• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Euros du Village

Euros du Village

www.eurosduvillage.eu Euros du Village est une des grandes références de l’Europe sur le web. C’est un site/blog collectif de jeunes spécialistes des questions européennes, ainsi qu’une organisation de la société civile. Autour d’une soixantaine de membres basés à Bruxelles et dans plusieurs autres villes européennes, intégralement publié en français, allemand et anglais, l’objectif d’Euros du Village est de dépasser les idées reçues sur l’Europe en offrant des analyses, des points de vue, un suivi de l’actualité européenne et des outils pédagogiques pour mieux comprendre l’Europe. Avec pour exigence d’apporter du fond et du sens : pas de discours à l’emporte-pièce, ni de traitement à la va-vite de l’actualité.

Tableau de bord

  • Premier article le 29/11/2005
  • Modérateur depuis le 02/12/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 45 21 482
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Euros du Village Euros du Village 23 août 2007 20:56

    Une « Bourrelet-gate » !!!!! smiley Franchement, je suis mort de rire en lisant certains commentaires ! ca fait plaisir d’avoir de telles réactions ! Merci !

    Mathieu Collet


  • Euros du Village Euros du Village 23 août 2007 15:35

    C’est ainsi, en effet, qu’est la presse française ! C’est aussi un travers lié au fait que les journalistes français favorisent l’expression des opinions au travail d’investigation et d’enquête, contrairement aux pays anglo-saxons. Il suffit de jeter un oeuil aux articles du New York Times ou du New Yoreker, comme j’en ai proposé la lecture dans mon article : certains articles font 4, 5, 6 pages et sont très fouillés. En france, il faut trouver le bon mot, la phrase qui fait mouche et surtout, donner son opinion sur tout et n’importe quoi... Quel est le lien avec cette « soumission » que l’on reproche à la presse française ? Et bien il est simple : les journalistes ne font pas le travail de « démontage » des discours politiques établis par la force des faits, mais ne font que commenter. Ils sont donc en position de faiblesse par rapport au pouvoir... Et nous sommes donc exposés à des dérives assez différentes de celles que l’on retrouve dans la presse anglo saxone. Je le répète donc : Vaut-il mieux un pouvoir exhibitionniste qu’une presse voyeuriste ?

    Mathieu Collet, rédacteur en chef d’Euros du Village


  • Euros du Village Euros du Village 23 août 2007 11:26

    C’est clair qu’on s’en fout de ces bourrelets ! Et ce n’est pas le bourrelet qui m’a donné l’envie d’écrire cet article, c’est cette exposition du nombril, qui à force de faire le ventre des unes, cherche à nous renvoyer une image parfaite et contrôlée. La question est bien plus politique qu’anatomique.


  • Euros du Village Euros du Village 3 juillet 2007 15:59

    Monsieur, pour vous dire franchement, c’est en réaction au genre de propos que vous tenez (Europe libérale, pensée unique, méchants eurocrates nazillons bisounours européistes, etc.), qui reflètent une certaine lepénisation inquiétante des esprits, qu’est né le projet Euros du Village. Mais, bien heureusement, grâce à l’énergie de jeunes étudiants et professionnels, et sans soutien financier de quelconque institution, le projet s’est rapidement transformé en quelque chose de constructif et de désormais reconnu pour sa qualité. Ce n’est pas le cas, semble-t-il, des tenants de votre discours. Que vous soyez d’accord ou pas, tant mieux dans les deux cas, il est toujours bon de débattre, mais vous avez décidé de tuer l’échange d’idées car vous ne semblez pas réellement en avoir. Notre initiative a pour but d’informer et de pousser à la réflexion, en mettant en avant la qualité de contributions de spécialistes, pas de porter des jugements à l’emporte-pièce ni de promouvoir la vision d’une Europe idéale ou diabolique. Je constate qu’en France, le chemin à parcourir est encore bien long, malheureusement...

    Mathieu Collet, rédacteur en chef d’Euros du Village


  • Euros du Village Euros du Village 3 juillet 2007 12:46

    Vous êtes incorrigible Krokodilo ! La question linguistique est importante, certes, mais elle n’a vocation à être abordée partout. Votre réactivité extrême à ce sujet est sympathique (et chez Euros du Village, nous avons l’habitude de vos commentaires), mais peut-être disproportionnée. Personnellement, je ne suis pas inquiet, le français et les autres langues officielle de l’UE ne vont pas disparaitre ! Les petits dialectes d’Afrique ou du Brésil sont bien plus menacés. Enfin, que l’anglais soit une langue commune, véhiculaire (et non unique) est plutôt une bonne chose : c’est quand même pas mal de pouvoir se comprendre (d’autant que les services de traduction de l’UE sont les plus importants au monde - mais on ne peut pas demander à tout traduire ou à tout interpréter). Auriez vous été plus véhément si cette langue avait été le français ou, comme vous en rêvez, l’espéranto (mais peut etre ne devrias-je pas vous lancer là dessus) ? Le vrai problème n’est pas la langue, c’est la diversité. Que la Commission, qui souhaite communiquer à tout prix, ne comprenne pas que tout le monde ne parle pas l’anglais est peut etre une chose plus préoccupante, qui illustre un certain décalage vis à vis de la réalité. Après qu’à Bruxelles l’anglais domine, franchement, cela ne me choque pas. C’est ainsi !







Palmarès