• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ferdinand

Ferdinand

25ans. Etudiant en maitrise de droit. Révolté du monde qui m'entoure, irrité par le bling-bling et les people, nostalgique du Général et de VGE, blasé par la bêtise, l'inculture de masse, le racisme, les fachos de gauche, les connards de droite.
Peu révolutionnaire. Pas "Indigné", pas résigné non plus. Un crédo : doutez, pensez.

Tableau de bord

  • Premier article le 29/04/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 21 123
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Ferdinand Ferdinand 21 juillet 2009 19:14

    Mais non, mais non ! Rien ne s’effondrera ! Il n’y a pas de signes annonciateurs !
    J’aime l’histoire, Monté Cristo, car on me l’a inculquée comme l’une des valeurs fondamentales de l’Humanité, dès tout petit, entre autres valeurs, et je peux (ré)affirmer que des conjonctures comme celle-ci, il y en a eu par le passé, et rien ne s’est effondré !

    Quant à la religion, elle n’est pas dangereuse, ce qui est dangereux, c’est ce que les hommes en font. Leur interprétation.
    Néanmoins, c’est quelque chose qui ne disparaitra jamais, j’en mets ma main au feu !


  • Ferdinand Ferdinand 21 juillet 2009 16:21

    Et bien ! quel pessimisme !
    Bon, il est temps, je crois de sortir du monde des Bisounours : la société ne s’effondrera pas ! Elle est trop bien ancrée (le capitalisme est la depuis le Moyen-Age). Elle a subi des crises comme en 1896 ou 1929 mais s’en remettra, elle s’est même remise de la Révolution et de l’Empire !
    Cessez de faire peur à la masse avec vos « signes annonciateurs » ! En quoi une épidémie peut-elle amener à la fin d’une société ? Ou un ouragan ? Ce sont des phénomènes qui peuvent arriver ! Le grand incendie de Londres ou celui de San Fransisco en 1906 n’ont rien changé, de même que l’épidémie du SIDA n’a pas changé notre société, messieurs.
    Ayons confiance dans le capitalisme, depuis le Moyen-Age il protège nos sociétés.

    Je parle évidemment du bon capitalisme, celui des fonctions régaliennes d’un Etat, celui qui permet la sécurité des échanges, je ne parle pas du LIBERALISME perverti (qu’on a tendance à confondre), et de ceux qui s’y accrochent, comme notre abruti de président et quelques uns de ses semblables.
    La société a seulement besoin d’une purge, d’une désinfection de ce qui l’a pourrie.

    Je voudrais aussi préciser, puisque m’étant penché sur le cas l’Iran dans mes études (et ayant des amis iraniens), et que vous l’évoquez au début de votre article : le soulèvement iranien (ou ce qui l’en reste) ne peut ABSOLUMENT PAS être comparé a la Grèce ou autre, bien au contraire : les iraniens luttent, cher monsieur, pour avoir ce que nous avons, nous ! Pour vivre comme nous, qui nous plaignons.
    De toute façon, tout ce que sait faire l’occidental, et surtout le français, c’est se plaindre ! Demandez aux peuples africains s’ils ne voudraient pas en bénéficier, de notre capitalisme !
    Ah, si ! les français savent faire autre chose ! la sacro-sainte Révolution, chère à nos yeux !
    1789,1830, 1848, 1871 ! Faut-il forcément tout foutre par terre pour changer les choses ??? Non, je ne crois pas, il suffit déjà de mieux voter en 2012 et débouter le nain à talonettes qui nous dirige, et nous verrons !
    Enfin, arrêtez de vous croire victimes d’une conspiration mondiale ou proches de la fin du monde ! Quel âge avez vous donc pour ne plus croire en rien et ne plus avoir d’espoirs ?
    Si l’homme se bouge (sans forcément faire une révolution, démolir notre système), nous arriverons, avec du temps et de bons politiques (comme en Allemagne ou les pays Scandinaves) à gérer la crise, et le climat, qui demeure, aujourd’hui, avec la misère du continent AFricain, les SEULES VERITABLES inquiétudes que nous devons régler de toute urgence.

    PS. Monté Cristo.... que vient foutre la religion dans vos craintes ? Elle n’a aucun rôle dans les crises qui nous touchent, et constitue une identité pour beaucoup d’entre nous, de même que l’appartenance à une nationnalité (ou à l"Europe). Les tentatives d’anéantissement de la religion à la Révolution ou plus tard au XIX et au début du XXème siècle, ont échoué. Elles sont bien là, et ne gênent personne, du moment que, bien sûr, elles ne vont pas contre la laïcité, qui est nécéssaire.
    Voila, que de nuances et de concessions peut-on apporter à vos propos.

