Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

exocet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 392 88
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0



Derniers commentaires

  • Par exocet (---.---.---.237) 7 avril 17:41

    petites reflexions...
    le fait que le regretté De Gaulle était un surdoué ayant son bacc avec mention à 14 ans, ne doit pas faire passer Nicolas Sarkozy redoublant sa sixième ou Manuel valls loupant son bacc avec 5 sur 20 de moyenne pour des gens bêtes.
    Non, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls sont des gens intelligents, en aucun cas des brutes incultes à la botte de qui que ce soit.
    Ils sont l’avenir de notre Pays....

  • Par exocet (---.---.---.237) 7 avril 04:05

    J’allais oublier :
    le fait que le regretté De Gaulle était un surdoué ayant son bacc avec mention à 14 ans, ne doit pas faire passer Nicolas Sarkozy redoublant sa sixième ou Manuel valls loupant son bacc avec 5 sur 20 de moyenne pour des gens bêtes.
    Non, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls sont des gens intelligents, en aucun cas des brutes incultes à la botte de qui que ce soit.
    Ils sont l’avenir de notre Pays.

  • Par exocet (---.---.---.237) 7 avril 03:41

    Bonjour, Monsieur Pelletier.

    Dans la présentation de notre Premier Ministre, il me semble qu’un « détail » a été omis.

    Personne ici n’ayant relevé cette lacune, j’en déduis que même chez les internautes avertis que nous sommes,

    beaucoup n’ont pas l’information.



    Dans la prison Française de Lannemezan, croupit depuis trente ans un détenu, depuis 1984 exactement.


    Un détenu prénommé Georges, comme le Georges Orwell qui a décrit si bien le Monde de caméras de surveillance,

    d’abus de pouvoir, d’iniquités de fonctionnaires, d’arbitraire, de désinformation, de déshumanisation, qu’aurait pu devenir notre quotidien....

    si nos dirigeants et hauts fonctionnaires n’étaient pas si honnètes, si intelligents, si sensibles, si altruistes et si humains qu’ils le sont.


    Je ne me rappelle plus exactement la nationalité de ce Georges Ibrahim (Libanais ?), condamné dans notre Pays à perpétuité pour son appartenance supposée, à l’époque, à un groupuscule

    (terroriste diront certains, résistant diront d’autres, ayant notamment à son actif l’assassinat d’un colonel des services Israéliens sur le territoire français), dans le cadre du conflit Israélo-Palestinien

    très intense à l’époque.


    On peut déja comparer cette peine de perpétuité, avec d’autres peines ou non peines prononcées ou non contre des gens de la partie adverse pour des assassinats commis sur notre territoire, à l’époque.


    Ensuite, Georges Ibrahim Abdallah, puisque c’est de lui dont je parle, est libérable depuis dix ans en conditionnelle, selon les lois et règlements de l’administration pénitentiaire.


    Georges Ibrahim Abdallah, détenu modèle, a à neuf reprises bénéficié de l’avis favorable de l’administration de la prison de lannemezan, pour ses neuf demandes successives de liberté conditionnelle.


    Dans un silence sépulcral de nos journaux et télévisions favoris, à neuf reprises cette demande de libération conditionnelle a été "refusée par paris", sans que les fonctionnaires auteurs de cet emmurement vivant d’un homme

    n’aient à s’en expliquer, agissant en tout anonymat par rapport à l’opinion publique.


    L’année dernière, la cour de casstion a ordonné la libération conditionnelle de georges Ibrahim Abdallah suivie de son expulsion immédiate vers le Liban, son pays.


    Manuel Valls, alors Ministre de l’intérieur, a eu à signer cet arrêté d’expulsion, prélude à la libération de ce prisonnier.


    Manuel Valls n’a jamais signé cet arrêté d’expulsion, et c’est bien la première fois qu’il refuse d’expulser un étranger, les représentants du crif et les autorités américaines ayant fait pression contre cette libération.


    Voilà donc un homme, contre qui la commission directe d’aucun crime n’a été reprochée, détenu dans un cadre plutôt politique que criminel de droit commun, et que la France détient depuis plus longtemps que n’a été détenu Nelson Mandela, autre détenu politique à qui on reprochait son soutien à des actes de terrorisme.


    Notre pays est bien une grande démocratie, avec une politique étrangère impartiale et juste, notre premier ministre un grand démocrate, humain et droit.


    est-ce que quelqu’un sur ce forum sait s’il existe un moyen de renoncer à la nationalité Française ? si c’est le cas, merci de nous informer.


    ..





