• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

FautPasLeDire

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • FautPasLeDire 23 novembre 2008 21:52

    Il y a 15 ans de cela, quand j’étais sur les bancs de la fac de Médecine, nous étions des étudiants blancs et noirs. On se marrait bien, tous ensemble, jamais eu la moindre altercation entre nous, blancs et noirs.

    A cette époque donc, nos profs parlaient de spécificités physiologiques des gens de race blanche et aussi des gens de race noire. Oui, ils disaient bien RACE noire ou blanche, et personne ne s’est jamais offusqué.
    Donc, à la lecture de cet article, je trouve ceux qui l’écrivent et ceux qui cautionnent ce genre de "polémique" absolument pitoyables, SOS Racisme et cie ne valent pas mieux d’ailleurs.

    Encore dix ans et on ne pourra plus soutenir du regard une personne de couleur (à la limite, même plus regarder une jolie femme dans la rue, ou la caissière du supermarché - OUPS, j’oubliais !! Hôtesse de caisse... J’espère que ne je ne vais pas être condamné pour ségrégation ou dénigrement d’intitulé de poste...).

    Qu’une personne vote FN, je trouve ça super dur à entendre. Mais à la rigueur, chacun fait ce qu’il veut, je m’en fous Royalement (RE-OUPS !! J’ai presque dit Ségo Royal, je vais sûrement être accusé de prise de position politique).

    Ce qui m’inquiète le plus, finalement, c’est qu’il existe un véritable "racisme" au droit d’expression. Et en France, les choses s’aggravent méchamment et la censure guette à chaque coin de rue, un comble, pour un pays qui se revendique ultra-démocratique et une terre d’accueil si souvent citée en exemple. La France a honte de son passé colonial, il faudrait qu’on efface ce passé des livres d’histoire. Négationnisme, révisionnisme, etc. Je n’y comprends décidemment plus rien...



  • FautPasLeDire 29 juillet 2008 11:15

    Bel article de socialo et de 68’ar.
    Sans vos sacro-saintes sources OCDE (je serais vraiment curieux de voir l’envers du décor des ces études), votre pavé indigeste s’effondre comme un château de carte.
    C’est bien connu, la France est le pays le plus productif de l’univers. La preuve, on travaille moins mais on est tellement plus efficaces que les autres... Tout est fermé, je peux appeler partout, y’a personne et SURTOUT, personne pour remplacer celles en vacances ! Avec autant de congés (et vous osez nous comparer aux USA avec leurs 12 jours par an ?), c’est impossible. Allez ! RV en septembre pour une bonne grosse grève-party (ce sera toujours ça de rogné sur le boulot et si ça se trouve, s’il fait bon en septembre, ça compensera le temps miteux des vacances.). Et c’est clair, Sarko nous l’a bien mis dans l’os en faisant bosser ses troupes jusque fin juillet, période de super glandouille il est vrai, les Français se sont fait prendre à leur propre piège. Thibault n’a plus qu’à retourner cirer sa Citroën C6.
    Je soutiens à 300 % Sarkozy, c’est le seul qui a quelque chose dans le pantalon. Mais je ne me fais pas d’illusion, même lui ne parviendra pas à changer les mentalités en si peu de temps. Pas grave, on remettra un socialo, y’en a même un d’extrême gauche qui prônait les 30 heures/semaine aux dernières élections. Pourquoi pas ? On est les plus productifs après tout...



  • FautPasLeDire 3 avril 2008 20:05

    Non, je ne suis pas du tout d’accord. Mais croire que ça n’existe pas est naïf. Avec les moyens numériques, fatalement, y’a des fuites, et tout le monde s’offusque (à juste titre). Mais vous pensiez quoi ? Qu’ils jouaient à la marelle ou qu’ils ne pétaient jamais un câble entre eux, les GI’s ?

    Y’a un type qui s’appelle lepen et qui semble avoir pratiqué la torture en Algérie. C’est scandaleux, certes, mais pourquoi diable serait-ce surprenant ? Le monde de Oui-oui, c’est à la télé, juste avant Star Ac’ et avant Bonne Nuit le Petits. Faudrait donc que ce type (donc lepen) porte à lui tout seul l’horreur de la guerre et de ses pratiques "off" ? Nul doute qu’en sens inverse, les prisonniers occidentaux n’ont pas été ménagés et en ont subi des vertes et des pas mûres.

