• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Félix

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Félix 4 juillet 2009 12:42

    Hitler n’était pas végétarien, et quand bien meêm l’aurait-il été, cela fait- il des végétariens des nazis ?

    Staline ne l’était pas. Bokassa non plus.Franco non plus.
    Pol pot ? Salazar ? Mao ?
    Si Lepen dit qu’il pleut eu qu’il pleut devons vous dire que le soleil brille sous peine de passer pour des lépénistes ??
    hitler, n’était pas végétarien, et n’avait aucune empathie pour les animaux.
    Je cous signale qu’il a fit euthanasiezr les animaux appartenants aux juifs .


  • Félix 4 juillet 2009 12:37

    Tout d’abord, je vous informe qu’Adorno n’a pas écrit cette phrase.. Vous pouvez vérifier dans « Minima Moralia » . 

    Mengele ne comparait même pas les juifs à des cochons ; ils étaient de la vermine.
    Le monde entier a été saisi d’effroi ( à juste titre) quand il a su ce qu’il avait commis pour le « bien de l’humanité » et pour faire avancer la science.. Quand Mengele avait terminé ses expérimentations, il rentrait chez lui, et se montrait être un homme raffiné, cultivé ..
    Pourquoi le monde n’est pas saisi d’efroi envers ceux qui font subir les pires tortures aux animaux, jour et nuit , à chaque seconde, partout dans le monde au nom de la science, du commerce, du fric, du pouvoir et de la cruauté ordinaire ??
    Parce que ce ne sont « QUE » des animaux ! Dès l’instant où l’on dit « ne sont que » tout devient possible. C’est le droit du plus fort qui fait loi. Alors oui, nous qui avons tout pouvoir sur des êtres vivants qui ne peuvent s’opposer, nous avons le devoir moral de les protéger, et non de les torturer, de les utiliser et de les manger .
    Un philosophe , Bertrand Vergely, a dit : On ne doit pas donner la souffrance à quelqu’un pour l’enlever à quelqu’un d’autre« . On ne saurait mieux dire. Alors que les expériences sur les animaux soient fiables ou pas, ne change rien à l’infamie . Que les humains se débrouillent avec des humains consentants, si ils veulent tester les médicaments, faire de la recherche fondamentale, et tester les armes bactériologiques .
    Kundera a écrit ceci dans l’insoutenable »légèreté de l’être" :<...La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force.Le véritable test moral de l’humanité(le plus radical qui se situe à un niveau si profond qu’il échappe à notre regard),ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci:les animaux.Et c’est ici que s’est produite la faillite fondamentale de l’homme,si fondamentale que toutes les autres en découlent ....>






Palmarès