• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

fabien

fabien

Technicien reconverti dans le monde de l’éducation, je me passionne pour tout ce qui touche au savoir, à l’apprentissage, mais aussi à la philosophie, à l’histoire des religions et aux cultures humaines.
Plus vraiment jeune, pas vraiment vieux, je quitte l’âge des possibles pour aborder l’âge de raison :

Ô rage de dent,
Ô désespoir belle hélène...

Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 58 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • fabien fabien 4 septembre 2008 13:52

    Un article intéressant. Mais il est évident qu’aucune information télévisuelle n’est vraiment pertinente...
    La question serait de savoir si l’état gagne toujours beaucoup d’argent en taxant la cigarette et à quoi sert-il...



  • fabien fabien 13 août 2008 12:25

    Drôle d’article...
    Quelques erreurs :
    Eisenstein est bien mort, donc il ne doit plus enseigner à l’école russe de cinématographie depuis environ... 60 ans ! A moins que son spectre ne hante les couloirs de cette école en souffant aux apprentis mangeurs de pellicule quelques comptines russes en guise d’inspiration.
    A Angers, le festival de cinéma est le festival Premiers Plans.
    Phrase : Après un concours européen sponsorisé par NISI-MASA (association européenne pour les jeunes cinéastes), il finit deuxième français avec un script original et participera à un master de réécriture de scénario ayant eu lieu à Angers pour le Festival premier plan.

    Petit problème : participera futur
    ayant eu lieu temps surcomposé exprimant le passé.
    Souci de cohérence dans cette phrase...
    Ingénieur du son de première qualité... La première qualité est attribuée, le plus souvent, aux produits comestibles.


    De plus, si ce sont de vrais étudiants européens, ils partiront fin septembre et arriveront donc fin novembre.
    C’est une rentrée tradive pour une poursuite d’étude !



    Quelques précisions seraient bienvenues : Pourquoi écrivez vous sur cette personne ? est-ce un ami, une connaissance, le reliquat d’un exercice de deug ?
    Ce ciné train, quel en est l’origine ?
    On a droit au programme détaillé (dont on se fout) mais pas à la génèse, à l’explication, aux motivations qui ont poussé la fondation culturelle européenne à financer ce projet.
    18 jeunes qui parcourent la russie, pour faire joujou avec la pellicule, très bien.
    Enfin, je n’ai pas très bien compris leur idée d’un retour folkorique. Le financent-ils ou est-ce compris dans le concours ?


    Article intéressant mais incomplet...

    Pouvez vous le compléter ?



  • fabien fabien 6 juillet 2008 12:24

    Sur le fond, vous avez raison, mais sur la forme, mon dieu, que de fautes d’orthographe !

     "le pris ! du pétrole...
     désertification casée
    île de Pâques
    société soumise à un bouleversement..."

    J’arrête là, je suis votre argumentaire mais je suis un peu surpris par de telles fautes.

    Quand à l’égoïsme fondamental de l’être humain, c’est un problème quotidien. Il est essentiel mais difficile d’en sortir, hélàs.



  • fabien fabien 14 mai 2008 13:40

    J’aime bien cette émission, mais il faut avouer que le champion qui vient de se faire remplacer a été largement favorisé par la production.

    Très cultivé, son arrogance au fil des semaines grandissait comme les questionnaires qu’on lui proposait se simplifaient. Bref, de prof cultivé, il est passé à sale con prétentieux gagnant sans difficulté. Mais une petite magouille télévisuelle sera toujours plus agréable qu’une bouffonnerie présidentielle...

    PS : Il est étonnant que cela fasse l’objet d’un article !

     



  • fabien fabien 12 avril 2008 12:03

    J’avoue que je suis curieux ; il est évident que vous vous intéressez avec sans doute autant de passion que moi à l’éducation.

    Pourquoi dites-vous que les mots n’ont pas de sens pour moi ? Parce que je taxe une partie des enseignants d’irresponsables et que le sens vous paraît démesuré, outrancier, mal calibré, indécent ?

    Je ne retire pas ce mot. Je peux revenir dessus pour en justifier l’emploi :

    rresponsable, adjectif   Sens 1 Qui nest pas, au regard de la loi, responsable de ses actes. Anglais irresponsible Sens 2 Qui nassume pas ses responsabilités.

     

     

    Or, si l’on passe sur le sens 1 qui réduit l’enseignant au cadre d’une société décomposée, malade, bilieuse, il nous reste à définir clairement quelles sont les responsabilités véritables de l’enseignant.

    N’y a-t-il pas, au-delà de la transmission du savoir, un intérêt plus vaste à enseigner ?

    N’est-ce pas aussi de s’interroger sur soi, sur l’état du monde, sur le sens de ses actions ?

    Sans cela, ne sommes nous pas que de simples machines, répétant ce que l’on a appris, sans en questionner la vérité ?

    N’y a t il pas, dans la charge de l’enseignant, une subtilité de perception à mettre au service de son art ?

    Parce qu’un homme qui travaille avec passion est un artiste, peut-être.

    Et qu’en aimant ce qu’il fait, il ne peut accepter de compromis. Il agit, il cherche, jusqu’à ce qu’il trouve.

    Je n’ai pas trouvé cet enseignement juste, sain, entier. Alors je cherche.

    Avez vous lu Krishnamurti, avez vous ressenti cette passion pour une transmission plus profonde, plus juste, ne se limitant pas à des connaissances mécaniques ?

    fabgo49@yahoo.fr

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès