Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

F-H-R

F-H-R

Humaniste avant tout, je n’adhère à aucun parti politique ni à aucune religion. L’égoïsme, la vanité et l’injustice gangrènent les systèmes politiques, économiques et sociaux. Je me joins à ceux qui les dénoncent.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 239 74
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0




Derniers commentaires

  • F-H-R (---.---.---.25) 25 août 2014 23:15
    F-H-R

    @ alinea

    Vous ne confondriez pas avec les hippies ?
    Les « Indignés », revendiquent la vraie démocratie. Celle dont parle Mélenchon dans son discours dont vous avez posté le lien.
    Ils sont issus de toutes les classes, tous les milieux politiques. Vous, vous faites référence à la « gauche »… Mais qu’est-ce que cela veut dire la « gauche » pour vous ?
    Etes-vous sectaire ? Le mouvement que vous soutenez, auquel vous adhérez, s’adresse-t-il à une certaine catégorie de citoyens ?
    Les ouvriers, qui votent FdG ou FN, sont-ils de « droite » ou de « gauche » ?
    De quel bord sont les patrons de PME ? Ceux qui n’ont pas peur de faire de l’argent et qui s’investissent dans le social, sont-ils de « droite » ou de « gauche » ?

    La démocratie n’a pas plus de couleur que de frontière pour ceux qui croient en elle.

    La France est pétrie de sectarisme, de corporatisme et de chapelles. Tant que vous discriminerez les porteurs d’idées en fonction de leur pseudo-appartenance politique dans la représentation actuelle de l’hémicycle du Palais Bourbon, vous resterez entre vous, confiné dans votre parti… de « gauche ».

  • F-H-R (---.---.---.25) 25 août 2014 19:16
    F-H-R

    @ alinea

    C’est de la provocation ?

    Ce que je cherche, c’est du sang neuf. Des gens qui ne se sont pas associés ou acoquiné avec ceux qui ont méprisé le peuple, à commencer par Mitterrand (que Mélenchon a suivi) et à finir par Sarkozy.
    D’autre, aujourd’hui, proposent dans leur mouvement la démocratie participative. Ce sont des citoyens ordinaires, des gens qui travaillent, qui vivent les contraintes de la vie quotidienne… Ils n’ont pas attendu Mélenchon pour proposer d’en finir avec le système et d’instaurer une vraie démocratie.
    Les « Indignés » dont on a parlé au moment des dernières élections (2012), continuent de s’organiser. Pourquoi Mélenchon ne va-t-il pas les rejoindre ? Pourquoi ne s’adresse-t-il pas ou du moins ne fait-il pas allusion à cette mouvance que personne ne peut ignorer ?
    Fédérer le peuple c’est aussi s’intéresser à d’autres mouvements qui ont les mêmes buts, la même volonté de rendre le pouvoir au peuple. C’est aussi abandonner une étiquette « gauche » ou « droite » car ceux qui veulent reprendre leur destin en main, peuvent être de droite comme de gauche. Le socialisme, dans l’acception noble du terme, n’est l’apanage ni de la droite ni de la gauche, à l’instar de l’économie saine.

    Vous-même, vous êtes-vous intéressé à ces autres mouvements, avez-vous suggéré, puisque vous semblez très investi, des travaux collaboratifs ?

  • F-H-R (---.---.---.25) 25 août 2014 17:25
    F-H-R

    Oui, sa non candidature peut apporter du crédit à sa personne.
    Mais alors, comment peut-il être garant de ce qu’il avance s’il ne cherche aucunement à s’imposer au sein d’une mouvance.
    Ou alors… Poutine a bien laissez sa place un temps pour revenir ensuite en force…

  • F-H-R (---.---.---.25) 25 août 2014 17:05
    F-H-R

    Ok.
    Mais attention au mimétisme… ça peut nuire à la santé intellectuelle.

  • F-H-R (---.---.---.25) 25 août 2014 17:04
    F-H-R

    @ alinea

    Un vrai one-man-show !
    Mélenchon a raté sa carrière d’amuseur public.

    Il sait aussi caresser l’auditoire dans le sens du poil (les Français sont intelligents, justes, charitables, etc.), les politiciens sont imbus de leur personne et prennent les citoyens pour des demeurés. Il stimule le chauvinisme du Français…

    Son discours est très démagogique (international, économie, écologie, politique …). Que des propos auxquels toute personne normalement constituée ne peut que souscrire.

    Finalement, il exhorte le peuple à se fédérer pour son propre compte, il cite l’Espagne, dont, à mon sens, le peuple est aujourd’hui infiniment plus éveillé démocratiquement que nous.

    Bref, il propose la démocratie que la majorité d’entre nous (il me semble) attend.

    Mais vous y croyez vraiment venant d’un ex-cacique du PS, qui plus est, comme le rappelle non667, est franc-maçon ?







Palmarès



Agoravox.tv