• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

etiennegabriel

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 111 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • etiennegabriel 9 août 2012 17:12

    Monsieur Saközy de Nagi Bocsa, non content d’avoir honoré du mieux qu’il le pouvait Messieurs Assad (invitation à présider les cérémonies du 14 Juillet (2008, sauf erreur)) et Khadafi (invitation à souiller de sa tente les pelouses de l’Hotel Georges V) se permet de publier un communiqué dans lequel il affirme avoir parlé avec un des chefs de l’opposition syrienne à Monsieur Assad préalablement honoré et réclame que le Président actuel soit lui aussi frappé d’agitation aussi ridicule que nuisible. Il compare ce qui ne l’est pas (Syrie- Lybie). Il conseille, censure, adjure.

    Cela ne vous rappelle rien ? « Le coche et la mouche ».....

    ....« Une mouce survient, et des chevaux s’approche,  Prétend les animer par son boudonnement, Pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment Qu’elle fait aller la machine,  S’assied sur le timon, sur le nez du cocher ; Aussitôt que le char chemine, et qu’elle voit les gens marcher,  Elle s’en attribue uniquement la gloire.... »

    C’est aussi notre faute Français de n’avoir pas su mettre cette mouche à la seule place qui lui convienne.....Cambronne l’eut dit mieux que moi

     

     


  • etiennegabriel 9 août 2012 12:17

    La tyrannie d’Assad, comme celle de Khadafi, a toujours été encouragée par Monsieur Sarközy de Nagi Bocsa. Ceci était patent lorsqu’en 2008 Monsieur Sarközy de Nagi Bocsa invitait Monsieur Assad à présider, à ses côtés, les cérémonies du 14 Juillet.

    Depuis que les Français lui ont refusé le renouvellement de son mandat, Monsieur Sarkösi de Nagi Bocsa imagine avoir besoin de faire parler de lui, c’est pourquoi nous avons eu droit à un communiqué nous informant que deux personnages dénués de tout pouvoir s’étaient congratulés.

    Ont-ils eu conscience de l’inanité de leur entretien ?

     


  • etiennegabriel 2 septembre 2011 14:12

    Merci pour cet article qui me rappelle des « devoirs » du lycée (en 1965). La question était de commenter un propos du philosophe Alain. Le titre du propos était le même que celui de votre article...

    Alain commençait le corps de son propos par cette réflexion, en substance : Les notions de droite et de gauche, en politique, ne sont jamais faciles à expliquer, mais quand la question est posée en ces termes, je sais que celui qui la pose n’est pas de gauche.

    Près d’un siècle après la constatation du philosophe « radical » je trouve que vous apportez encore de l’eau à un moulin qui n’en manque pas.


  • etiennegabriel 29 juillet 2011 17:06

    Bien triste perspective, mais très possible.
    Dans ce cas, je ne voterai pas comme en 2002, moi qui suis électeur de gauche, je ferai le maximum pour que se casse le pauv’ c.


  • etiennegabriel 27 juillet 2011 11:28

    Excellent article. Permettez moi de l’illustrer de quelques fragments de La Fontaine :

    « Le loup devenu berger »

    « Toujours par quelque endroit, fourbes se laissent prendre,
    Quiconque est loup agisse en loup :
    C’est le plus certain de beaucoup »
     ...................................................................... ......................................................
    « Le chat et un vieux rat »

    « Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille,
    S’écria-t-il de loin au général des chats.
    Je soupçonne dessous encor quelque machine.
    Rien ne te sert d’être farine,
    Car quand tu serais sac, je n’approcherais pas. »
    C’était bien dit à lui ; j’approuve sa prudence.
    Il était expérimenté,
    Et savait que la méfiance
    Est mère de la sureté"

    Si nos concitoyens se laisseront-ils encore duper ? Oublieront-ils que derrière la maîtrise de la communication il y a une implacable volonté de leur nuire, de souiller la République et d’asservir la France à des intérêts qui ne sont pas les siens.







Palmarès