme et le particularisme.

    Historiquement c’est la gauche qui a lutté contre l’autoritarisme de l’extrême droite.
    Dans la guerre des deux France, les positions de la droite ont toujours été celle de l’autoritarisme : défense de la monarchie, du cléricalisme, des privilèges de la noblesse et du clergé, esclavagisme, antiparlementarisme, conservatisme sociétal etc...
    Les libéraux ne sont pas égalitaires, puisqu’ils font une différence entre les possédants et les non possédants, ce qui se traduit par des politiques économiques en faveur du pouvoir pour le patronat, et leur refus des politiques sociales.
    Sur le plan sociétal la gauche a toujours eu les positions les plus anti-autoritaires, et al drotie les positions autoritaires.

    Tu ne te rends même a^s compte que tu te contredis puisque pour toi le libéralisme, républicains et socialisme marxisant c’est la même chose.
    Donc passer d’une société communiste à une société libérale , selon tes propres termes c’est al même chose.
    Donc oui tu n’as pas les outils intellectuels pour comprendre de quoi tu parles.

    Bref ton seul argument c’est de mélanger tout et n’importe quoi, de balancer des mots sans signification concrète.
    Donc que tu me dises que je n’ai pas d’outils intellectuels pour comprendre, cela me fait doucettement rire, car il faudrait que tu en ais.

    Quand tu seras capable de différencier quatre familles idéologiques, tu reviendra me faire al leçon, mais au vu de l’absence d’outils intellectuels, (normal pour des idéologies irrationnelles) cela n’arrivera jamis vuq ue tu mets des partis ou courants politiques des quatre familles dans le même sac

  • Par epicure (---.---.---.107) 8 novembre 17:39

    @Par eric (---.---.---.116) 2 novembre 22:35

    Oui internet c’est bien, ça permet de comprendre que laval était le leader politique de la droite parlementaire pendant les années 30. et donc qu’il ne représentait plus al gauche mais bien la droite.

    Pas étonnant que tu sois en accord avec monsieur je change de pseudo telelment mes messages sont mauvais, on retrouve les mêmes mensonge,s les même erreurs.
    Au début du deuxième paragraphe tu semble parler de moi ’son interlocuteur), sauf qu’après je ne suis pas concerné.

    Ce que tu ne comprends pas c’est que le stalinisme c’est pas de gauche, il a beaucoup plus de point communs avec al droite en fait, c’est pourquoi les staliniens ont souvent pris pour cibles les vrais gens de gauche : anarchistes, socialistes/marxistes, républicains etc... que ce soit pendant les purges staliniennes ou pendant la guerre d’espagne, où les staliniens ont éliminé beaucoup de gens qui ne voulaient pas s’aligner sous l’autoritarisme stalinien.

    Donc prendre les bolchéviques comme référence de la gauche c’est déjà commettre une erreur. Et fausser du coup tout les raisonnements, comme ceux que tu me fais.
    Si les staliniens ressemblent aux nazis et fachos, c’est bien parce que le stalinisme n’était pas de gauche, mais plus proche de l’extrême droite.

    De toute façon il suffit de voir les adversaires politiques du fascisme et du nazisme pour comprendre que vos affirmations sont fausses, puisque c’est la gauche qui s’est toujours opposée au niveau idéologique au fascisme et au nazisme.

    C’est bien toi qui ne comprends pas ce dont tu parles comme monsieur je change de pseudo tellement mes messages sont mauvais.
    Contrairement à toi je sais bien placer chaque mouvement selon ses positions idéologiques.

    je ne mélange pas Jaurès ou Bakounine avec leur opposant absolu idéologique hitler, comme vous le faites. Que vous ne fassiez pas de différence entre des opposés absolus idéologiques, prouve juste que vos argumentaire contre la gauche ne tienne pas, vu que vous ne comprenez pas ce qu’est al gauche, puisque vous lui faites dire tout et son contraire .

    Le nazisme c’est l’extrême droite dans une de ses plus belles incarnations, ainsi que des cousins fascistes ( fraco a bien fait la guerre à une révolution de gauche). D’aleurs les mouvments néofascistes ou néonazis se classent bien à l’extrême droite et détestent la gauche comme leurs références historique.
    Le parti nazi a combattu et persécuté avant tout tout ce qui pouvait être assimilé à la gauche, et s’est allié avec la droite conservatrice pour accéder au pouvoir. Ce qui prouve bien qu’il n’est pas un parti de gauche mais bien de droite.
    Et Staline est celui qui a surement persécuté le plus de marxistes..... (on fait mieux comme référence de gauche).

