• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Et hop !

Et hop !

Je suis un-e-s chien-ne-s et je suis agent-e-s titulaire-e-s de l’administration pénitentiaire. 

Je suis militant-e-s syndical-e-s et très intéressé-e-s par la théorie du gender.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1241 0
1 mois 0 32 0
5 jours 0 3 0

Derniers commentaires


  • Et hop ! Et hop ! 9 juillet 12:00

    @Gambetta : « insulteur compulsif ».


    Où avez-vous vu une insulte dans mes propos ?

    A partir du moment où on reconnaît pas que les juifs seraient à la fois le peuple victime par excellence et le peuple génie, vous ressentez ça comme une insulte ? Si on ne mets pas les Juifs au pinacle, on est anti-sémite ?

    Ben non, pour moi les juifs ne sont ni plus défavorisés, ni plus favorisés, tout dépend des époques et des individus, beaucoup de juifs ont été très favorisés comme les Rotschild ou Simone Veil, d’autres ont eu des vies de chiens qu’ils ne méritaient pas. Ils ont souvent réussi dans certains domaines, le commerce ou la médecine, mais pas dans d’autres comme la sculpture, l’architecture, l’armée, l’agronomie où on trouve d’autres peuples excellents comme les Italiens. 


  • Et hop ! Et hop ! 9 juillet 11:48

    @moderatus : Où est-ce qu’il y a de la haine dans mes propos ? 


    C’est vous qui devenez haineux en me traitant de nasillons parce que je ne suis pas d’accord avec votre discours victimaire complètement ridicule.

    Non, les Juifs n’ont pas été plus victimes que les autres peuples, la différence c’est qu’ils se plaignent plus, ce que prouve cet article. 

    Ils ont certes été à l’occasion un peuple victime, mais aussi un peuple bourreau, par exemple avec le mouvement des révolutions communistes.

    Les Français aussi ont été victimes à certaines époques de certains peuples, par exemple les Anglais ou les Barbaresques, mais ils ont aussi été un peuple bourreau par exemple avec les guerres d’expansion coloniale ou la participation à la traite atlantique.

  • Et hop ! Et hop ! 9 juillet 11:33

    @Antoine : Pas du tout, les bons musiciens et les grandes oeuvres sont majoritairement appréciés du public, le contraire est l’exception qui confirme la règle. 


    Najinski et Stavinsky était déjà célèbres et appréciés au moment où le Sacre du printemps est sorti, l’Oiseau de feu et Après-midi d’un faune avait eu un grand succès, tout en faisant scandale, ce qui contribua à attirer le public et à multiplier les représentations.

    On en est arrivé à considérer qu’un auteur qui ne rencontre aucun succès est forcément un génie méconnu et incompris, ce qui est un cliché complètement ridicule. Bach, Mozart, Lulli, Ravel, Verdi, Stauss, Debussy, ont été très connus et très appréciés de leur temps, idem pour les grands romanciers, les cuisiniers, les couturiers, etc.

    Les musiciens du XXe siècle dont les disques n’ont été achetés par personne, à une époque où il s’en est vendu des milliards, en particulier aux adolescents, âge où on est le plus sensible à la musique, sont des nullards.

  • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 23:58

    @egos : « … dont lui seul détenait les codes, les rhétorique, sémantique et la syntaxe »


    C’est comme un romancier qui inventerait sa propre langue, avec ses propres mots et sa propre grammaire, personne ne comprendrait rien à ce qu’il écrit, ce serait complètement nul.

  • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 23:56

    Ses compositions auraient fait des bonnes bandes sonores pour des documentaires, par exemple sur la Shoah.


    Comme Boulez, c’est un musicien subventionné qui n’a jamais été capable de vendre un seul 45 tours, autrement dit il n’a jamais sû plaire ni déplaire à aucun public.

    Dans le genre de son morceau de 1968 intitulé bizarrement « Messe pour le temps présent », les Pink Floyds vendaient leurs doubles 33 tours à plus d’1 millions d’exemplaires.






Palmarès