• dimanche 20 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

exocet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 387 88
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Articles de cet auteur

Classer les articles par : Chronologie Les plus lus Les plus commentés

Derniers commentaires

  • Par exocet (---.---.37.237) 8 décembre 2013 12:24

    Bonjour, Alexandre G ; j’ai parlé de prépas scientifiques, et dans une moindre mesure de prépas économiques, celles dont les débouchés sont quasiment assurés même si l’étudiant n’est pas brillant brillant, comme l’écrivait Pierre Gilles de Gennes dans l’un de ses livres, il trouvera toujours à intégrer « l’école des sucres d’orge d’Outremont » .

    Pierre Gilles de Gennes a aussi écrit beaucoup de choses quant à notre systeme Français des classes préparatoires et des écoles : lui-même avait fait une classe préparatoire scientifique diversifiée maths physique chimie biologie qui n’existe plus aujourd’hui puis l’université.

    Pour d’autres cas d’élèves ayant de bons voire très bons résultats envoyés au collège de ZEP, ils sont la quasi totalité s’ils habitent sur la mauvaise zone de la carte scolaire et n’ont pas de piston. Nicolas Sarkozy avait même proposé de pouvoir déroger à la règle pour les élèves « méritants ».

    Mais, curieusement, les associations de parents d’élèves, se sont, dans leur majorité, et au nom de « l’égalité républicaine », opposées à ce texte.

    Pour le choix du lycée, en principe il n’y a pas le choix puisque les tartuffes de l’« éducation nationale » parlent de « lycée de rattachement » (pour chaque collège).

    Il est tout à fait exact que la ségrégation se construit au collège et au lycée, et ceux qui ont sciemment construit ce systême ségrégationniste, l’ont fait, au nom de l’égalité, principalement pour éviter aux enfants des classes aisées de côtoyer les enfants de classes, disons, moins aisées.

    Le but final, pour ces classes aisées, étant avant tout que leur rejeton intègre une « école » (voir Pierre Gilles de Gennes) ce qui doit (toujours selon PGdG) lui assurer des droits à vie sur la société.

    La justification d’une prétendue égalité face à la sélection des prétendants à l’entrée de ces écoles est le concours, épreuve républicaine égalitaire par excellence, au terme de deux années de classes préparatoires.

    Oui mais voilà, encore faut il y arriver, à ce fameux concours, à ces fameuses classes préparatoires, et pour le pouième d’enfants de laborieux qui y arrivent, rattrapper le handicap constitué par les 7 années de collège-lycée de ZEP avec enseignement au ras des paquerettes et petits copains qui eux n’avaient pas envie d’apprendre ni que le voisin ou la voisine apprenne.... 

    En face, des élèves qui dans le bon collège et le bon lycée, ont travaillé pendant 7 ans à un niveau plus homogène, avec les meilleurs professeurs, dans une saine ambiance d’émulation....

    Alors, égalitaires ces concours ?

  • Par exocet (---.---.37.237) 8 décembre 2013 07:50

    Une très grande partie des élèves de classes préparatoires scientifiques et économiques sont des fils d’enseignants.

    Ces mêmes enseignants qui cautionnent depuis Mitterrand la carte scolaire : les enfants du bon quartier dans le bon collège, les enfants du quartier pourri dans le collège de ZEP.
    Après le collège, collège pourri vont dans le lycée pourri, bon collège vont dans le bon lycée.

    On ne peut pas y croire tant qu’on n’y a pas été confronté.

    Notre fille, en tête de classe en primaire a été envoyée au collège de ZEP pourri de Manosque, à 3 kilomètres de la maison, puis au lycée qui en dépend, sans que nous ne puissions rien y faire, tout simplement car avec des ressources modestes nous habitions un quartier dit « défavorisé » (comprendre multicolore, habité par beaucoup de gens sans emploi) et la « carte scolaire » désignait les enfants des habitants de ce quartier, quels que soient leurs résultats scolaires, pour aller au collège de ZEP.

    Seule solution : demande de dérogation, refusée, avec , après, l’argument non écrit et dit oralement par l’un des 2 directeurs des 2 collèges « les résultats scolaires ne comptent pas pour ça ».

    Les enseignants, eux, savent s’y prendre et s’épaulent entre eux et avec leur hiérarchie pour les dérogations concernant leurs propres enfants : rarissimes sont ceux qui échouent dans un collège poubelle.

    A l’assemblée Nationale, il n’y a pas un seul député ouvrier, dans les classes préparatoires scientifiques il y a très très peu de fils d’ouvriers.
    Ces quelques là vont certainement être mis en avant par le milieu des classes préparatoires pour « faire croire que »...

    En réalité, les classes préparatoires aux grandes écoles, spécificité Française, sont l’aboutissement d’un processus. démarré au collège et poursuivi au lycée, de ségrégation sociale :
    quels que puissent être le travail personnel fourni et les dons d’un enfant, sa classe sociale le désigne, au mieux à être infirmière ou bacc plus cinq voie de garage....

    Alors oui, il faut casser ce système qui promeut des élites autoproclamées, et protège la minorité d’enfants favorisés contre la compétition scolaire.

  • Par exocet (---.---.37.237) 8 décembre 2013 07:10

    Je viens de lire ce matin dans le journal qu’un adolescent Palestinien de 15 ans a été tué par l’armée Israélienne hier.

  • Par exocet (---.---.37.237) 5 décembre 2013 03:05

    Bonjour, C Nabum, petite pensée qui va bien avec votre article :

    « l’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu »
    La Rochefoucauld (moyen mnemotechnique : la roche faux cul)

  • Par exocet (---.---.37.237) 4 décembre 2013 02:38

    Mais bon, vous en prendre à notre Président ne changera pas grand chose : depuis 6 ans au chômage, il a été élu après, il n’y est pour rien.

    D’autre part, il n’a pas la baguette magique pour créer de suite 6 millions d’emplois en France, et notre Pays risque fort de continuer à s’enfoncer dans le marasme.

    Ceux sur Agoravox qui critiquent François Hollande sont surtout de la génération des papy boomers, bien installés avec une confortable retraite, une ou plusieurs maisons, un bon compte en banque, un peu d’or au coffre....une réforme fiscale, allez savoir pourquoi, à ces gens qui se disent souvent « de gauche », ça leur provoque des crispations...

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société
Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération