• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

erikano

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • erikano 28 avril 2009 13:08

    Où est-ce qu’on peut vous faire une « donation », pour vous aider à imprimer quand même un maximum de bulletin ??



  • erikano 6 mars 2009 17:57

     smiley

    .... EUH...... Franchement, eh ben NON, NON et NON : Je n’ai à peu près RIEN COMPRIS aux EXTRAITS EN ANGLAIS !!

    et pourtant, j’ai bien fait quelques 10 ans de cours d’anglais au total, + des méthodes Assimil !!

    Donc : arrêtez de CROIRE (d’un côté comme de l’autre), que l’anglais est compris par tous.

    C’est JUSTE TOTALEMENT FAUX !!! Sortez de vos milieux privilégiés ou commerciaux ou je ne sais quoi.

    Dans mon quartier, moins de 1 personnes sur 1000 est capable de comprendre clairement des textes en anglais de ce genre !!!

    Franchement : Faites des tests autour de vous (hors milieux bizness et informatique ou sur-super-diplômés) ET VOUS VERREZ !

    Ce que je dis est également valable en : ITALIE (j’y ai de la famille et je connais bien leur niveau d’anglais : inexistant) en SUISSE ALLEMANDE (idem) et vraisemblablement dans la TRES GRANDE MAJORITé des PAYS EUROPEENS !

    Donc, arrêtez de croire niaiseusement que "l’ANGLAIS A GAGNé" - sous prétexte que les journalistes français se croient souvent "malin" ou "banchés" quand ils arrivent à mettre un maximum d’expressions plus ou moins anglaises (en réalité généralement plutôt "franglaises") dans leurs articles !!

    TOUT CECI est UNE ILLUSION. MOINS DE 0,1% des EUROPEENS - hors Royaume uni et Irlande - SONT CAPABLES DE TENIR UNE VRAIE CONVERSATION POLITIQUE en Anglais !! (et philosophique, je préfére ne même pas en parler... !)

    Le PROBLEME que vous avez, comme beaucoup de "Forumiens", c’est que vous fréquentez des milieux TROP FERMES, trés privilégiés, avec séjours "Erasmus" ou "séjours linguistique" ou "travail à l’étranger" fréquent !! ...
    et d’ailleurs, même dans ce cadre, vous SURESTIMEZ TRES SOUVENT les capacités en anglais de ceux qui PRETENDENT le parler !!!
    (J’en est des tappées autour de moi : "si, si, j’arrive trés bien à parler en anglais". Et paf ! dès que je leur soumet 3 lignes du genre de celles que nous sert Krokodilo : PERSONNE ne PEUT ME TRADUIRE !
    (sauf ET EXCLUSIVEMENT certains amis qui sont bilingues... de NAISSANCE !! c’est à dire dont l’un des parents EST ANGLOPHONE.... et encore, même dans ce cas, on a bien souvent des surprises de compétences disont "moyenne")

    C’est ce qu’on pour appeller l’effet "PETIT BOUT DE LA LORGNETTE" - on croit voir le monde par son petit entourage particulier... et en plus on gobe les premiers "on dit" entendu par-ci par-là ("oui, oui, je me débrouille trés bien en anglais...")

    donc, il me semble que :

    NON, l’anglais n’a pas encore "gagné la bataille" des langues en Europe, loin de là.

    Il a seulement - pour l’instant gagné- la "bataille des idées" comme disait un certain Sarkozy quand sa popularité caracolait à 65 %..... et qui a peut-être changé d’avis depuis que sa popularité est descendue à 30% !!!

    Hors, en langues, cette "victoire dans les têtes" n’est pas totalement suffisante : ENCORE faudrait-il que, suite à ça, la totalité des enseignements soit dispensés, partout en Europe, entièrement en Anglais, pour égaliser le niveau !!

    Et ce jour là n’arrivera vraisemblablement JAMAIS, car ethno-politiquement IMPENSSABLE...

    ...Sauf si : dans 60 ans ou 70 ans, à force d’absorber en masse du vocabulaire et des locutions anglophones, les différentes autres langues d’Europe "s’effacent" progressivement, si bien qu’à la fin, il n’y aurait plus personne pour s’opposer à un enseignement scolaire 100 % anglophones....

    Mais ce dernier scénario de science fiction n’arrivera -sans doute- pas non plus, pour deux raisons :

    1 - à force, c’est l’anglais lui même qui ne serait sans doute plus de l’anglais, par effet de rétro-action ! Donc il s’agirait trés vraisemblablement d’une "novlangue" su laquelle il n’est pas exclu que les Européens s’accordent pour REFORMER TOTALEMENT L’ORTHOGRAPHE - puisque l’ortograff anglaise actuelle est absurde et donc INEXPORTABLE en l’état ,à terme. NOTEZ BIEN : Dans ce cas CETTE LANGUE N’AURAIT EN FAIT PLUS GRAND CHOSE A VOIR AVEC L’ANGLAIS ACTUEL, puisque les effets de "retro-action" entre écriture et prononciation sont également trés puissant (il y a plein d’exemple, dans toutes les langues, ou c’est finalement une ORTOGRAPHE un jour fixé par des auteurs ou une académie, qui a a posteriori influencé la PRONONCIATION).

