• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ergo-sum

ergo-sum

J’essaie difficilement de percer la surface des choses.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 14 107
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • ergo-sum ergo-sum 30 avril 2007 21:56

    Sur le fond, je suis assez d’accord avec vous : les médias ont une forte influence sur le résultat de l’élection, par les thèmes qu’ils mettent en avant, par la façon dont ils présentent les candidats et par la fréquence de leurs citations.

    Il est toutefois exagéré d’y voir une transparence « satanique ». De toute évidence, Libé, l’Huma ou Marianne n’ont pas les mêmes intérêts. Ils ont chacun couvert le premier tour en fonction des visions du monde qu’ils représentent, et qui représente une large partie de leur lectorat. Le résultat du premier tour - et vraisemblablement du second - est donc assez logiquement le reflet de ce traitement de l’information, qui est à la fois le résultat et le produit de ce qu’attendent les lecteurs de chaque journal.

    L’auteur, si sa méthode de calcul est vraiment exacte, démontre le pouvoir performatif et la représentativité supposée des médias, pris dans leur ensemble. Joli résultat !


  • ergo-sum ergo-sum 15 avril 2007 19:53

    Monsieur,

    Merci pour votre précision sur les conditions d’accès au pouvoir de Pétain. Je suis malheureusement moins calé en histoire que ce que je devrais être.

    Malgré cette inexactitude historique, l’objet de mon article était d’insister, à la lumière de certaines leçons cuisantes de notre passé très proche, sur la nécessité pour chacun d’être vigilant devant un discours, une personnalité, qui peuvent au premier abord séduire. A la veille d’un choix bien plus crucial que ce que l’on veut bien penser - un Président a, malgré la mondialisation et le poids énorme de l’Union européenne, des pouvoirs considérables - il est à mon sens extrêmement important de bien prendre conscience de sa responsabilité individuelle dans le choix d’un dirigeant. Ce dernier doit certes répondre aux questions immédiates que se posent les français en termes d’emploi et de sécurité notamment, mais il doit également garantir le respect des valeurs qui sont le vrai fondement de la République.

    A défaut d’avoir raison tout le temps, la Gauche - et une partie de la Droite, d’ailleurs, bien que tous ou presque aient dû se rallier, de plus ou moins bon gré, à la candidature de M. Sarkozy - a toujours eu le mérite de proclamer et de se battre pour des valeurs humanistes qui seules peuvent à mon sens conduire la société vers un vrai progrès, qui n’est pas forcément celui de la croissance économique mais du mieux-être.

    Mais que l’on vote « pour » les valeurs humanistes défendues par la Gauche ou « contre » l’absence de valeurs ou de sincérité manifestée par certains, cela ne doit pas nous empêcher d’être vigilants à chaque instant de notre vie citoyenne et de contribuer, en actes ou en paroles, à faire évoluer la démocratie française d’un jeu figé où les citoyens sont très largement exclus à un régime plus ouvert et en phase avec les attentes et les besoins des citoyens.

    Cette vigilance et cette participation constante aux choix faits en leur nom est la seule garantie pour les citoyens d’éviter les dérives qu’a connues la France et que l’on attribue exclusivement à tel ou tel parti, à tel ou tel homme politique.


  • ergo-sum ergo-sum 14 avril 2007 13:45

    Je vous conseille de lire le très intéressant dossier publié par le numéro qui vient de paraître de Marianne, qui fait écho à mes propos. Pouvons-nous donner le pouvoir suprême à un homme comme Nicolas Sarkozy ?


  • ergo-sum ergo-sum 11 avril 2007 12:58

    Vous avez tout à fait raison... J’aurais pu mentionner Staline, Mao ou Lénine. Le principe est le même, hélas.


  • ergo-sum ergo-sum 10 avril 2007 13:38

    Désolé, mais je n’ai rien compris ! Que la mondialisation ne profite pas à tout le monde, je m’en doute. Mais je ne vois pas précisément ce qu’en a tiré comme conclusion le FMI, à moins de devoir me farcir tous les liens dont vous émaillez votre article. Moi qui ne suis pas un expert en économie, j’aurais éspéré un peu plus de didactisme à partir de ce titre alléchant !

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté Présidentielles 2007






Palmarès



Agoravox.tv