• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Kowalsky

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Fanfan-la-tulipe 25 avril 2007 20:54

    Si la gauche veut un jour gagner les élections, il va falloir qu’elle accepte de regarder certaines réalités en face et qu’elle commence à y chercher des solutions, au lieu de les nier sous son bon vieux discours bien pensant : « Les différences sont notre richesse ».

    Pendant des décennies, la gauche a nié en bloc les atrocités des régimes communistes. Toute l’intelligentsia française a défendu les dictatures communistes, jusque dans les années 80, justifiant l’injustifiable, niant des faits, salissant souvent les personnes qui dénonçaient ces régimes. Je m’en souviens très bien, quand j’avais 18 ans je croyais et j’affirmais que l’URSS c’était beaucoup mieux que les USA, qui étaient les responsables de tous les maux de la planète, avec le Chili et l’Afrique du Sud, seules mauvaises dictatures. C’était comme une religion : ce qui était de gauche était forcément bien, de droite forcément dégueulasse. Aujourd’hui encore en écoutant la campagne, j’ai pu constater à quel point l’attachement à la gauche ou à la droite est avant tout affectif, et comme ces 2 mots ou concepts trop simples empêchent souvent les gens de réfléchir ou simplement d’écouter les arguments du camp d’en face.

    Aujourd’hui les dictatures communistes se sont effondrées, et la gauche française peut enfin échapper à la tentation totalitaire. Mais il reste un aveuglement, des dogmes suivis religieusement et sur lesquels la gauche ne veut pas ouvrir les yeux. Ils sont liés aux différents peuples et cultures du monde. Le discours politiquement correct de la gauche (et de pratiquement tout le monde en fait), c’est que toutes les cultures se valent et que les différences culturelles n’apportent que richesse et bienfaits. Avec toutefois un bémol pour la culture européenne et occidentale, que l’on se doit de villipender haut et fort en public, en louant au contraire toutes les autres pour leur infinie sagesse. Dans ce contexte, toute personne se plaignant de l’immigration est un vieux con, dominé par la peur et par l’ignorance. C’est le ton donné par la lettre ouverte à la vieille dame. Celui qui vote pour Sarkozy est forcément vieux, ignorant, peureux et haineux des autres parce qu’au fond il ne les connaît pas. Heureusement, les jeunes banlieusards d’origine africaine eux sont beaucoup plus éduqués et vont sauver notre démocratie. C’est assez étonnant, car dans leurs pays d’origine, la démocratie a bien du mal à se frayer un chemin.

    Il y a une réalité toute simple et que l’on ne veut pas reconnaître. Aujourd’hui, les valeurs démocratiques, le respect des autres et en particulier des plus faibles (femmes, enfants, pauvres, handicapés, minorités ethniques,...), le respect de la loi, des règles ou des accords passés, de la parole donnée, le respect du bien public, la recherche de la vérité à travers le débat d’idées, qui permet le développement de la pensée scientifique plutôt que les croyances religieuses, la liberté d’expression, etcetera, toutes ces valeurs ne sont développées nulle part ailleurs plus qu’en occident.

    Et personne ne dit que c’est dû à la race, à la couleur de la peau ou à un quelconque facteur génétique. Il est évident pour tout le monde qu’il s’agit d’un état de développement d’une société, qui s’est fait sur des siècles ou même des millénaires, en passant par une étape d’accès à une culture scientifique, un développement technologique et économique, et des valeurs philosophiques et éthiques, dont certaines ne se sont imposées dans nos sociétés qu’au cours du dernier siècle.

    Il va de soi que rien de comparable n’a été développé dans les cultures africaines et arabo-musulmanes, pour ne citer que les 2 groupes d’immigrants principaux en France, même s’il est de bon ton d’affirmer le contraire.

    Cependant, il est presqu’impossible d’affirmer cela en public. Vous imaginez quelqu’un qui dise cela à la télé. On le taxerait de pauvre raciste attardé et on lui collerait peut-être même un procès ! Les occidentaux sont donc condamnés à feindre l’admiration devant toute culture étrangère à la leur, ou tout au moins à la boucler lorsqu’ils n’approuvent pas certains traits de ces cultures. Et en aucun cas dire que nous pourrions apprendre quelque chose aux immigrants qui viennent chez nous. Quel horrible paternalisme. Non, nous avons juste le droit et le devoir de nous agenouiller, demander pardon d’être blanc et donc colonisateurs, exploiteurs et affameurs, et d’essayer d’apprendre d’eux. On pourrait bien sûr se demander pourquoi leur pays marchent si mal, au point qu’ils en sont contraints de s’exiler souvent au péril de leur vie, mais la gauche bien pensante a une réponse à cela. C’est à cause des gouvernements et autres multinationales.

    Tant que l’on restera dans ce discours mensonger, et qu’on insultera les personnes qui expriment légitimement leur mécontentement et se plaignent des comportements de certains groupes d’immigrants, on ne permettra pas l’intégration à ces groupes aux valeurs occidentales citées plus haut, en leur permettant de se voir en éternelles victimes d’attaques racistes et xénophobes. C’est tellement plus commode, qu’on ne vous aime pas d’accuser les autres de méchanceté, pluôt que de se remettre en cause. Et par réaction on fera aussi le jeu de l’extrême droite.

    La gauche avec son discours lénifiant a une lourde responsabilité dans la degradation actuelle de certains relations sociales. Je doute qu’elle puisse remporter une élection en France si elle refuse d’ouvrir les yeux sur certaines réalités de la société française actuelle et si elle continue à fustiger ses adversaires politiques de fachos et de vieux cons.







Palmarès