• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Farf 20 novembre 2009 13:53

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Mon propos sur la condamnation des Frères était en réaction au passage de ton texte « Doctrine que Tariq Ramadan ne condamne pas » que je cite dans mon premier message. J’y ai vu un écho au « débât » lorsque Caroline Fourest sommait Ramadan de les condamner. Ces sommations de condamner tuent l’analyse critique et fine des sujets traités, et sont une arme de pression intellectuelle.

    Effectivement, les Frères ont coopéré avec les États-Unis un moment durant leur jeunesse, comme beaucoup de mouvements de l’époque. N’oublions pas que durant cette période (1920-195x), des pays arabes étaient encore colonisés par les francais et les britanniques, c’était eux les ennemis, et des Frères aussi. D’ailleurs même Nasser s’est tourné vers les États-Unis lorsqu’il avait besoin d’argent pour financer ses projerts d’infrastructure et de modernisation de l’état. Il ne s’est tourné ensuite vers l’Union Soviétique qu’après le refus américain.

    Concernant le caractère « englobant » de l’Islam, je crois que nous ne sous-entendons pas la même chose derrière ce mot. Je considère pour ma part qu’une conviction (d’origine religieuse ou idéologique, peu importe) ne peut qu’être englobante. Seule importe ensuite sa mise en application et son interaction avec les mises en application des convictions des autres.

    Sinon, merci encore pour cet article, vraiment passionnant. Vivement le prochain smiley



  • Farf 20 novembre 2009 11:06

    Doctrine que Tariq Ramadan ne condamne pas, [...] Doctrine à vocation totalitaire, dans la mesure où elle envisage l’Islam, non comme une simple religion, mais comme un « englobant » devant régenter chacun des aspects de la vie politique, économique et sociale des musulmans... voire des non-musulmans.

    -------

    Il me semble que c’est simpliste de condamner en bloc un courant de pensée. Souvent, il y a à boire et à manger, du bon et du mauvais dans tous les courants de pensée. Il s’agit de faire le tri, être critique et se faconner sa propre vision. Et en ce sens, en regardant le « débât » (de très mauvaise qualité en passant, j’ai eu des maux de tête), Ramadan a précisé que sans condamner, il est critique et n’adhère pas à certains points du manifeste des Frères, tout en leur reconnaissant les efforts faits pour l’éducation des femmes, l’égalité sociale et le combat contre le colonialisme et l’oppression.

    Concernant le caractère « englobant » de l’Islam, c’est le faux argument par excellence. En effet, je pense qu’être « englobant » est le cas de toute religion, idiologie ou vision du monde (libéralisme, communisme, laicisme, etc.). Il en découle toujours des principes sur la manière de vivre et être en société qui influencent (à moins d’être un malade schizophrène) notre comportement en privé et en public.

    S’en suit alors une discussion entre les acteurs sociaux et un vote des lois dans l’espoir de satisfaire tout le monde (hahahaha !) sans opresser personne (re-hahahaha !). C’est ce qui se passe tous les jours lors des conflits sociaux et autres débâts chauds. Et à moins de vouloir une société totalitaire avec des citoyens lobotomisés, ces combats sont un drame que nous devons être heureux de vivre. Le danger survient lorsqu’un des acteurs atteint une puissance suffisante pour imposer par l’oppression (physique ou via lobbying et propagande, peu importe !) sa vision et sa domination sur les autres.



  • Farf 10 novembre 2009 00:37

    Très bon papier introductif et historique, bien écrit, clair et dynamique. Vraiment plaisant à lire. Je regrette les trolls et autres obtus commentateurs incapables de rester dans le sujet, lire l’article sans a priori et remettre en question leurs préjugés.

    Ce travail d’explication historique est essentiel mais incomplet. Comme je vous l’ai dit sur votre premier article, vous évitez de trop vous mouiller, et passez à côté des questions centrales qui intéressent vos potentiels lecteurs : quels sont les valeurs morales de l’Islam, c’est-à-dire l’esprit du Coran et de la Sunna, comment est-ce que cela a été compris au cours du temps et quelles ont été les différentes positions juridiques concernant les questions polémiques (femmes, esclavage, minorités, apostasie, commerce, guerre, mort, sexualité, etc.)



  • Farf 10 novembre 2009 00:35

    Très bon papier introductif et historique, bien écrit, clair et dynamique. Vraiment plaisant à lire. Je regrette les trolls et autres obtus commentateurs incapables de rester dans le sujet, lire l’article sans a priori et remettre en question leurs préjugés.

    Ce travail d’explication historique est essentiel mais incomplet. Comme je vous l’ai dit sur votre premier article, vous évitez de trop vous mouiller, et passez à côté des questions centrales qui intéressent vos potentiels lecteurs : quels sont les valeurs morales de l’Islam, c’est-à-dire l’esprit du Coran et de la Sunna, comment est-ce que cela a été compris au cours du temps et quelles ont été les différentes positions juridiques concernant les questions polémiques (femmes, esclavage, minorités, apostasie, commerce, guerre, mort, sexualité, etc.)



  • Farf 4 novembre 2009 15:01

    Je salue votre effort, c’est une très bonne idée de rédiger cette série d’articles sur l’islam, surtout vue l’ignorance crasse de nos concitoyens sur ce sujet.

    Malheureusement, ce premier article me semble assez léger lacunaire. Le récit historique (rapide !) que vous faite est certes important, mais l’incompréhension et l’ignorance de nos concitoyens concerne les valeurs éthiques de l’islam et ses obligations. Je vous conseillerais de bien mettre en valeur les enseignements que les musulmans eux-même hier et nous tous aujourd’hui pouvons tirer de ces histoires.

    J’avoue que j’aurais eu une préférence pour des articles traitant de points polémiques et leur évolution illustrés via le Coran et la vie des figures emblématiques de l’islam. Et à ce propos, il faudra que je me bouge les fesses pour acheter « Mon intime conviction » de Tariq Ramadan pour voir un peu où il en est sur ces sujets-là.

    Bon courage en tout cas, j’attends avec impatience la suite.







Palmarès