Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

F-H-R

F-H-R

Humaniste avant tout, je n’adhère à aucun parti politique ni à aucune religion. L’égoïsme, la vanité et l’injustice gangrènent les systèmes politiques, économiques et sociaux. Je me joins à ceux qui les dénoncent.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 304 74
1 mois 0 27 0
5 jours 0 13 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires

  • F-H-R (---.---.---.51) 3 avril 12:06
    F-H-R

    Une solution pour détruire le mal à la racine : boycotter les énarques.
    Cette mafia d’incapables et d’imposteurs en tout genre a, depuis longtemps, déployé ses tentacules sur les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.
    Ces hommes et ces femmes avides de pouvoir et de privilèges sont tous de connivence pour maintenir leur autorité sur le peuple, aux fins de profits personnels. Pour ce faire, ils s’octroient de plein droit tous les postes de la haute administration. Ils font les lois, les votent, et rendent la justice dans l’intérêt de l’Etat qu’ils gouvernent.
    L’ENA, école élitiste dont les élèves sont triés sur le volet, n’est qu’une machine à fabriquer des petits dictateurs. Seul le concours d’entrée est difficile (la compétence n’est pas un critère), pour le reste, c’est la vacuité totale. A la sortie, c’est un poste de haut fonctionnaire assuré dans n’importe quel ministère. D’ailleurs, un énarque peut, tour à tour, être aux finances publiques, à la juridiction administrative, au ministère du commerce, aux affaires étrangères, à l’emploi, etc. Comme si faire l’ENA était la panacée et que les diplômés de cette école étaient nécessairement omniscients et capables de prendre en charge n’importe quel domaine de gouvernance. En réalité, les énarques adhèrent tacitement à un pacte de soutien mutuel dans la conservation d’un Etat omnipotent au profit d’une aristocratie républicaine.

    Tant que le pouvoir appartiendra aux énarques, le peuple sera soumis et la France, pourtant riche de ressources et de savoir-faire, continuera d’être délibérément diminuée.

    Il est donc essentiel de boycotter tous les énarques qui se présentent à de quelconques élections, afin de stopper la prolifération de cette mafia qui contrôle tous les pouvoirs pour son propre compte.

  • F-H-R (---.---.---.51) 3 avril 11:03
    F-H-R

    Je voudrais simplement rappeler que la notion de richesse de la diversité et les bienfaits de la tolérance ont été largement développés dès l’arrivée au pouvoir de Mitterrand. A l’époque, les socialistes ont mis en œuvre deux leviers destinés à pérenniser leur mandat : flatter la jeunesse (avec mise en place de cellules politiques de jeunesses socialistes) et faciliter l’accès à la naturalisation des étrangers originaires du Maghreb (avec mise en place d’associations de lutte contre le racisme).
    Conséquences : d’une part les jeunes se sont fait flouer, d’autre part l’islam, notamment radicale, a prospéré.
    Ces manouvres politiciennes ont permis à Mitterrand de rester 14 ans au pouvoir et de consolider la position du parti socialiste sur l’échiquier politique.
    Aujourd’hui, le parti socialiste n’a pas changé. Ce sont toujours des incapables qui, accrochés aux privilèges du pouvoir et faute de savoir gouverner, font diversion avec des débats sur des sujets polémiques (35 heures, mariage pour tous, théorie du genre à l’école, déchéance de nationalité, etc.)

    Aujourd’hui, la France est la cible du terrorisme parce que l’Etat s’est soumis à l’autorité des Etats-Unis. Nous avons fait et nous faisons encore la guerre en Libye, en Syrie, au Mali… Plus encore, et à la grande satisfaction de l’Amérique qui, elle, ne subit pas les conséquences de sa politique étrangère, nous accueillons par dizaines de milliers des réfugiés et avec eux les extrémistes qui sèment le chaos en Europe.

  • F-H-R (---.---.---.51) 11 janvier 12:07
    F-H-R

    La France a déjà été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour ses conditions de garde à vue et de détention, mais les élus s’assoient royalement sur les principes de justice, d’équité et de moral. Cela ne fait pas parti de leurs ambitions car les sommations de la CEDH ne représentent aucun enjeu dans leur carrière.

    La devise de la France « Liberté, Egalité, Fraternité », tout comme la Légion d’Honneur, est devenue un sujet quelconque, sans aucun intérêt et propre à susciter la raillerie et la facétie dans les alcôves de la politique.

  • F-H-R (---.---.---.51) 11 janvier 10:20
    F-H-R

    @Fifi Brind_acier

    Non je ne confonds pas.

    Dans les tribunaux de commerce, c’est corruption, magouilles et copinage, particulièrement dans le sud de la France. Les juges sont plus ou moins intéressés dans les affaires.

    Dans les tribunaux administratifs, c’est l’Etat qui défend ses intérêts et lorsqu’il s’agit de recours contre l’administration fiscale, il est clair que l’avancement des juges dépend de leur propension à servir les intérêts de l’Etat. D’ailleurs, si la loi de finance est votée à l’assemble, cela fait longtemps que Bercy, par le biais de la Direction de la Législation Fiscale (DLF), a codifié ses propres règles (LPF) au détriment des contribuables et que les agents de l’administration opposent et imposent systématiquement ces règles au TA, en dépit de tout principe d’équité.

  • F-H-R (---.---.---.51) 11 janvier 09:50
    F-H-R

    Il est très difficile pour un esclave devenu libre de prendre sa vie en main. Partout, après l’abolition de l’esclavage, nombre d’esclaves sont resté au service de leur maître.

    L’Etat français est un esclavagiste, qui permet à l’aristocratie républicaine (les « élus » de toute sorte et autres hauts fonctionnaires) de soumettre, profiter et maltraiter le peuple laborieux.


    Quand on constate que les employés d’une société en faillite vont se plaindre auprès de l’Etat du plan de licenciement, en espérant naïvement que le ministre de l’Economie et du Redressement productif  va les aider, alors que c’est précisément l’Etat qui est responsable de la situation dans laquelle ils se trouvent ; ou que les citoyens (enfumés par les médias) approuvent l’Etat dans sa volonté d’intervenir résolument dans la guerre contre l’extrémisme, alors l’Etat est responsable des attentats commis en France à cause précisément de son initiative injustifiée de suivre a priori l’Amérique dans une guerre qui ne les concerne pas ; on comprend que les Français ne sont pas prêts à se libérer de leur maitre et vivre leur Liberté.


    Le rôle de l’Etat est de servir et protéger le citoyen, de l’aider dans ses démarches et de prévenir ou sanctionner tout abus dont il pourrait être victime de la part de personnes ou organisations mal intentionnées.

    Au lieu de cela et sous le prétexte fallacieux de jouer son rôle, il impose son autorité omnipotente à ses propres fins de domination et de captation des richesses. Il n’y a qu’à écouter E. Valls et sont leitmotive de restauration de l’autorité de l’Etat. C’est à vomir !


    En France, on ne peut pas lever le petit doigt pour créer son petit business, aussi simple et élémentaire qu’il soit, sans que l’administration et le fisc nous tombe dessus comme la misère sur le monde. On préfère indemniser des chômeurs sous contrôle, en fustigeant les « patrons », plutôt que de laisser vivre les gens qui ont envie de s’en sortit par leurs propres moyens.







Palmarès



Agoravox.tv