• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eric biegala

Journaliste.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 23 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • eric biegala 31 mai 2009 07:59

    Yeah ! Inside job !

    And who the fuck did, smart-ass ?

    GW Bush himself ?



  • eric biegala 31 mai 2009 07:54

    Ne prenez pas forcément les analyses de « Monsieur X » tant au sérieux... bien que faisant partie de la même maison (Radio France), et ne connaissant pas plus son identité que l’auditeur moyen, je puis tout de même vous assurer que sur des sujets que je connais bien, voir très bien pour les avoir couverts souvent sur plusieurs années (Turquie, Caucase, Irak, guerres balkaniques), « Monsieur X » raconte parfois beaucoup de conneries, sans parler des erreurs factuelles de base.

    Il insinue souvent un savoir genre « services de renseignements »... alors qu’à l’écouter attentivement, le laïus est plutôt de l’ordre du mauvais diplomate sur le retour... Sur le 11 septembre comme ailleurs... façon Thierry Meyssan, qui pond tout un bouquin (« L’effroyable imposture ») sans avoir mis les pieds sur place ni citer la moindre source crédible.

    Quant au bouquin d’Eric Laurent (qui, entre nous soit dit, n’a jamais sorti la moindre info dans aucun de ses ouvrages mais reste très habile à repomper à droite à gauche), l’argument du « délit d’initié » est d’un risible achevé. Pour qui connait un tant soit peu les mécanismes boursiers il était évident que n’importe quelle compagnie aérienne allait chuter après le 11/09, United comme Air France... Pas besoin de spéculer spécifiquement sur ce titre, au contraire : United était à l’époque ds la tourmente, la fusion-acquisition avec US Airways avait foiré... il n’en faut pas plus pour entrainer un certain nombre d’instisseurs à spéculer à la baisse.

    Si j’avais su qu’il y aurait un 11 septembre explosif, j’aurais vendu des parts d’autres compagnies aériennes, le profit aurait été incomparablement plus important !

    Le problème c’est que ce genre de réalité se vérifie en quelques clics... et si quelques vieux croutons genre Eric Laurent ont du mal à manipuler la souris, c’est moins pardonnable pour les as du web qui naviguent sur Agora.vox... genre Mister Taïké



  • eric biegala 31 mai 2009 05:10

    Ben... moi j’ai pas lu le bouquin d’Antoine Sfer mais je connais un peu le bonhomme et j’ai quelques doutes, notamment s’il affirme que 60 attentats ont été déjoués par les services français.

    A vrai dire je ricane même franchement.

    Connaissant un tout petit peu « les services français » pour les avoir vu sur le terrain, je puis vous assurer qu’ils sont bien incapables de déjouer 60 tentatives... à moins, bien entendu, que lesdites tentatives n’aient été orchestrées par Julien Coupat.

    Réalisez donc que ce sont ces mêmes services qui ont eu besoin de trois équipes, soit d’une trentaine de personnes, pour saboter le Rainbow warrior avec une bombe... et qui en plus se sont fait coincer ! Alors qu’il suffisait de mettre un paquet de sucre dans le réservoir du bateau pour obtenir le même résultat... Sans la mort du photographe portugais.

    Allez je vous livre une info recueillie sur le terrain : les services français de renseignement (extérieur et intérieur) sont considérés comme des usines à burnes par la plupart de leurs homologues occidentaux, sauf par certains Américains, qui, il faut bien le dire, accouchent eux aussi de méchantes crétineries tant du point de vue de l’analyse que des opérations.



  • eric biegala 31 mai 2009 04:48

    Bon, Fred on va pas en faire un fromage.... quelques détails pourtant...

    C’est vrai qu’il y a des règles dans le métier. L’honnêteté en fait partie. Il n’y a rien de déshonorant à traduire un papier que l’on estime important et bien fait... encore faut-il le signaler, ne serait-ce que par respect pour les gens qui ont passé pas mal de temps à interviewer d’autres gens et vérifier telle ou telle affirmation, parfois (cela arrive au Pakistan, en Afghanistan ou ailleurs) au péril de leur vie (si, si).
    C’est un métier, ça prend du temps et pas mal d’efforts et - ce n’est pas un hasard - vous ne trouverez pas de papier équivalent à celui que vous avez traduit dans la presse française aujourd’hui... croyez bien que je suis le premier à m’en désoler.

    Beaucoup s’ingénient à critiquer les médias sur les sites de discussion tel qu’Agora. C’est normal, c’est sain, et personnellement je trouve ça salutaire. Même quand les critiques sont injustes.

    Je ne dénie en aucune manière le droit d’exister au « journalisme citoyen » de l’Internet et des forums. Et n’ai pas davantage l’impression de voir ici mes plates-bandes journalistiques piétinnées. Sauf que, quitte à piettiner quelque chose, je préférerais que ce soit bien fait.

    Ce que vous faites, ce que vous avez fait, c’est un peu le B.A. BA du métier : on prend plusieurs dépêches d’agence et on synthétise... sans le dire. Là vous avez traduit sans le dire... 

    A votre décharge, vous n’êtes pas le seul.

    Prenez n’importe quel média national audiovisuel : l’essentiel de l’information primordiale qu’il diffuse provient de l’AFP, l’agence France Presse qui est, de très loin, la première source d’information en France. Ces dépêches sont synthétisées dans un papier général, peut-être illustré par un reportage, mais l’information factuelle n’est en général pas le fait des journalistes que vous entendez ou regardez.... et ceux là citent très rarement l’agence.

    Les choses sont un peu différentes en presse écrite et pour les médias locaux. Là il n’y a pas toujours l’AFP... Donc il y a des gens sur le terrain qui vont effectivement voir et vérifier ce qui se passe.

    Pour l’international c’est plus rare. Le Figaro et le Monde ont chacun une bonne rédaction internationale, des reporters de qualité... mais ils sont peu nombreux (moins d’une vingtaine, une cinquantaine en comptant les pigistes). Rien à voir avec les équipes du NYT ou même des médias anglais... à vrai dire même les Espagnols et les Italiens commencent à être meilleurs que nous... Les problèmes financiers de ces deux titres - même chose pour Libé - expliquent un peu cet état de fait. Le non-professionnalisme des dirigeants de ces mêmes titres l’explique bien davantage...

    Grâce à l’Internet, et si l’on parle un peu anglais, on peut véritablement réunir de bonnes infos et en concevoir de très bonnes analyses... après, tout est affaire de rédaction. Mais ça aussi, ça fait partie du « métier »

    Parmis les journalistes à suivre de près pour les sujets qui vous intéressent : Robert Fisk (the Independant) et Seymour Hersh (the New Yorker)

    Au fait, je suis bien le vrai Eric B. ! (et rien à voir avec Agnès)

    bises

    EB



  • eric biegala 22 mai 2009 16:39

    L’encadré de la Dépêche que vous prenez en référence ds votre post comporte une erreur manifeste : l’agresseur du proviseur du LP de Schiltigheim avait 16 ans, et non 6. (http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Faits-divers/Alsace-un-lyceen-blesse-son-proviseur-avec-un-canif/(gid)/210129)
    Une coquille qui fait mécaniquement remonter la moyenne de votre idiote démonstration à 15 ans, si j’arrondis de la même manière que vous l’avez fait.

    c’est ballot non ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès