• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fanny

Ingénieur retraité

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2015
  • Modérateur depuis le 28/04/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 352 271
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 50 39 11
1 mois 34 23 11
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires


  • Fanny 20 mai 12:51

    @Elliot

    A vous lire, j’ai l’impression que l’on s’oriente vers une France à deux partis : LREM d’une part, le parti des Complotistes d’autre part.

     

    Je veux dire par là que toute idée qui ne s’inscrirait pas dans le story telling mainstream LREM serait qualifiée de complotiste par les grands médias.

    Faut arrêter avec ces histoires de complots, les gens finissent par comprendre que c’est un procédé de diabolisation sans intérêt.

     

    Pas d’accord, Zemmour n’est pas à la recherche d’infos non vérifiées pour faire le buzz. Il part de faits avérés pour en faire une analyse politique que je trouve pour ma part assez juste dans l’ensemble. Il est un des rares, sinon le seul, à oser toucher au cœur du pouvoir US, à l’Etat profond et à ses composantes. Ses collègues ont tout simplement la trouille (je les comprends, vu le chômage. Zemmour, lui, est protégé par son talent et ses succès de librairie).


  • Fanny 19 mai 18:21

    @Debrief

     

    « Les risques d’un conflit nucléaire ont rarement été aussi élevés. »

    N’étant pas dans le secret des contacts militaires entre USA et Russie (tél. rouge, procédures d’alerte …), je ne puis, avec certitude, vous donner raison. Mais nombre d’indices donnent l’impression que l’on se dirige lentement vers une nouvelle crise de Cuba, à fronts renversés.

    Indépendamment de la volonté des hommes au pouvoir, il y a d’abord la réalité technologique. Les systèmes anti-missiles dont les USA semblent avoir la meilleure maîtrise créent automatiquement un déséquilibre.

    Il y a ensuite la géographie. Les USA peuvent disposer leurs matériels à quelques centaines de km de Saint Petersbourg, avec semble-t-il la possibilité d’armer très rapidement leurs antimissiles de charges nucléaires.

    La possibilité d’une première frappe gagnante, sans réplique possible, est alors une idée qui doit trotter dans des esprits un peu échauffés aux USA et ailleurs.

    Cette opportunité d’une première frappe, couplée à la propagande anti-russe assez dynamique dans les médias occidentaux, crée une situation effectivement assez dangereuse. Un climat de pré-guerre.

    Ce que je ne comprends pas, c’est cette envie de détruire la Russie qui habite certains esprits occidentaux ayant du pouvoir. La Russie n’est plus un empire. Economiquement, la Russie est assez faible. Les seules explications que l’on pourrait imaginer seraient de nature religieuse, donc irrationnelles (détruire le messianisme russe), ou encore l’idée que la Russie se préparerait à envahir l’Europe de l’Est ou les pays baltes. Mais il ne semble pas y avoir côté russe de préparatifs militaires en ce sens.

    En tout cas, ça ne sent pas bon.


  • Fanny 19 mai 17:47

    @erichon
    « La théorie du complot a encore de beaux jours devant elle. »


    Et le trollisme de même.

  • Fanny 19 mai 17:34

    @Buzzcocks

    Proust, Joyce, Céline, Modigliani…

    Ils ont tous raté leur « concours de l’ENA » et se sont sentis rejetés.

    Ensuite, ils nous ont éblouis.


  • Fanny 19 mai 16:30

    @Elliot

    Bon, je constate que vous n’avez pas remarqué l’éléphant qui obstrue le paysage médiatique. Cet éléphant, c’est que les journalistes ne font plus le métier pour lequel ils sont payés. Nombreux sont les Français qui le pensent. Zemmour se distingue de ses collègues : il tente encore de décrypter la réalité, de faire son métier. D’où mon article.

    Donc rien à voir avec les opinions personnelles de Zemmour, ses projections délirantes sur la rémigration (que l’on peut comprendre vu le traumatisme familial subi quand sa famille a été expulsée d’Algérie. Dans son esprit, cette expulsion a eu lieu et donc un tel événement historique ne peut être totalement exclu à l’avenir).

    Quant à rapprocher Zemmour de Céline, c’est pas gentil compte tenu de l’image de Céline, qui lui avait au moins la qualité du génie littéraire pour le sauver. Mais ce n’est pas totalement faux sur un point : Céline avait fait la guerre de 14 et l’avait vécue comme une fin du monde, la fin de la France dans l’horreur absolue de la guerre. Il y a chez Zemmour cette angoisse de la disparition de la France. L’un met en cause une race, l’autre une religion. Quand on croit voir disparaître un être ou une entité que l’on aime infiniment, on en perd parfois la boule. Tout en demeurant un écrivain génial pour l’un, et le meilleur journaliste de France pour l’autre.







Palmarès