    Bien cordialement,

    Ferdinand G-J


  • Ferdinand Ferdinand 18 juillet 2009 14:05

    Je viens de lire le post de Bob, et je dois dire qu’il exprime très bien ce que j’aurais aimé dire... Je suis totalement d’accord, surtout après m’etre fait agresser quatre fois (pour mon portefeuille, pour ma voiture, pour une clope, et pour mon portable, qu’ils sont eu, d’ailleurs...).
    Ceux là profitent du système et ne rêvent que d’argent facile et de violence, dans un monde où ils sont les maîtres ! Ceux là ne se révolteront pas, ne rêvent pas d’une famille ou d’un travail, et vous voient, je suis désolé de vous le dire, de la même manière que moi ou même posteriori : des bourges bobo intellos qui ne les comprendront jamais !
    Le seul souci, c’est qu’il futsauver les autres, ceux qui subissent, ceux qui essaient de s’en sortir, et ils sont nombreux ! Il faut aider ceux la. Après, que faire des délinquants dont nous parlions.... ? je n’ai pas de solution...


  • Ferdinand Ferdinand 18 juillet 2009 13:56

    Cher posteriori, si vous avez lu mon article, il se trouve que je vomis l’UMP et que par conséquent, non, je n’y aurai pas ma carte !
    Ensuite, un petit éclaircissement : je n’insulte pas ces jeunes qui sont morts dans des conditions dramatiques, mais je veux juste qu’on soit honnête, c’est par leur faute qu’il ont disparu... Comme ces deux jeunes l’an dernier, qui roulant sur une moto à 70km/h sans casque, heurtent une voiture de police et se tuent... La faute à qui ? J’aimerais juste que l’on arrête un instant de diaboliser la police, nous vivons, certes, dans la France Sarkozyste que nous haïssons, mais notre pays n’a tout de même pas le attributs d’ un Etat fasciste, notre police n’est pas a police soviétique ou iranienne, nous sommes un pas européen, et s’il est vrai que notre police nationale compte quelques « cowboys » qui veulent se la jouer, il ne faut pas stigmatiser cette institution qui est avant tout là pour nous protéger.
    De toute façon, si le gouvernement agissait pour régler le problème de ces cités (j’entends détruire tout ça et reloger ces gens das des conditions décentes, et pas, comme certains vont m’accuser, les « kärcheriser »), nous n’aurions plus besoin d’avoir ce genre de débat.
    Ensuite, cher posteriori, oui, je suis tendance monarchiste, rabattu sur le gaullisme puisque les partis monarchistes n’existent plus (vous comprendrez donc ma haine pour l’UMP beauf et bling-bling), et oui, je fête la prise de la Bastille, car j’épouse les idées des « constitutionnels » de 1789 emmenés par Mme de Staël et Mathieu de Montmorency, voulant rompre avec l’absolutisme de l’Ancien Régime, en instituant la démocratie et une Constitution respectants les droits et devoirs des citoyens, séparant le pouvoir entre gouvernement, parlement et justice (même si de l’avis de Montesquieu, la justice n’est pas réellement un troisième pouvoir), mais en gardant à la tête de l’Etat, un Roi, dont le règne est millénaire et garant de la continuité de l’Etat.
    En bref, un mélange de Constitution de 1791 et de 1958 (qui, il faut le dire, a été grandement établie par le Général De Gaulle et Debré.)
    A tous les autres que j’ai lus, parlant d’une Révolution prochaine, balayant NOTRE classe (car nous appartenons à la même classe), je n’y crois pas, le français étant aujourd’hui trop bien installé dans son confor, cela relève aujourd’hui, de l’utopie, de même que voir un Roi se rasseoir un jour sur letrône de France, j’en convient ! D’ici là que les choses changent, essayons d’éviter l’UMP aux prochain rendez-vous de 2012...


  • Ferdinand Ferdinand 17 juillet 2009 19:42

    Il est vrai, Lapa, que l’on fête en réalité le 14 juillet 1790, la Fête de la Fédération, où Louis XVI est apparu (certes, quelque peu forcé) avec la cocarde au chapeau et a reconnu la Révolution.
    Quant au reste, bien sûr la Révolution n’a rien de populaire, elle n’est que l’affranchissement de la bourgeoisie par rapport à la noblesse, et la liberté est bien celle d’entreprendre, de même que le Code Civil de 1804 est un code de bourgeois, tourné entièrement vers la propriété et protège les propriétaires. Mais il faut regarder sur le long terme : l’abolition des privilèges a d’abord permis à la bourgeoisie de s’affirmer, et elle seule profitait des avantages de la nouvelle société qui s’offrait aux français, mais elle a ouvert la porte, tout au long des XIXeme et XXème siècles, à la petite bourgeoisie, aux évolutions sociales, à la laïcité, l’école gratuite pour tout le monde, l’ascenseur social ! Tout cela n’aurait été possible sans la Révolution, qui, certes au départ s’est faite par les bourgeois e pour les bourgeois, mais soyons honnêtes, aucune révolution au monde n’est populaire... les révolutions en France, de 1830 ou 1848, ne le furent pas, Léon Blum en 1936 était un bourgeois, Lénine aussi, ainsi que Castro et Che Guevarra (fils de médecins). Seule la Commune de Paris peut-être, fût populaire, mais elle est largement discutable et fût, de toute façon, réprimée dans le sang.
    Enfin, si la Révolution a été facteur, sur le long terme, d’évolutions incroyables, la République, elle, n’a rien apporté de bon.







Palmarès