• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eugenio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • eugenio 17 décembre 2007 12:03

    @Armand

    Encore faut il que le manager de cette sous-préfecture de l’Euroland soit capable de gagner l’europe, ce qui est improbable avec la situation économique actuelle et la place importante mais pas capitale de la France au niveau européen.


  • eugenio 17 décembre 2007 11:49

    @ Manuel.

    Le président de la république a des responsabilités capitales, mais sa vie privée ne devrait intéresser personne , à partir du moment ou il fait preuve d’intégrité dans sa vie privée. Il ne faut pas déplacer le curseur, le vrai débat est ailleurs.

    Certes la médiatisation de Sarkozy , son dynamisme et son omniprés(id)ence à l’américaine agaçe mais si vous avez vu l’interview CBS 60 minutes ’Sarko l’américain’ (peu présente dans les médias français, à juste titre....) , avec un gros raz-le-bol du président lors des questions sur son ex-épouse et lors de la question posée sur sa surmédiatisation (dans l’avion), vous constaterez que ce qui est important ce sont les actions politiques , et pas les choix privés de l’homme publique.

    Personnellement je m’en moque s’il sort avec Mlle Ferrari, ou Mlle Bruni, du moment ou il arrive à concilier vie privée et vie professionnelle et qu’il respecte son engagement.

    Sa vie privée n’a absolument aucune importance pour la société française. D’ailleurs je félicite son choix de femme, Carla Bruni ,étant une femme magnifique et brillante.

    La France ne dépend pas que du président, il donne la vision la direction, mais il faut que les français sortent un peu de leur bulle immobiliste, à plusieurs niveaux...et que les médias fassent preuve d’innovation et de diversité quant aux sujets à traiter.

    Si la vie privée du président ne fait pas l’objet d’une discrétion relative, c’est simpliste à mon sens de mettre la responsabilité sur la personne elle même. Que la presse et les médias fassent plutôt un mea culpa constructif sur les véritables besoins des lecteurs aujourd’hui et essaient d’inverser cette tendance à la peoplisation médiatique.

    Cette discussion me rappelle le débat sur les paparazzi et les stars : il y a d’une part une volonté médiatique de la part des stars ou certains hommes politiques (Sarkozy et son staff communication de type Maison Blanche) mais également une véritable peoplisation du personnage public caractéristique de la société et de sa star académisation....







Palmarès