    Pourtant la guerre des deux France résume à elle seule la nature de l ’opposition entre la droite et la gauche, le principes directeurs qui sous tendent chaque camps.

    Hors la gauche a toujours été le camps du parlementarisme contre le pouvoir du chef.
    Le pouvoir du chef qu’il soit roi ou dictateur c’est un principe de droite. Le pouvoir démocratique a toujours été une revendication de gauche.

    De même pas de différence sur le fond entre le cléricalisme de la vieille droite et le totalitarisme du parti unique des nazis/fascistes , une soiciété contrôlé par la pensée par un groupe privilégié pour imposer une pensée autoritaire.
     Alors que al gauche s’est opposé au cléricalisme pour défendre la laïcité ( revendication de la Commune de Paris notamment ).

    Le combat contre l’antisémitisme a été le ciment entre la gauche socialiste et le centre gauche, alors qu’attaquer dreyfus a été le signe de raliement de la droite conservatrice et réactionnaire. Et donc la cagoule et les nazis partageaient le même antisémitisme, tandis que la gauche a toujours accueil des personnes d’origine juive (suffit de regarder les listes antisémites ), dont le leader de la SFIO Blum.

    les nazis comme la droite classique ou historique partagent aussi la vision d’une société hiérarchisée, la où la gauche défend depuis ses fodnmentants, une société égalitaire.
    Les nazis étaient contre l’égalité et l’universalisme, hors ce qui différencie la gauche du libéralisme c’est bien la question de l’égalité, de l’universalisme, c’est sa signature idéologique à la gauche. Donc les nazis étaient bien contre les idées de gauche, et donc avec des idées de droite.

    Donc tout oppose le nazisme avec la gauche. La gauche s’est oposée au nazisme avant la guerre, et l’a encore plus rejeté après la guerre.

    Bref si le nazisme a surtout des points communs c’est bien avec la droite, l’extrême droite, d’ailleurs il suffit de voir les idées défendues par l’extrême droite française avant la guerre pour voir qu’il y a surtout des points communs sur les grandes lignes, idées qui se sont incarnées dans la révolution nationale de Pétain. Les lois antisémites de pétain c’est l’héritage de la droite réactionnaire.
    C’est maurras ( penseur d’extrême droite ) qui a appelé pétain et al révolution nationale de grande et bonne surprise.

    Ce n’est pas un hasard si c’est l’extrême droite qui a été totalement discréditée après guerre, car les gens se sont rendus compte que c’est elle qui idéologiquement a donné naissance au régime de collaboration. Alors que la gauche a reconstruit la république.

    Pour information dans la résistance,nombreux cagoulards se sont « gauchisés » , c’est à dire au contact de gens vraiment de gauche, ils ont abandonné les idées d’extrême droite, et se sont situés dans la droite républicaine ou le centre voir plus à gauche (comme mitterand).

    Donc ce que tu dis c’est que le stalinienne a plus de points communs avec l’extrême droite qu’avec la gauche, et donc qu’il ne fait pas partie de la gauche.

    Mais pour le comprendre, il faut savoir distinguer ce qui caractérise chaque famille idéologique.

  • Par epicure (---.---.---.107) 8 novembre 16:31

    @Par Baasiste 2 (---.---.---.212) 2 novembre 21:45

    « sous-kk ose re-étaler de gros mensonges  : »

    c’est bien d’annoncer la couleur du contenu de ton message, on en attend pas moins de toi.

    Le fascisme est une pensée de droite, qui n’a rien de gauche ni de socialiste. Le régime fasciste n’avait aucun deux critères socialistes : al démocratie politique ( régime dictatorial ) et al démocratie économique ( propriété, syndicats interdits ou à la botte du parti, grève interdites etc... ).

    je t’ai démontré une fois que pour les mouvementent collabos tu mentais ,
     :
    PPF parti fasciste de droite dominé par des réacs.
    RNP fondé par un gars qui avait viré vers la droite dans les années 30.
    En 1940 doriiot et dréat sont de droite.

