• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

etxe

Grand consommateur de médias, pigiste en presse écrite ou en radios locales dans ma jeunesse, blogueur aujourd’hui... et modeste contributeur sur Agoravox.

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2008
  • Modérateur depuis le 13/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 30 286
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • etxe 11 avril 2009 12:56

    je ne sais pas à quoi ça ressemble un européen moyen, alors...
    quant à la religiosité du peuple turc, en quoi serait-elle forcément incompatible avec un pouvoir laïque ?
    c’est justement le sens de l’histoire, et la meilleure garantie pour les religions elles-mêmes : seul un Etat laïque peut garantir durablement la liberté des cultes et la « paix religieuse » intérieure. Saluons le fait que la Turquie dispose d’une constitution laïque et aidons ce pays à se consolider dans le camp des nations affranchies des diktats religieux !


  • etxe 11 avril 2009 00:23

    Merci pour ce contre-argumentaire structuré, auquel je vais répondre, point par point.
    1) ok pour développer les énergies vertes, mais leur part dans notre conso est encore marginale, et malgré les efforts, nos besoins ne cessent de croitre ; et ce n’est pas près de finir ; donc l’énergie reste plus que jamais un enjeu géo-stratégique majeur, ne vous en déplaise. (j’espère que votre PC est connecté à une éolienne et que votre voiture roule au colza !)

    2) je ne dis pas qu’il ne faut plus consommer de gaz russe, je dis qu’il faut éviter que nos appros soient dépendants des bonnes relations entre Moscou et Kiev. Nuance !

    3) l’argument énergétique et géo-stratégique sera encore d’actualité dans 50 ou 60 ans, je le crains ; ce n’est pas un pb ponctuel, loin de là.

    4) et 5) j’entends cet argument ; c’est une vraie question ; le fait de repousser les frontières de l’UE jusqu’à ces pays pose très certainement un problème ; c’est pour moi le principal contre-argument à l’entrée de la Turquie.

    6) curieux argument ! la Chypre vient à peine de rentrer dans l’UE et était candidate depuis moins de temps que la Turquie ; et l’entrée de la Turquie serait probablement le meilleur moyen de mettre un terme à ce conflit !
    7) et 8) vous divaguez et du coup vos arguments s’auto-détruisent ! la Russie est géographiquement plus orientale que la Turquie et cette dernière a des frontières terrestres et maritimes communes avec l’UE (Grèce, Bulgarie, etc.) ; et la mauvaise fois est vôtre quand vous dites finalement que le problème n’est pas la géographie mais la taille du pays !
    9) je ne comprends pas ce que vous dites ; la France est désormais dans l’OTAN, de plain pied, aux côtés de la Turquie, alors...
    10) argument recevable, et que je donne d’ailleurs dans mon article ; à ceci près que le poids législatif des pays n’est pas directement proportionnel à leur poids démographique ; mais ce serait très certainement un frein majeur.
    11) vous avez raison, mais je préfère 100 fois un pays laïc pas raisonnable à un pays catho intégriste, comme l’Irlande ou la Pologne ; question de convictions personnelles...
    12) mouais, mais ce n’est pas le sujet !

    Bon, c’est tout pour ce soir !!!!


  • etxe 10 avril 2009 23:53

    Désolé si pour vous mon article n’est qu’un charabia technocratique. Je ne vois pas en quoi, mais vous êtes libre de votre jugement.
    Concernant la démographie, la France est borgne au pays des aveugles. Son indice de fécondité est peut-être le plus élevé de l’Europe (occidentale), mais il n’assure pas le renouvellement des générations. Et de nombreux pays européens, comme l’Allemagne ou l’Espagne, vieillissent très vite. Sans apports extérieurs, point de salut.
    Quant à l’argument « économique », vous employez les mêmes termes que les opposants à l’entrée de l’Espagne et du Portugal en 86. Ces oiseaux de mauvaise augure prévoyaient l’effondrement de l’économie française, et notamment de son agriculture... Aujourd’hui, l’Espagne est le premier client de l’agroalimentaire française !
    Plus nous aurons autour de nous des pays développés, dotés de niveaux de vie progressivement convergeants, plus notre économie y trouvera des opportunités.


  • etxe 10 avril 2009 23:43

    Les Américains ont déjà leurs porte-avions dans l’UE : la Grande Bretagne, la Pologne, ponctuellement l’Italie. Ils n’ont nul besoin des Turcs pour faire le sale boulot à Bruxelles ou à Strasbourg.
    Quant au dumping social ou aux délocalisations, croyez-vous que la frontière européenne protège de quoi que ce soit ? On délocalise avec facilité hors UE (Maghreb notamment, Asie, etc.) et avec aisance au sein de l’actuelle UE (en Pologne, en Slovaquie, en Roumanie, etc.).
    La Turquie ne change donc rien à l’affaire...


  • etxe 10 avril 2009 12:14

    vous allez un peu vite, Le Chat : un Ch’ti qui ne boit que de la Badoit et qui ne mange pas de fricadelle, hein, biloute, ch’est un peu louche ! (humour)







Palmarès