• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Renaud de Spens

Renaud de Spens

Analyste des media chinois

Tableau de bord

  • Premier article le 04/09/2008
  • Modérateur depuis le 08/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 9 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Renaud de Spens Renaud de Spens 8 juin 2011 16:55

    L’armée a d’abord lancé un ultimatum, puis a fait avancer ses blindés de transport de troupes appuyés par de l’infanterie sur la place. Il y avait encore plusieurs milliers d’irréductibles. Certains ont tenté de fuir, d’autres de résister. Dans ce chaos nocturne, certains sont morts écrasés (des soldats aussi), d’autres ont bien été touchés par des balles : de nombreux témoignages l’attestent, et les impacts ont longtemps été visibles sur les dalles de la place, avant leur remplacement. Les autorités ont certainement tenté de limiter le nombre de victimes (aussi parce que l’armée était très réticente à tirer, le commandant de la 38e armée avait déjà refusé de faire évacuer la place par la force, et ses troupes avaient fraternisé avec les étudiants, c’est pourquoi c’est la 27e armée, composée de soldats fraichement débarqués de la province pauvre et rurale du Gansu, complètement ignorants du contexte, et commandés par un proche du président Yang qui a été chargée de « nettoyer la place »). Mais on ne peut certainement pas dire que Tian’anmen a été évacuée « pacifiquement ». Quand j’ai commencé mes études de Chinois à Pékin en 1993, mes amis chinois me parlaient de milliers de mort, et c’est cet ordre de grandeur qui reste aujourd’hui dans la mémoire officieuse des faits.



  • Renaud de Spens Renaud de Spens 8 juin 2011 12:54

    Les estimations vont de plus de 200 (gouvernement chinois) à près de 10 000. La Croix Rouge chinoise avait au début avancé le chiffre de 2600. Mais ce n’est pas le sujet de cet article. C’est justement la censure qui empêche de savoir précisément le nombre de victimes.



  • Renaud de Spens Renaud de Spens 17 octobre 2010 06:53

    Li Keqiang est aujourd’hui le candidat « officiel » à la succession de Wen Jiabao. Mais l’autoritaire et populaire maire de Chongqing Bo Xilai est en embuscade pour le remplacer à la moindre opportunité. Jusqu’au dernier moment, les jeux resteront ouverts.



  • Renaud de Spens Renaud de Spens 17 octobre 2010 02:53

    Je n’ai analysé que les réactions sur les réseaux proprement chinois. La grande majorité des jeunes chinois ne croit pas au complot occidental. Elle est habituée et insensibilisée à cette phraséologie de défense de la propagande. Un choix comme Rebiya Kader (liée aux séparatistes ouighours) ou Hu Jia (qui s’est déjà prononcé en faveur du Dalaï-Lama) aurait bien sûr pu donner un petit regain de popularité à cette vieille rengaine. Mais cette fois, de toute façon, la question n’était pas là : complot ou pas, la majorité des Chinois au courant sont contents du prix, parce qu’il est en phase avec leur désir d’encourager les réformes politiques, et de bénéficier de plus de démocratie et de liberté d’expression.



  • Renaud de Spens Renaud de Spens 11 octobre 2010 14:43

    Il n’y aura pas de guerre avec la Chine. Les systèmes se rapprochent, même le Parti bouge, on ne peut plus parler d’Etat totalitaire mais d’Etat autoritaire, malgré les actualités qui nous rappellent de temps en temps que le pays a encore du chemin à parcourir sur le plan des libertés. Qu’il y ait des défauts partout, dans les démocraties occidentales aussi, est une évidence. Que quelques personnes se drapent dans des postures droitdelhommistes pour des raisons moins avouables également. Mais les progrès des consciences chinoises vont dans le bon sens, et chacun, même les thuriféraires du régime, devraient s’en réjouir.







Palmarès