Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

F-H-R

F-H-R

Humaniste avant tout, je n’adhère à aucun parti politique ni à aucune religion. L’égoïsme, la vanité et l’injustice gangrènent les systèmes politiques, économiques et sociaux. Je me joins à ceux qui les dénoncent.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 239 74
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0




Derniers commentaires

  • F-H-R (---.---.---.25) 19 août 2014 16:36
    F-H-R

    @ chanteclair
    Vous avez raison et il faut aller voir ailleurs que dans les partis bien connus, ce qui peut remplacer la sphère politique actuelle. Par exemple, sur agoravox, certains font la publicité de leur mouvement.

    @ Garance
    Vous n’y allez pas de main morte ! J’espère que vous ferez des émules.

  • F-H-R (---.---.---.25) 19 août 2014 16:20
    F-H-R

    Bien dit !

  • F-H-R (---.---.---.25) 19 août 2014 16:17
    F-H-R

    Je retiens la conclusion.
    L’UMP et le PS doivent disparaitre, de même que tous les partis qui abritent des mafieux à leur tête (énarques et politicards anciennement affiliés à l’UMP ou au PS).
    Nous avons la chance, en France, d’avoir des hommes et des femmes qui se battent pour changer la politique. Ils se regroupent (parfois en petit parti) ou militent pour la démocratie.
    Malheureusement, il y a encore beaucoup trop de Français avec des œillères, qui ne jurent que par l’UMP, le PS ou autres partis installés démagogues, pour que cela change.
    Il y a surtout du corporatisme, et une absence total du sens de l’intérêt général.
    Avant que chacun prenne la peine de regarder, de critiquer et d’enrichir ce que d’autres proposent comme alternative à l’oligarchie actuelle, beaucoup d’eau passera sous les ponts.

  • F-H-R (---.---.---.25) 18 août 2014 19:33
    F-H-R

    @ epicure

    Je pense que vous réfléchissez à l’envers.
    A vous lire, on a l’impression que l’Etat détient, comme par magie, un trésor inépuisable et qu’il est la solution à tous les maux.
    Je suis sidéré par vos réflexions.
    Redescendez sur terre ! Voyez qu’il y a des gens qui triment et ne s’en sortent pas à cause précisément de l’Etat qui décide et dépense n’importe comment.
    Comme il est rassurant d’être fonctionnaire en ces périodes de crise. Comme il est facile de critiquer ceux qui demandent une meilleure gestion de l’argent public, quand on est sûr de ne pas se retrouver un jour face à des dettes que l’administration fiscale veut ignorer pour continuer de collecter l’impôt.
    Pensez « équité » avant « sauvegarde de mes intérêts » et arrêtez de croire que Mitterrand le fourbe, le mégalomane, le vaniteux, l’egocentrique, et sa lignée représentent la panacée.

  • F-H-R (---.---.---.25) 18 août 2014 18:50
    F-H-R

    Les entreprises qui ont créées des emplois ont été les grandes entreprises. Compte-tenu de leurs effectifs importants, la création de postes supplémentaires ne les a pas affectées et elles l’ont fait pour bénéficier des primes et avantages associés prévus par la loi Aubry.
    En tout état de cause, après la loi Aubry, non seulement il y a eu une augmentation des faillites mais également une hausse du chômage. C’est dire que, non seulement seules les grandes entreprises ont bénéficiées de la loi en embauchant, mais encore le chômage a augmenté malgré tout.

    Vous écrivez :
    « Et plus de fonctionnaires c’est aussi  : moins de chômeurs, plus de cotisations sociales, plus de consommation, des impôts sur leurs salaires et leur consommation etc.... »
    Avez-vous conscience que les fonctionnaires ne « fabriquent » pas d’argent ? Leur salaire vient de l’Etat, donc des impôts sur les plus-values financières réalisées par les entreprises.
    Lorsqu’un contribuable salarié du privé paye des impôts, il le fait avec son salaire qui est une partie de la plus-value financière réalisée par l’entreprise et à laquelle il a participé. Lorsqu’un fonctionnaire paye des impôts, il le fait avec les impôts que les contribuables ont payés et qui lui ont permis d’avoir un salaire. Idem pour la consommation. Idem pour les cotisations sociales. D’ailleurs, je trouve adhérant que les fonctionnaires payent des impôts sur leur salaire étant donné que leur salaire est une partie de l’impôt.
    Par ailleurs, si tout le monde était fonctionnaire, qui réaliserait les plus-values ? Qui ramènerait l’argent pour payer les salaires de tous ? Qui pourrait consommer ? Etc… Voilà un cercle vicieux.
    C’est comme dans une entreprise, les administratif sont nécessaires à l’organisation et à gestion mais s’ils sont trop nombreux, l’entreprise aura plus de charges que de revenus. C’est tellement simple à comprendre et cela a tant de fois été expliqué que je me demande comment on peut encore défendre l’idée d’une surpopulation de fonctionnaires.
    Les chômeurs sont aussi une charge, à cette différence que leurs allocations sont limitées et qu’ils galère souvent à trouver un emploi.
    Réduire le nombre de fonctionnaires ne veux pas dire les mettre au chômage. Il suffit de renouveler les postes en fonction des réels besoins lorsqu’il y a des départs à la retraite.
    Plus il y aura de charge pour l’Etat, plus le secteur privé sera taxé et imposé pour permettre à tout le monde d’avoir un revenu. Le jour où l’effectif des fonctionnaires dépassera un certain seuil, vous allez bien pleurer.

    Quant à Sarkozy, on sait dans quel état il a mis les finances publiques. Il n’est pas plus un exemple que Hollande et sa clique. Car le déficit public n’est pas qu’une question de coût des fonctionnaires.







Palmarès



Agoravox.tv