    La LNP n’est pas vraiment collaborationniste au sens idéologique du terme, et reposait sur une illusion. C’est l’un des rares groupe qu’on peut classer à gauche dans toute la liste.

    Parti franciste, Fondé et dirigé par Marcel Bucard, réactionnaire de droite passé par toutes les ligues. Membres Donc bien d’extrême droite

    Mouvement social révolutionnaire (ou MSR), issu de la Cagoule, fondée en 1936 par scission de l’Action française. Donc bien d’extrême droite

    Jeunes de l’Europe nouvelle (issu de la branche jeunes du groupe Collaboration). groupe collaboration qui est un mouvement d’extrême droite. dirigé .... puis, par Jacques Schweizer, président des JNS, successeur de la ligue d’extrême-droite des Jeunesses patriotes 
    Encore une mouvement qu’on peut difficilement classer à gauche entre ses origines et son deuxième dirigeant. Donc bien d’extrême droite

    Les jeunes du Maréchal, créés par Jacques Bousquet, professeur de lycée, puis pris en main par Jean-Marie Balestre et Robert Hersant
    pour celui là il suffit de voir al biographie de ballestre pour voir où se situe le mouvment :
    "Il devient maréchaliste et, en 1940, réfugié à Toulouse, adhère aux organisations d’extrême droite « Jeunes du Maréchal » puis « Jeune Front » "
    Donc bien d’extrême droite

    Ligue française d’épuration, d’entraide sociale et de collaboration européenne (Mouvement social européen), dirigé par Pierre Costantini, officier bonapartiste. (et ancien membre des ligues d’extrême droite)
    Donc bien d’extrême droite

    tu affirmes que’il y a une majorité de gauche des mouvements de collaboration, hors ce qu’on a c’est une enfilade de mouvements d’extrême droite. Donc le sous kk qui étale ses mensonges c’est bien toi.

    Bon on s’arrête là tellement tes mensonges sont ridicules, c’est bien l’extrême droite qui fait la collaboration. Ce qui est manifeste c’est que la majorité des mouvment de al collaboration, correspondent à l’idéologie du régime de vichy : l’extrême droite.
    Que tu me sorte des individus qui ont eu des sympathies à gauche du chapeau ne change rien au fait fondamental.

    Gauche/droite c’est pas une histoire d’étiquette c’est une histoire d’idées politiques, et les mouvements de collaboration, en participant au régime de pétain, n’étaient pas du tout dans une pratique de gauche. Surtout quand on sait que les partis interdits étaient les partis de gaucher, que les cibles du régiem de vichy ont été le front populaire, donc la gauche etc...

    Le régime de vichy c’était les idées de l’extrême droite, donc s’aligner avec Vichy, c’était aller à l’encontre des idées de gauche, et donc excluait de la gauche.

    Donc le fait que tu me dises qu’un tel ou un tel a été centriste (radical qquechose) ou de la SFIO ne change rien à ceci.

    Donc les adhésions politiques au début des années 30 ne comptent pas.

    Bref encore une fois tes insultes ne sont là que pour cacher tes mensonges et ton manque de logique.

  • Par epicure (---.---.---.107) 2 novembre 21:45

    @Par eric (---.---.---.116) 2 novembre 00:43

    hitler n’a rien à faire dans l’histoire, il est d’extrême droite, il est anti socialiste.

    Que staline soit d’origine noble, en plus de son passage par le séminaire , ne m’étonne pas, c’est plus un homme de droite qu’autre chose, rien que son culte de la personnalité, où il devient en quelque sorte une espèce de dieu, ne le différencie pas trop d’une monarchie de droit divin défendue par l’extrême droite, et est très éloigné d’un pouvoir socialiste basé sur al démocratie et le refus du pouvoir personnel et de la religion.
    Ségolène a malheureusement gardé certains vestiges de son éducation de droite, c’est pas vraiment un modèle de gauche donc. (certains de ses propos avaient choqués des socialistes)
    Donc au final toute ta liste n’a aucune importance et ne dit rien sur al gauche, vu que certains nommés n’ont rien de gauche.
    Tes soit disant icônes de gauche n’en sont pas.
    Bref tu n’attaques pas la gauche, amis uniqument ton fantasme sur la gauche.







Palmarès