  • Par exocet (---.---.---.237) 7 avril 03:35

    Bonjour, Monsieur Pelletier.

    Dans la présentation de notre Premier Ministre, il me semble qu’un « détail » a été omis.

    Personne ici n’ayant relevé cette lacune, j’en déduis que même chez les internautes avertis que nous sommes,

    beaucoup n’ont pas l’information.



    Dans la prison Française de Lannemezan, croupit depuis trente ans un détenu, depuis 1984 exactement.


    Un détenu prénommé Georges, comme le Georges Orwell qui a décrit si bien le Monde de caméras de surveillance,

    d’abus de pouvoir, d’iniquités de fonctionnaires, d’arbitraire, de désinformation, de déshumanisation, qu’aurait pu devenir notre quotidien....

    si nos dirigeants et hauts fonctionnaires n’étaient pas si honnètes, si intelligents, si sensibles, si altruistes et si humains qu’ils le sont.


    Je ne me rappelle plus exactement la nationalité de ce Georges Ibrahim (Libanais ?), condamné dans notre Pays à perpétuité pour son appartenance supposée, à l’époque, à un groupuscule

    (terroriste diront certains, résistant diront d’autres, ayant notamment à son actif l’assassinat d’un colonel des services Israéliens sur le territoire français), dans le cadre du conflit Israélo-Palestinien

    très intense à l’époque.


    On peut déja comparer cette peine de perpétuité, avec d’autres peines ou non peines prononcées ou non contre des gens de la partie adverse pour des assassinats commis sur notre territoire, à l’époque.


    Ensuite, Georges Ibrahim Abdallah, puisque c’est de lui dont je parle, est libérable depuis dix ans en conditionnelle, selon les lois et règlements de l’administration pénitentiaire.


    Georges Ibrahim Abdallah, détenu modèle, a à neuf reprises bénéficié de l’avis favorable de l’administration de la prison de lannemezan, pour ses neuf demandes successives de liberté conditionnelle.


    Dans un silence sépulcral de nos journaux et télévisions favoris, à neuf reprises cette demande de libération conditionnelle a été "refusée par paris", sans que les fonctionnaires auteurs de cet emmurement vivant d’un homme

    n’aient à s’en expliquer, agissant en tout anonymat par rapport à l’opinion publique.


    L’année dernière, la cour de casstion a ordonné la libération conditionnelle de georges Ibrahim Abdallah suivie de son expulsion immédiate vers le Liban, son pays.


    Manuel Valls, alors Ministre de l’intérieur, a eu à signer cet arrêté d’expulsion, prélude à la libération de ce prisonnier.


    Manuel Valls n’a jamais signé cet arrêté d’expulsion, et c’est bien la première fois qu’il refuse d’expulser un étranger, les représentants du crif et les autorités américaines ayant fait pression contre cette libération.


    Voilà donc un homme, contre qui la commission directe d’aucun crime n’a été reprochée, détenu dans un cadre plutôt politique que criminel de droit commun, et que la France détient depuis plus longtemps que n’a été détenu Nelson Mandela, autre détenu politique à qui on reprochait son soutien à des actes de terrorisme.


    Notre pays est bien une grande démocratie, avec une politique étrangère impartiale et juste, notre premier ministre un grand démocrate, humain et droit.


    est-ce que quelqu’un sur ce forum sait s’il existe un moyen de renoncer à la nationalité Française ? si c’est le cas, merci de nous informer.

    ...





  • Par exocet (---.---.---.237) 1er janvier 19:41
    Bonjour, Monsieur
    Pierre Sarramagnan-Souchier
    Je serais assez d’accord avec le fait énoncé ici que l’état devrait prendre en charge les besoins exprimés par ces associations, et sur le fait qu’en se professionnalisant, ces associations ont adopté une démarche purement marketing pour certaines d’entre elles.

    Cependant, notre Pays, la France, traverse actuellement certaines difficultés budgétaires.

    Seriez-vous d’accord, cher Monsieur, pour que les gens aisés et très aisés qui ont reçu toute leur vie plusieurs parts d’impôts et des allocations familiales qui ne leur étaient pas absolument nécessaires remboursent cet argent social indument touché ?

    Seriez vous d’accord pour que les très nombreux retraités actuels aisés et très aisés, qui possèdent leur résidence, paient plus d’impôts et renoncent à une partie de leurs revenus dont ils n’ont pas besoin ?

    Auquel cas, celà ferait beaucoup beaucoup d’argent à redistribuer dans notre Pays.

    Cordialement.


LES THEMES DE L'AUTEUR

Société






Palmarès