• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ExSam

J’ai grandi dans le sud-ouest. J’habite dans les Yvelines et je sais pas où je finirai, mais ça sera pas loin de la mer.
Commencé comme animateur de ciné-club, j’ai continué comme représentant en capitalisation avant de plonger dans l’insertion, comme formateur, quelques temps.
Mon boulot actuel est un peu de côté. J’avais besoin de prendre l’air, de faire de petites choses et des plus grandes.
J’aime les études, je les ai poursuivies longtemps mais elles ne m’ont servi à rien, sauf à entretenir un pseudo-intellectualisme qui ne m’empêche pas de me raser.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 594 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ExSam 19 juillet 2007 10:41

    Il y a deux jours :

    La sieste, un bienfait ?

    On aurait le laisser dormir un peu, ce texte, sans préjuger de sa qualité. Les modos bronzent...



  • ExSam 18 juillet 2007 20:45

    L’enfoiré

    Pour te consoler, tu peux toujours relire les ouvrages de Philip K. Dick qui t’emmeneront dans des univers où le passé n’est jamais vraiment hier et le futur une revisitation peut-être trompeuse d’un passé inédit. Il a dû penser à tes nostalgies, sans doute, en intitulant un de ces ouvrages « En attendant l’année dernière »...



  • ExSam 18 juillet 2007 20:41

    La Taverne des Poètes, d’un sentiment commun nous entraine, mine de rien, vers une méditation sur la condition moderne. Concis et intéressant, cet inattendue réflexion ne m’a pas pesé une seconde.



  • ExSam 18 juillet 2007 20:34

    J’ai constaté que le meilleur expert en « parisite » est Madelin. Il met des « che » à la fin de chaque mot. C’est pourtant pas un chti. Quoique...

    Remarquez, ça dépend du contexte, et surtout du vocabulaire de chacun. Ainsi certains se trouvent avantagés dans la course à la langue parfaite, comme Patrick Devedjian, remarquable linguiste spontané dont la saisissante trouvaille lexicale qu’il employât pour saluer sa consoeur politique, en l’occurence « salope » mains néanmoins Comparini, ne supporte que très difficilement un « che » final.



  • ExSam 18 juillet 2007 20:24

    N’en déplaise aux gentlemen trollers, le sujet est d’importance, tant par ce que coûte le Sénat au pays, que par l’indigence du contrôle qu’il exerce, comme la fonction dérivative de recyclage des élus boostés hors des rails, qu’il exerce

    Assez d’accord avec la proposition de Vilain Petit Canard. Sénat pour le Peuple, élu par le Peuple et composé de représentants du peuple, non de politiques blanchis sous le harnais mis au garage pénard par les copains.

    Mais avant de réformer le Sénat, il me semble qu’il faudrait d’abord s’attaquer à « l’infrastructure ».

    Quand on voit les palais où siègent les différentes institutions essentielles de la République, on éprouve comme un léger doute sur les retombées sociales et politiques, au sens noble du terme, qui peuvent sortir de ces batiments au luxe royal.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès