• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fanny

Ingénieur retraité

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2015
  • Modérateur depuis le 28/04/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 320 199
1 mois 2 30 155
5 jours 1 6 13
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires


  • Fanny 22 avril 18:14

    @Jean nemare

    Vous savez, ces histoires d’emploi fictif et de costards me laissent froid. Je devrais en avoir honte au vu des campagnes médiatiques, même pas. Je suis pourtant assez scrupuleux dans ma vie personnelle. Il est vrai que je n’ai pas beaucoup de tentations, à part jouer à l’Euromillions : Jésus Christ en tiendra compte à l’heure du jugement dernier, en m’accordant je pense tout juste la moyenne au plan moral car je n’ai aucun mérite à ce sujet.

    Fillon est un politicien classique, qui doit travailler 70 h par semaine, et mettre à contribution son entourage pour toutes sortes de tâches annexes. Ces politiques, ce sont des passionnés qui consacrent leur vie à leur passion (et entrainent leur entourage immédiat). Fillon a commis une grosse faute avec ces emplois fictifs, mais c’est d’abord une faute politique, avant d’être une faute morale. Et c’est bien plus grave, car cela jette le doute sur son intelligence et sa lucidité, compte tenu de l’emploi qu’il brigue.

    Fillon ne fait pas partie des riches. Les millions ne volent pas autour de lui, comme autour de certain candidat à cette élection, qui traite de dossiers économiques sensibles au gouvernement avant de voir les parties qu’il a favorisées lui renvoyer l’ascenseur, sous forme médiatique ou autre. C’est d’une toute autre ampleur que les petites affaires à Fillon.


    NB : je ne fais pas campagne pour Fillon


  • Fanny 22 avril 15:30

    @velosolex
    « J’adore autant récupérer de vieilles bécanes et les restaurer ( petite digression). »

    A ce propos, j’ai le projet de restaurer une Yamaha SR500, qui m’a propulsé au boulot durant des années. Je tarde à m’y mettre.

    Si vous avez quelques conseils ...


  • Fanny 22 avril 15:01

    @Nicole Cheverney

    Votre vision des USA rejoint celle de George W. Bush. Celle d’une Amérique messianique guidée par la volonté divine. Une vision largement partagée dans l’élite américaine, parmi les évangélistes et les néocons.

    Ma vision, si je puis dire, certes un peu étriquée, est que j’ai pu vivre presque une vie entière sans guerre. Cela, je pense que je le dois pas mal aux USA.

    Après 1989, nous vivons une nouvelle période charnière, où les attributs de puissance se redistribuent. Période dangereuse. Mais aussi une opportunité pour l’Europe de s’affirmer et ainsi tourner la page de l’après-guerre. Asselineau propose une voie. Il y en a d’autres. L’histoire choisira la sienne, qui pourrait être malheureusement le statu quo.


  • Fanny 22 avril 14:43

    @velosolex
    "Ce sont des faits, et il faut éviter de passer d’un mythe à l’autre. On ne doit pas plus notre indépendance aux américains qu’aux russes,"

    Les faits, c’est que l’Armée Rouge a écrasé la Wehrmacht, et que les Américains ont débarqué en France.
    On doit notre indépendance à ces deux faits, donc aux Russes et aux Américains.
    Votre raisonnement est incompréhensible.


  • Fanny 22 avril 13:37

    @izarn

    Je n’ignore pas complètement qu’il y eut une mondialisation fin XIXème, et qu’elle s’est achevée par une guerre mondiale, même si le processus s’est poursuivi entre les deux guerres.

    Mais il se trouve que j’ai travaillé très longtemps dans une multinationale française, et que j’ai vu le processus de la mondialisation actuelle progresser d’année en année : marché français prioritaire (1970), puis marché européen (1980), protection douanière de l’Europe contre les produits d’Asie (fin XXème), protection finalement supprimée (début XXIème), priorité au développement mondial, avec ses délocalisations massives (aujourd’hui). …

    Donc à mes yeux, on peut parler d’une mondialisation d’après guerre et de ses effets sur le tissu industriel français (ce qu’il en reste du moins).







Palmarès