    Les stars prennent même de la coke... Non, sans blague !

    Alors que ce soit de la violence et de la dévalorisation gratuite, d’accord, l’occident vaut mieux que cela... Je ne suis aucunement révisionniste, négationniste ou partisant extrême droite, mais je ne me fait aucune illusion sur ce qui se trame derrière le rideau ou des méthodes barbares utilisées au quotidien. J’ai horreur du politiquement correct ou de la façon dont les médias tombent des nues lorsque de telles images font surface.



  • FautPasLeDire 3 avril 2008 09:34

    Quelque soit la cause, nul doute qu’il va y avoir un max de grèves estudiantines en avril et mai. C’est vrai quoi. Ca va surtout faire un maximum de ponts et de jours de congés. Quand je vois la tête des meneurs et catalyseurs de grèves (cfr celles en début d’année), dread locks et hygiène douteuse, ce ne sont certainement pas les plus gros bosseurs de la classe. Probablement eux qui arrêterons leur année de fac ou se planterons royalement aux examens car trop "difficiles".

    Donc oui, les grèves recommencent, comme par hasard, à l’approche des ponts et jours fériés (et aujourd’hui jeudi bien-sûr, pas demain c’est vendredi, c’est le WE, on prend le train et on rentre chez soi. On remet ça lundi, ok ?). Espérons que le programme scolaire sera vu en totalité. Quelques étudiants pleurnicheront, comme lors du bac il y a quelques années quand Luc Ferry avait dû se coltiner une grève en fin d’année et que les questions du bac ont justement porté sur la matière supposée vue lors des périodes de manifestations. Y’en a qui sont tombés de haut...

    Que nos jeunes se mêlent surtout de ce qui les regardent, finissent leur année en beauté. Ils auront tout loisir de manifester lorsqu’ils bosseront (enfin).



  • FautPasLeDire 1er avril 2008 12:22

    En tant qu’indépendant, ce que je vois, c’est que la solidarité du système par répartition est complètement foireuse. Non seulement les caisses se vident à vu d’oeil et la France reste bouche-bée devant sans rien faire de radical (et ce ne sont pas les mesurettes envisagées qui vont combler un grouffre croissant lié à l’espérance de vie), mais les salaires de misère dans ce pays font vraiment pâle figure au regard d’autres (Luxembourg p ex) ce qui empêche toute capitalisation personnelle.

    La France a peur de la capitalisation. Peur que certains puissent capitaliser plus que d’autres, peur que certains aient une meilleure retraite que d’autres, peur de la bourse, peur du risque, peur de renoncer à un concept complètement dépassé. C’est pas 41 ans qui devraient-être imposés, mais 45. Et comme 45 ans, c’est inconcevable pour le commun des mortels (41 est déjà de la science-fiction), au 35 heures de surcroît, je me réjouis déjà d’avance de voir la réforme à venir. A croire que les travailleurs n’aiment pas travailler ici. Ben oui quoi, un an de bagne supplémentaire, un enfer... Par compte, pas de problème, à 60 ans, "je" veux pouvoir profiter de la retraite, avec du Viagra et du pouvoir d’achat, mais uniquement pour mon temps libre.

    Serait-il inconcevable de laisser le système de répartition fixé jusqu’à un âge limite au delà duquel tout salarié verrait ses cotisations capitalisées sur des assurance-vies imposées et encadrées par l’état pour une pension future ? Dangereuse, la bourse ? Ce que je vois, c’est que mes assurance-vies perso me font toujours minimum 3 % de rentabilité. Et quand je vois ce qui part dans le pot commun sans fond, je rêve d’un jour pouvoir les placer ailleurs, même à mes risques et périls...

    Ah oui ! Que j’aille en ville à n’importe qu’elle heure de la semaine, toujours des jeunes (et mid-life) aux terrasses, portable à l’oreille. Nul doute qu’à ce moment précis, ils ne remplissent que les caisses des opérateurs téléphoniques. J’espère juste que ces jeunes n’oseront jamais prétendre à une retraite "bien méritée" à 60 ans, retraite par répartition bien sûr, au nom de la solidarité.







Palmarès