    2 - Il est actuellement possible, sinon trés PROBABLE, que, d’ici là, l’influence GRANDISSANTE DU CHINOIS (mandarin) aura LARGEMENT FAIT LE TOUR DU MONDE, notamment grâce au développement inéluctable du "PINYIN" (écriture du chinois établie par les chinois, avec alphabet latin et accent.... et 100% phonétique, comme l’ESperanto !!! !) qui va REVOLUTIONNER la diffusion du CHINOIS dans le monde, et bien sûr grâce à l’INELUCTABLE DOMINATION ECONOMIQUE et CULTURELLE de la trés trés trés bientôt première puissance mondiale !

    CQFD. L’anglais n’aura jamais "gagné", contrairement à ce que semble penser ces niaiseux de journalistes !!

    P.S. : Au passage :
    l’Esperanto me semble ainsi, aujourd’hui, encore davantage qu’un rempart contre l’impérialisme "anglophone" -déjà pénible" - UN REMPART PREVENTIF CONTRE Le futur IMPERIALISME LINGUISTIQUE ET CULTUREL CHINOPHONE , qui, si nous n’y prenons garde, emportera tous sur son passage dans les 20 à 30 ans ( et au-revoir l’anglofolie !!!)

    Car l’anglais est bien trop COMPLEXE, ILLOGIQUE, et INECRIVABLE (ou IMPRONONçABLE - ça dépend par quel biais vous essayez de l’apprendre) pour persister comme langue international sur long terme !

    Méfiez-vous : le CHINOIS est beaucoup plus facile que vous ne le croyez !!!! (bien qu’il nécessite au moins 20 ans d’étude pour un européen !! TANT PIS POUR LES ANCIENS !!!)



  • erikano 4 février 2009 14:33

    Pour adoucir (un peu) le débat, pourquoi ne pas (essayer de) mettre tout le monde d’accord sur l’idée simple suivante :

    On pourrait au moins EXPERIMENTER l’esperanto (plus largement qu’aujourd’hui), dans un certain nombre d’ECOLES ou collèges, dans différents pays européens ?

    On pourrait ainsi "TESTER" à plus grande échelle, concernant l’Esperanto :


    - La VITESSE d’apprentissage, comparativement à d’autres langues  ? (5 à 10 fois plus RAPIDE à apprendre que toute AUTRE LANGUE, selon différentes sources...)


    -  L’EFFICACITé de communication, testable par l’instauration de correspondance entre classes européennes menant l’expérience


    -  L’éventuel PLAISIR particulier de l’apprentisage (lié à la logique et à l’aspect ludique de la langue ; voir plus bas) 


    - la vertue PROPEDEUTIQUE de l’ESPERANTO (elle facilite semble-t-il l’apprentissage ultérieur d’autres langues. voir :http://fr.wikipedia.org/wiki/Valeur_prop%C3%A9deutique_de_l’esp%C3%A9ranto)

    A NOTER :


    - Quelques écoles anglaises (www.springboard2languages.org/home.htm ) et allemandes (www.esperanto-urbo.de/blog.php) tentent déjà cette expérience actuellement !


    - La Hongrie, quant à elle, à instaurer une option "Esperanto" au Lycée (http://fr.wikipedia.org/wiki/Cours_d’esp%C3%A9ranto#Cours_dans_les_.C3.A9coles.2Flyc.C3.A9es.2Funiversit.C3.A9s)

    A NOTER encore :


    - L’Esperanto est une langue à 100 % " FONETIK ", ce qui évite bien des désagréments que nous connaissons avec l’ "ortograf" ET/OU la prononciation anglaise - le rapport entre les deux étant totalement imprévisible , et réciproquement avec la française pour les autres !

    Pour l’anglais et l’extrême complexité de son rapport entre ortographe et prononciation, voir par exemple... et paradoxalement (!) : www.anglaisfacile.com/forum/archives3/forum-anglais-12778.php 


    - Le Vocabulaire de l’ESPERANTO puisent dans différentes langues européennes, il est donc aussi en soi une INITIATION aux DIFFERENTES LANGUES étrangères de l’Europe (slave, germano-anglaises, latines... Voir par ex. : fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tymologie_de_l%27esp%C3%A9ranto).


    - Ce Vocabulaire est par ailleurs très AMUSANT car il "systématise" l’utilisation (existante dans toutes les langues d’europe) des SUFFIXES et PREFIXES, et permet ainsi la production illimitée de NEOLOGISME trés compréhensibles par TOUS. (voir fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_de_l%27esperanto)


    - Enfin, cette langue a déjà une CULTURE qui, si elle n’est pas comparable quantitativement à celle des grandes langues, suffit à démarrer une VASTE expérience pédagogique.
    Voir par exemple, parmi de NOMBREUX exemples :

    Littérature en Esperanto (plus de 30 000 ouvrages, existent)

    ESPERANTO MUZIKO TV (Panorama de plusieurs dizaines de chansons en esperanto passées en "vidéoclips", parmi les milliers de chansons déjà enregistréess dans la langue ; voir par exemple les centaines de titres existants chez : www.vinilkosmo.com)


    En définitive, si l’on se base sur ce que l’on sait (ou que l’on peut savoir facilement en se documentant un peu sur internet) de cette langue aujourd’hui, je crois qu’on peut CONCLURE QUE :

    L’ESPERANTO mérite au moins d’être ESSSAYé !
     







Palmarès